Un vrai conte de Fae

Débarquée dans le X, alors que le champagne coulait encore à flots pour célébrer l’arrivée de l’année 2016, Arya Fae, la jolie blondinette, compte désormais parmi les starlettes en vogue dans la Porn Valley

Un soupçon de Game of Thrones

Arya Fae… Avec un tel pseudo, difficile de ne pas faire le rapprochement avec la téméraire Arya Stark. Notre pornstar serait-elle aussi impulsive que le personnage de la célèbre série fantastique ? Ses débuts dans le X semblent aller en ce sens. L’an dernier, elle expliquait au site Fleshbot qu’elle avait vu des copines tourner des films X et se dire : « Yo ! Je peux gagner de l’argent en baisant de très belles personnes devant une caméra. Où faut-il signer ? ». Ceci dit, sa chevelure blond platine se rapproche du somptueux blanc « Ravanelli » qu’arbore la sulfureuse Daenerys Targaryen. Cette dernière est cependant moins souvent à poil dans la première saison de Game of Thrones qu’Arya Fae dans ses films, même si ça se joue à peu de choses. Si, si.

Elle est venue, elle a vu et l’a eu dans le cul

De l’autre côté de l’Atlantique plus qu’ailleurs, les « premières » possèdent une importante valeur marketing, ce qui incite les apprenties pornstars à faire durer le plaisir de l’attente comme un gouvernement qui promet des baisses d’impôts. Sauf que quelques-unes cèdent vraiment à la tentation de se faire éclater la rondelle. Arya Fae compte parmi celles-ci depuis son entrée en matière pornographique. Sa première sodomie, dans Anal Beauty 3, est un régal d’esthétisme lors duquel elle semble vouer un culte au chibre de Markus Dupree successivement avec sa bouche, son minou puis son anus vierge [qui ne l’est plus à la fin de la scène, hein, si y en a qui dorment encore au fond à côté du radiateur]. Enfin, à voir ses gapes impressionnants, on imagine volontiers qu’elle a bénéficié de quelques séances d’entraînement au préalable. Depuis, son postérieur a multiplié les mouvements indécents, notamment avec ce bougre de Manuel Ferrara, qui parvient toujours à fourrer les bons trous !

Souple et solide à la fois

Bien des enfants se prennent de passion pour une activité, qu’ils finissent par délaisser avant l’âge adulte, au grand désarroi de leurs parents qui ont investi pour faire plaisir à leur bambin. Un problème qui n’a pas lieu d’être dans la famille Fae. Toutes ces années passées à jouer à la ballerine trouvent leur raison d’être maintenant que la jolie blonde peut exhiber le fruit de ses entraînements devant une caméra. La vision d’Arya Fae, un pied posé au sol tandis que le second pointe vers le ciel, façon Jean-Claude Van Damme, tend à stimuler l’imagination et à générer des envies plus sauvages que l’écoute de Wagner.

Elle veut un porno à son image

Bon, ok, ce n’est plus 68, année de la jeunesse. C’est un vrai secteur économique, le porno, et il produit surtout du gonzo. Non pas qu’Arya Fae ne brille pas dans ce genre [vous avez jeté un œil aux photos ? !], mais la Miss de l’Ohio possède une ambition autre et souhaite utiliser ses neurones pour donner vie à un contenu artistique qui correspond davantage à sa vision du cul, notamment parce qu’elle n’aime pas le traitement du sexe dans la culture américaine. Dans la mesure où elle se place en fervente militante d’une sexualité libre, on a hâte de voir ce qui peut sortir de sa tête, même si certains plaideront qu’elle doit plutôt sa notoriété à ce qui rentre dans ses orifices…

Malgré un tatouage assez peu esthétique en plein milieu du bide [mais bon, les goûts et les couleurs, hein…], l’élégante petite blonde possède la créativité artistique pour détourner votre attention de la Coupe du monde même si, quand elle dit qu’elle aimerait bien voir Le Gros diamant du prince Ludwig, ça ne signifie sans doute pas qu’elle a envie d’aller au théâtre. Par contre, si elle vous parle d’aller danser, méfiance car cela pourrait bien s’apparenter à un cadeau empoisonné… Arya Fae adore être observée quand elle baise, alors on ne serait pas surpris de découvrir qu’elle est capable de faire un grand écart, au milieu de la piste de danse, juste histoire d’appauvrir en sang quelques cerveaux en surchauffe.

Arya Fae in Evil Angel ‘Fucking Flexible 3’ (Photo 260)
Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.