Le pop-porn de Skin Diamond

L’ancienne actrice, au look décalé et à la sexualité débridée, a pris sa retraite de l’industrie du X pour se consacrer entièrement à sa nouvelle carrière dans la musique, sous le nom Raylin Joy.

Qu’elle paraît loin la jeune femme de 23 ans aux cheveux roses qui a déboulé dans l’industrie du X histoire de gagner un peu plus d’argent qu’en faisant des stripteases ou en posant pour des photos glamour ou fetish. Malgré sept ans de carrière et plusieurs centaines de scènes, Skin Diamond a toujours eu quelque chose d’un OVNI dans le X. Fille d’un acteur / missionnaire, élevée en Écosse où elle était la seule fille de couleur de son école, être différente et exprimer son côté artistique a toujours été quelque chose d’habituel pour elle.

Comme elle aurait facilement pu prétendre faire carrière dans le mannequinat si la nature lui avait offert quelques centimètres de plus (dans certains métiers, la taille compte vraiment) et qu’elle est très portée sur le fétichisme au point de pouvoir vous sortir « j’ai une vie sexuelle bizarre. Elle est encore plus bizarre dans le privé parce qu’il est illégal de faire certaines choses devant une caméra », Skin Diamond est rapidement devenue une star dans la Porn Valley. Au point de glaner deux AVN Awards (meilleure scène de double pénétration et meilleure fellation dans Skin) en plus d’une petite quarantaine de nominations. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, la miss se fait appeler Raylin Joy. Son vrai nom.

Musique sexy

N’allez pas y voir un rejet de son passé dans l’industrie du X. Bien au contraire. « Skin Diamond occupera toujours une place importante pour moi parce qu’elle regroupe toutes les envies sexuelles de ma personnalité », explique-t-elle dans The Independent. Seulement, il n’y a pas que le sexe dans la vie. L’heure est à la reconversion, et mettre de côté son pseudo porno peut l’aider à gagner en visibilité dans la musique, d’autant qu’elle entend conserver son côté provoquant. « C’est une transition intéressante. En tant que femme émancipée, je pense qu’il est important d’assumer sa sexualité. Je trouve que l’industrie pour adultes a une action très positive en ce sens », avance-t-elle dans le Daily Record. D’ailleurs, elle n’hésite pas à inviter ses anciennes copines du X dans ses clips (Vicki Chase et Nika Noir dans Karma, Jenna Sativa dans Wet Dreams). Même si elle a préparé sa reconversion avant de quitter les plateaux de tournages, sa nouvelle carrière apparaît tout de même comme une véritable épreuve. « Il y a un côté effrayant parce que je recommence à zéro. Je dois reconstruire ma bibliothèque musicale et je dois non seulement prouver que je suis capable de chanter, mais je dois en plus faire face aux stigmates de mon passé. Ça paraît herculéen ». Pour preuve, si sa musique est déjà disponible sur les principales plateformes de diffusion que sont Spotify ou Deezer, toutes les interviews qu’elle accorde se focalisent essentiellement sur son passé d’actrice X. Toute publicité est bonne à prendre, non ?

Elise

À propos de Elise

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).