Kanye West : la tentation du hard

Kanye a des soucis. Du genre qui vous font faire n’importe quoi pour attirer la lumière quand celle-ci commence à clignoter. De ses confessions onanistes aux appels du pied du porn en passant par Kim Kardashian, le rappeur n’a jamais paru aussi proche de faire du X. Et si c’était lui le nouveau Blackzilla ?

Au cours de sa vie, un individu va irrémédiablement satisfaire au principe de Peter, lequel affirme qu’il finira toujours par atteindre son niveau d’incompétence. Le rappeur Kanye West s’en rapproche-t-il ? Il semblerait. Celui qui s’est diversifié dans le design, la mode et la réalisation avec une fortune diverse mais quand même estimée à 160 millions de dollars semble être frappé d’une frénésie libidinale qui le rapproche de plus en plus d’un hardeur. Passage en revue des indices qui laissent à penser que Ye va passer du côté obscur.

Indice 1 : Il est addict au cul

Sur le show télévisé de Jimmy Kimmel, à la question, la naissance de vos enfants a-t-elle changé votre regard sur les femmes, Kanye West répondit : « Nan, je regarde toujours autant Pornhub. Les Blacks, surtout les blacks sur les blanches. C’est ma catégorie favorite ». La plateforme de streaming n’avait déjà pas besoin d’une telle publicité et elle s’est empressée de récompenser ce coup de pub en offrant à West un abonnement premium à vie. Cette confession télé n’a pas non plus défrisé sa femme, Kim Kardashian, qui pense que « se masturber sur du porno est plus tolérable que la manière dont les autres rappeurs traitent leurs femmes ». Une opinion éminemment respectable.

Indice 2 : Sa compagne est déjà dans le circuit

Le truc, c’est que Kanye peut difficilement trouver des garde-fous du côté de sa vie conjugale. Certes, il a trois mômes mais leur mère, Kim K, est déjà apparue dans une sextape faussement volée par Vivid. Sa belle-famille est complètement hors norme puisque son beau-père par alliance, Bruce Jenner, champion olympique du décathlon, est devenu une femme, Caitlyn, et ses belles soeurs Kourtney, Khloé d’un côté, Kendall et Kylie de l’autre, ne lui sont visiblement pas insensibles comme il le rappe avec son élégance caractéristique dans son nouveau morceau, « XTCY » : « Tu as de mauvaises pensées ? J’en ai encore plus. T’as une belle-soeur que t’aimerais défoncer ? J’en ai quatre ». Ses repas de famille doivent être salés.

Indice 3 : Une sextape et des photos de sa queue circulent

On n’est jamais trahi que par les siens… Cette maxime colle à la peau de Kanye depuis que cousin Franklin lui a piqué une vieille sextape de lui qui traînait sur son laptop. Dans la foulée, il l’a bien évidemment vendue et le rappeur a du cracher 250 000 $ pour faire disparaître la vidéo. En revanche, Ye n’a aucun complexe à envoyer des photos de sa teub à des actrices comme un pauvre taré du net. C’est ce qu’a dévoilé Lisa Ann en 2016 au micro du show de Sam Roberts : « Je vais passer la nuit à trier mes vieux emails de Kanye en n’oubliant pas d’y inclure les merveilleuses photos de sa queue qu’il m’a envoyée sans que je lui demande ». Toutefois, la déclaration incendiaire de Lisa n’était pas gratuite. Le rappeur s’était attiré les foudres de la reine des Milf en allumant son ex, l’actrice Amber Rose. En effet, cette dernière venait de tomber enceinte de Wiz Khalifa et Kanye n’a pas manqué de basher son rival en suggérant qu’une stripteaseuse l’avait piégé pour 18 ans. Quel bordel…

Indice 4 : Un studio lui fait une offre pour un film « légendaire »

A force de d’afficher publiquement ses penchants porno, Kanye a attiré l’attention de Greg Lansky (qui va finir par devenir plus qu’un poil à gratter pour MindGeek). Il n’aura pas échappé au producteur de Blacked, Vixen et Tushy que le rappeur a clamé son amour pour les blacks on whites et c’est justement sa grande spécialité. Futé, le producteur a profité de la caisse de résonnance offerte par l’interview confession de Kanye chez Jimmy Kimmel pour lui écrire une lettre qu’il a habilement rendu publique et dans lequel il l’enjoint de participer à la réalisation d’un boulard qu’il estime « légendaire » : « considérez cette lettre comme une opportunité qui vous est offerte de réaliser un film légendaire qui comblera le fossé entre l’industrie du divertissement pour adulte et celle du divertissement mainstream, quelque chose de jamais fait dans l’histoire. J’ai déjà les stars Tori Black et Kendra Sutherland prêtes à participer à ce film ». De la participation de Tori Black, on n’en doute mais alors vraiment pas…

Indice 5 : Buzzer et rebondir car le succès lui tourne le dos

Au classement Forbes des plus grosses fortunes du rap en 2017, le rappeur d’Atlanta ne s’est retrouvé qu’en 11ème position avec 22 millions de dollars de gains sur l’année. Loin derrière P Diddy et ses 131 millions engrangés ou Drake et ses 94 briques. Son dernier album à succès remonte à 2015. Il aurait financé lui-même sa collection Yeezy en partenariat avec Adidas et le flop global de cette nouvelle marque l’aurait plongé dans le trou avec une dette de 53 millions de dollars. En panne d’inspiration, supplanté par Drake qui se fout de sa gueule de manière à peine voilée, Kanye soutient de surcroit  Donald Trump, l’épouvantail du showbizz. Le dernier clou du cercueil, West le plante lui-même en affirmant dans une interview à TMZ que « 400 ans d’esclavage, ça ressemble à un choix ». Un point de vue trop intéressant pour être en vogue…

En résumé, à force de partir dans tous les sens et s‘éloigner de son art de base qui est de faire de la musique, Kanye West tombe petit à petit en disgrâce. Le syndrome Charlie Sheen. Il n’est pas interdit de penser que sa communication à coups d’électrochoc s’enrichisse bientôt d’un nouveau fait d’arme : l’hélicoptère avec sa queue sur le boule de Mia Malkova. Entretemps, il aura divorcé et se sera délesté de plusieurs dizaines de millions. A 41 ans, sa vie est une pute et il n’a peut-être plus un rond.

Dimitri Largo

À propos de Dimitri Largo

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.