De l’usage du massage, chapitre II : buste et bas du corps

Dans ce second chapitre, découvrez des techniques ancestrales et modernes, afin de donner un maximum de plaisir à votre partenaire.

Le dos

Cette partie du corps est très riche en terminaisons nerveuses. En cas de tension, elle peut s’avérer douloureuse mais, à l’inverse, elle va également vibrer si le plaisir est au rendez-vous.

La technique : du fait de sa sensibilité, c’est une bonne idée de commencer par quelques gestes de relaxation, par exemple, en effleurant le dos et en le caressant tendrement (pour plus de sensualité, partez du cou pour descendre jusqu’à la naissance des fesses avant de remonter par les côtés en effleurant la base de la poitrine). Petit conseil, lors des caresses, n’hésitez pas à utiliser vos ongles, sans appliquer de pression, et à souffler légèrement sur le dos de votre partenaire afin de lui procurer des frissons. Il est ensuite temps d’opter pour des méthodes plus robustes en appliquant davantage de pression lors de vos mouvements. Vous pourrez alors entamer un léger pétrissage des omoplates puis des lombaires, une zone très sensible. Utilisez la main entière pour masser les muscles le long de la colonne vertébrale. Selon vos envies, vous pouvez prolonger ce massage en malaxant les fesses de votre partenaire ou en vous allongeant sur son dos afin d’étirer ses bras. Appliquez-vous à le faire simultanément pour les deux bras, cela vous obligera naturellement à avoir la tête à proximité de la nuque de votre partenaire qui sentira alors votre souffle chaud. Vous pouvez également lui déposer un petit bisou dans le cou

La bonne position : la personne massée est allongée sur le ventre, les bras le long du corps afin de décontracter les épaules mais avec les avant-bras repliés pour que les mains se trouvent au niveau du visage. Pour prodiguer le massage, vous pouvez chevaucher votre partenaire au niveau du bas des fesses ou bien au niveau de sa tête. Cette dernière position permet à votre partenaire de poser ses mains sur vos cuisses.

Les bras et les mains

Si ce n’est pas forcément la première partie du corps qui vient à l’esprit pour réaliser un massage sensuel, elle permet de prolonger efficacement un massage du dos.

La technique : pour rivaliser de sensualité, on vous recommande de caresser les bras en partant des poignets et en exerçant une légère pression avant d’effectuer le chemin inverse avec vos doigts en relâchant la pression. Vous pouvez ensuite pétrir les avant-bras pour terminer par un massage de la paume en utilisant le pouce ou le bout des doigts selon ce qui s’avère le plus pratique par rapport à votre position. Vous pouvez également en profiter pour étirer légèrement les doigts, auquel cas vous pouvez aussi laisser courir votre langue entre les doigts de votre partenaire.

La bonne position : il n’est pas impératif de changer de position. Veillez surtout à ne pas tordre le bras de votre partenaire pour lui masser la paume des mains.

Les fesses

Le Graal! En plus d’être un symbole sexuel très sensuel, du fait de ses courbes, le fessier possède un grand nombre de terminaisons nerveuses, ce qui lui confère une grande sensibilité.

La technique : une fois n’est pas coutume, il est recommandé de commencer de manière délicate par de légers effleurements. Pour cela, vous pouvez utiliser les avant-bras pour éviter d’appliquer trop de pression et/ou de malaxer. Une autre technique consiste à replier légèrement le poing, avec le pouce sous l’index. Effectuez alors des mouvements circulaires, de l’intérieur vers l’extérieur, en augmentant progressivement l’amplitude et la pression, avant de commencer à pétrir les fesses. Les gestes doivent être lents et circulaires. N’oubliez pas de caresser de manière très légère entre les fesses. Petite astuce : si vous n’utilisez pas d’huile de massage, humidifiez le bout de vos doigts au moment de faire des caresses (avec de la salive, par exemple) pour ensuite souffler le chaud et le froid dans le sillon interfessier. Frissons garantis.

La bonne position : votre partenaire doit s’allonger sur le ventre tandis que vous vous agenouillez en chevauchant ses jambes.

La poitrine

Chez l’homme, cette partie du corps est plutôt osseuse, ce qui va engendrer un massage à base d’étirements et de légers pétrissages. Chez la femme, en revanche, il s’agit d’une partie fragile qui nécessite une grande douceur.

La technique : il est recommandé, là aussi, de commencer par des mouvements doux, notamment sur les côtés, et quelques tendres caresses. Profitez-en pour embrasser ses seins et concentrer progressivement votre attention sur les tétons. C’est une zone particulièrement sensible et vous devriez vous rendre compte que la salive est votre alliée pour ces jeux. Plus vous en utilisez, plus vous devriez pouvoir procurer du plaisir à votre partenaire, notamment en les titillant du bout de la langue et en les aspirant avec délicatesse entre vos lèvres humides. Vous pourrez ensuite venir vous positionner derrière elle pour prendre sa poitrine à pleines mains et jouer plus librement avec elle. Dans un premier temps, le mouvement doit être assez ample. Les mains adoptent généralement un mouvement symétrique, l’une dans le sens des aiguilles d’une montre et l’autre dans le sens inverse. Le téton se place normalement à la base des doigts mais vous allez progressivement écarter les mains afin de pouvoir saisir les tétons du bout des doigts. Si chaque femme est différente, lécher, sucer, mordiller (pas mordre, hein!) et pincer les seins procure habituellement les sensations les plus intenses.

La bonne position : il n’y a pas une, mais DES positions pour réaliser ce massage. Si la femme peut être allongée sur le dos, on préfère tout de même une position debout qui va permettre plus de libertés et notamment de passer facilement derrière votre partenaire, afin de pouvoir entourer son buste tout en lui offrant quelques bisous dans le cou.

Massage du yoni

En sanskrit, yoni désigne le sexe féminin. Sans surprise, il s’agit donc d’un art à part entière, d’une très grande sensualité.

La technique : commencez par quelques mouvements circulaires au niveau du pubis. Ne fuyez pas les sécrétions naturelles, elles permettront notamment d’adoucir le contact. Écartez ensuite les grandes lèvres pour masser le mont du pubis à l’aide du pouce et de l’index. Vous pouvez aussi caresser le clitoris au passage avant de vous attaquer au massage interne en insérant le majeur dans le vagin. Il faut alors caresser les parois lentement et avec douceur tout en variant la pression. Avec la paume tournée vers vous, il vous est alors possible de chercher et caresser le point G, situé sous l’os pubien, derrière le clitoris, à quelques centimètres de l’entrée de la vulve, en plaçant le doigt en crochet. Ensuite, laissez le charme agir…

La bonne position : la femme est allongée sur le dos, idéalement avec des coussins sous la tête afin de pouvoir voir l’action si elle le désire. Un oreiller doit également relever ses hanches et elle doit replier les genoux afin d’offrir son sexe au masseur.

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.