Manger moins pour mieux faire l’amour ?

On le voit de plus en plus : moins manger aurait des effets positifs sur notre santé et notre épanouissement. C’est d’autant plus évident pour certains que cela pourrait aussi améliorer notre capacité à faire l’amour à notre partenaire ! Les calories seraient-elles donc l’ennemi du sexe ?

Tout d’abord, on parle ici de faire attention mais, bien sûr, pas de se sous-alimenter ! Pour quelqu’un de moderne et sédentaire avec un métier ne nécessitant pas beaucoup d’activité, il est nécessaire d’avoir un apport autour de 2 000 à 2 200 calories pour une femme et de 2 400 à 2 600 calories pour un homme, là où avant on pouvait avoir besoin de 3 500 à 4 000 calories. Une bonne alimentation pour une vie sexuelle équilibrée passe donc par la mesure et aussi la diversité des aliments.

La diminution de nourriture aurait, selon une étude américaine très sérieuse, un impact très positif sur notre vie. L’équipe de chercheurs a en effet analysé l’impact de la baisse de calories sur notre bien-être et plus particulièrement sur l’épanouissement de notre vie sexuelle et les fonctions qui la régissent. Le docteur Boris Hansel nous explique ainsi que, sur un groupe d’individus qu’ils ont suivi sur une durée de deux ans, une restriction calorique d’environ 25 % par rapport à l’apport énergétique initial a conduit à « des effets biologiques bénéfiques qui ont été mis en évidence à court et moyen terme ». Les participants étaient âgés de 38 ans en moyenne, dont une majorité de femmes, et avaient un poids satisfaisant ou à peine élevé (IMC moyen de 25).

La Voix du X - Manger moins pour mieux faire l'amour - Visuel (1)

Mais que nous apprend cette étude sur notre vie sexuelle ?

Hé bien tout d’abord que moins manger améliore notre humeur, notre tension psychique et donne un état global de santé plus favorable à notre épanouissement. Et c’est déjà le premier élément, évident au demeurant : être bien dans sa peau donne plus envie de faire l’amour ! En effet, en ayant perdu 12 % de leur poids, les individus du groupe-test constituant la base de l’enquête ont vu leur libido grimper de façon régulière et favorable par rapport au groupe-témoin sans restriction alimentaire. L’appétit sexuel a nettement progressé avec, par exemple, des érections spontanées. Mais au-delà du développement de la libido, les effets bénéfiques s’accompagnent du constat que les appareils sexuels marchent mieux. Chez l’homme, par exemple, l’érection est plus forte ou plus régulière et sa relative bonne santé physique lui permet d’être plus endurant !

Manger moins, Messieurs, vous permettrait donc de mieux bander et plus longtemps !

Pour la femme, l’envie de rapports sexuels est aussi boostée et son plaisir décuplé par un rapport à son corps plus épanouissant. On voit aussi que moins manger permet de vivre plus longtemps, donc d’avoir plus de rapports sexuels dans sa vie, ce qui est un bénéfice important à une régulation de son alimentation.

La Voix du X - Manger moins pour mieux faire l'amour - Visuel (2)

Comment mettre tout ça en pratique ?

Avant d’aller consulter un nutritionniste, il vous suffit déjà de mettre en pratique une alimentation quotidienne basée sur le régime méditerranéen. C’est indiscutablement celui qui correspond le mieux à une activité sexuelle intense, puisqu’il est constitué, entre autres, de poissons ou produits de la mer. Aussi appelé régime crétois ou diète méditerranéenne, c’est une pratique alimentaire traditionnelle dans plusieurs pays autour donc de la mer Méditerranée, caractérisée par la consommation en abondance de fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques, de poissons et crustacés et d’huile d’olive.  Une consommation modérée de produits laitiers, d’œufs et de vin et une consommation faible de viande.

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.