Faire du business en vendant ses culottes usagées

La vente de vos culottes usagées est un moyen de gagner facilement de l’argent.Plusieurs sites spécialisés dans le domaine ont vu le jour durant ces deux dernières décennies, dont un français « vends-ta-culotte.com » Certaines collections de culottes usagées se sont vendues 200 $ et plus. Alors, comment les femmes vendent-elles leur culotte usagée? Jetez un coup d’œil à ce moyen original de gagner de l’argent.

La tendance en matière de renifleurs de sous-vêtements d’occasion a commencé il y a une vingtaine d’années au Japon, mais des hommes du monde entier participent au commerce des sous-vêtements usagés. Ceux qui achètent des culottes usagées ressentent un frisson érotique lorsqu’ils reniflent ces sous-vêtements, un peu comme certains hommes aiment renifler les chaussures des femmes. Le nombre d’hommes qui aiment renifler la culotte d’une femme ne sera jamais considéré comme un fait. Cependant, de nombreux hommes se sont manifestés et ont révélé qu’ils étaient naturellement excités par l’odeur des sous-vêtements usés des femmes et ils soupçonnent que la plupart des autres hommes ne l’admettront jamais.

La vente et l’achat de culottes usagées sont parfaitement légales tant que la transaction est juste et équitable. Dans la plupart des cas, le client de la culotte utilisé n’est pas un déviant social ou ne doit pas être jugé à un niveau inférieur. Beaucoup d’hommes apprécient l’odeur d’une femme qui ne porte pas de parfum ni ne couvre son arôme naturel avec des produits capillaires parfumés. Les culottes usagées à vendre ne sont que le prolongement de ce désir de sentir le parfum féminin.

L’achat d’une culotte usée dans un distributeur automatique est une idée lancée au Japon au début des années 90. Bien que les prix varient d’un distributeur automatique à l’autre, une paire de culottes d’écolière usagées peut aller jusqu’à 50 $. Les règles sont maintenant plus strictes au Japon, ce qui rend plus difficile l’achat d’une culotte d’écolière. Cependant, la culotte utilisée par les femmes est toujours un produit très prisé des hommes japonais. L’idée des distributeurs automatiques pour acheter des culottes usagées a fait son chemin dans le monde entier. Certains spéculent sur le fait que des machines à sous-vêtements seront disponibles dans les bars, les gymnases et autres points de vente commercialisables aux États-Unis. Le concept novateur permet aux femmes donatrices de rester anonymes dans la collecte de leur argent et les clients des distributeurs automatiques peuvent être discrets lors de leurs achats. Le moyen utilisé par la machine pour vendre des sous-vêtements usagés sépare le nom de l’acheteur et celui du vendeur et les informations de carte de crédit, ce qui en fait une situation gagnant-gagnant pour les deux et pour le propriétaire des machines.

Pour offrir une expérience de qualité à leurs clients qui reniflent une culotte, certaines femmes vont choisir de porter une culotte propre au lit et la garder toute la journée. Elles partent faire une longue marche rapide, une bonne séance d’entraînement à la salle de sport et font tout ce qu’elles peuvent pour laisser le plus de liquides organiques.

Mesdames, vous avez de la difficulté à boucler vos fins de mois ? N’hésitez plus, vos sous-vêtements, surtout les plus odorants valent de l’or !

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.