Suivez-nous

Bio/Milieu du X

Piégé dans un porno, 10 situations à éviter pour rester chaste dans un film de cul !

Clint B

Publié

le

Après une épuisante branlette dominicale, vous vous assoupissez du sommeil du juste, la délectable sensation du travail accompli vous charriant paisiblement jusqu’aux rivages du pays des songes. À votre réveil cependant, quelque chose cloche. Allongé sur un canapé en skaï d’un goût douteux, vous apercevez, au travers de l’immense baie vitrée, la voisine qui s’ébroue nue dans sa piscine, tandis que son mari vous regarde avec un air suggestif, clins d’œil à l’appui. On sonne à la porte. C’est le plombier…

D’un seul coup, l’évidence surgit : vous voilà piégé dans un film porno ! Ne paniquez pas, voici les 10 situations à éviter pour rester chaste dans un film de cul. Parce qu’être coincé dans un boulard, ça ressemble à l’éclate, mais c’est quand même avoir une chance sur deux de se retrouver du mauvais côté du manche à couilles.

Contracter des dettes

Ah, c’est sûr, vous trouverez toujours quelqu’un avec des liasses de biffetons plein les fouilles, prêt à vous dépanner d’un petit peu d’oseille, voire même d’une ou deux plaques, s’il le faut. Aussi, le souci n’est pas tant de se procurer de l’argent que de le rendre en temps et en heure sans passer à la casserole. Crédit, loyer, emprunt inconsidéré, les occasions de se retrouver face à un créancier intraitable ne manquent pas. Et en matière de négociations, les usuriers ne connaissent ici qu’un seul langage : le chantage sexuel. Si les bons comptes font les bons amis, les mauvais comptes font, eux, les bonnes sodomies !

Prendre un taxi

Prendre la fuite et échapper à cette réalité factice, comme dans The Truman Show, c’est pas bête ! C’est oublier que dans le porno, la fiabilité du parc automobile laisse clairement à désirer. Le coup de la panne vous connaissez ? Hélez un taxi ; et avant d’avoir eu le temps de dire « ouf », vous vous retrouverez en rase campagne aux prises avec un chauffeur qui vous propose l’inspection des soupapes avant de vous emmener à bon port. Le bougre est même prêt à vous offrir la course, c’est dire.

Nota bene : de manière générale, évitez les transports, quels qu’ils soient, taxi, mini-van, bus (surtout au japon), métro (surtout au japon). L’auto-stop est aussi à proscrire.

Visiter une cave

 « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance. » Déjà, même dans la réalité, c’est une occupation que nous aurions tendance à déconseiller. Exception faite des cataphiles, la visite de souterrains est une activité fort peu enthousiasmante pour le quidam moyen ; à raison d’ailleurs. Pénombre, froid, atmosphère lugubre, les caves, tunnels et autres catacombes incarnent tout ce qu’un être humain normalement constitué aspire naturellement à éviter. Dans un porno, c’est pareil, mais en pire. Se retrouver en sous-sol, c’est l’assurance d’être assailli par une une demi-douzaine d’inconnus coiffés de masques de porcs, qui éructent des insultes en allemand dans ce qui ressemble fort aux prémices d’une scène d’équarrissage avec option « actes de barbarie ».

Utiliser des toilettes publiques

Paradoxalement plus propres que les toilettes publiques du monde réel, les chiottes de films de cul ont tout l’air d’être le refuge idéal pour se planquer jusqu’à ce que la réalité reprenne ses droits. Grave erreur ! Si dans un premier temps le calme règne, vous aurez tôt fait de vous apercevoir que l’orifice à hauteur de ceinture découpé dans la cloison ne sert pas à tendre le papier toilette à un éventuel voisin démuni…

Avoir des parents divorcés

Ça, malheureusement, on n’y peut pas grand chose. Toujours est-il que les familles recomposées à la sauce porno sont le repaire des plus innommables perversions. Loi immuable de cet univers fantaisiste : la belle-mère est toujours une chaudasse désœuvrée, la demi-sœur une cochonne nymphomane, le demi-frère un pervers renifleur de culotte, et doit-on vraiment évoquer beau-papa ? Pour prévenir tout risque, limitez les relations familiales aux communications téléphoniques (attention aux MMS).

Passer un casting

Vous pensez profiter de cette escapade onirique pour réaliser votre plus grand rêve : devenir top-model. Vous passez donc votre premier casting dans l’arrière-salle encombrée d’une laverie automatique, où un agent certifie que « pour des raisons légales », il est tenu de filmer cet entretien. Et avant même d’avoir présenté votre book, vous vous retrouvez basculé en missionnaire sur le bureau pendant que le recruteur vous explique, caméra au poing, qu’il faut se montrer « flexible dans ce business ». Notez que contrairement à la réalité, cette fois-ci vous n’avez pas eu en plus à avancer les « frais de commission » de l’agent en question. C’est toujours ça de pris.

Se taper une pougnette

C’est plutôt malin, en vrai. Si la branlette vous a projeté dans ce monde fictif, sans doute la branlette vous en libèrera. Que nenni. À peine aurez vous lancé une vidéo sur le moniteur et entamé votre paluchage que quelqu’un débarquera dans la pièce. SYSTEMATIQUEMENT. Hasard suspect ou loi de Murphy numéro 726, aucun cinq contre un n’a jamais abouti dans le porno. Il y a toujours un importun pour s’accaparer les lauriers de votre orgasme.

S’appeler Manuel Ferrara

Nous avons vérifié. Du point de vue statistique, il est extrêmement rare que Manuel Ferrara apparaisse dans une scène de cul sans que son chibre ne soit partie prenante de l’intrigue. Si vous vous réveillez dans le corps de Manuel Ferrara en plein film de boule, désolé, mais vous allez devoir y passer. Le point positif est que vous aurez généralement pour partenaire une somptueuse star du X californienne adepte du dirty talk. On a vu pire.

Tâchez toutefois d’être à la hauteur de la légende.

Fréquenter Manuel Ferrara

Corollaire du postulat précédent, si vous vous réveillez au milieu d’un film porno avec Manuel Ferrara, que vous n’êtes pas Manuel Ferrara, il a de grande chance que vous soyez la somptueuse star du X californienne adepte du dirty talk précédemment évoquée, sur le point de se faire défourailler. Révisez votre lexique des gros mots. Et serrez les dents, ça va passer tout seul.

Être présentatrice télé

Concrètement, cette situation ne présente qu’un seul risque, celui de se dérouler au Japon. Vous serez vite fixé. Si jamais une cinquante de Nippons tout nus attend en fil indienne d’un côté ou de l’autre du plateau de votre JT, préparez-vous à une rubrique météo particulièrement riche : averses de semences sur le quart nord-est, avalanches du foutre du côté des reliefs et giboulées précoces sur le reste du pays. Pour le coup, pas d’échappatoire. Prévoyez un ciré (et n’oubliez pas l’éphéméride).

Voici pour les poncifs les plus courants (ou les plus exotiques) de la dialectique porno. En suivant cette petite liste de conseils, vous minimiserez vos chances de vous faire troudebaliser comme la première débutante venue. Après, il n’est pas exclu que vous tombiez sur un gang-bang inopiné au premier coin de mur. Mais bon, c’est un peu le charme de cet univers parallèle

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.