Suivez-nous

Actrices

Karen Fisher : « La meilleure façon de me faire jouir, c’est d’être un bon bouffeur de chattes ! »

Pierre Des Esseintes

Publié

le

Fantasme vivant des amateurs de gros seins et de beautés épanouies, Karen Fisher mène depuis 2002 une carrière fructueuse sur le créneau florissant des MILFs. Une incroyable longévité pour une performeuse qui n’est pas près de s’arrêter !

Pourquoi as-tu voulu devenir une pornstar ?

Si je suis devenue une pornstar, c’est parce que j’avais besoin d’excitation et d’aventure. Pour moi, réaliser des performances dans un film pour adultes est un truc carrément exaltant. Mais je voulais aussi toucher de bons revenus, et être mon propre patron.

Comment as-tu trouvé ton nom de scène ?

Pour être tout à fait sincère, c’est le magazine Score qui l’a trouvé, lors de ma première séance photo professionnelle. Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin d’un nom, et nous sommes tombés d’accord pour Karen Fisher !

Tes seins sont spectaculaires. Quelle est leur taille ?

Ma taille de soutien-gorge est 105 F !

 Quelle est la chose la plus perverse que tu aies faite hors caméra ?

Je trouve le sexe en public très excitant. Une fois, j’ai baisé sur un parking, et j’ai vraiment adoré ça !

 Pour te donner un orgasme, comment faut-il s’y prendre ? 

La meilleure façon de me faire jouir, c’est d’être un bon bouffeur de chattes ! Je suis très clitoridienne, et j’adore me faire lécher le minou !

Dans plusieurs interviews, tu as revendiqué ta bisexualité. Tu pourrais nous raconter ta première expérience lesbienne ?  

Oui ! Ma première fois, c’était avec une fille rencontrée en boîte. Je devais avoir 19 ou 20 ans. Un ami nous a présentées et nous avons immédiatement craqué l’une sur l’autre ! Je l’ai même ramenée chez moi ce soir-là ! Après une nuit d’extase, nous sommes devenues amies – et amantes – pendant des années.

Comment définirais-tu le parti-pris artistique de ton label American Honey ?

Je voulais juste montrer du bon sexe américain, à l’ancienne ! Rien de très compliqué. En ce moment, je travaille sur une nouvelle ligne. Ça ressemblera un peu à Shane’s world, mais avec des MILFs  [lancée en 1996, la série Shane’s World, très célèbre et très récompensée en son temps, fut pionnière dans la réalisation de films pornos réalistes tournés comme des documentaires] ! Alors, restez connectés ! 

Comment choisis-tu tes actrices ?

La plupart de mes fans aiment les gros seins et les gros culs, alors je caste et je tourne surtout des filles qui répondent aux exigences de cette niche. Mais parfois, si tu me plais et que tu es un bon performeur, alors je te choisirais. Ce n’est pas une science exacte. 

Les jaquettes de tes films précisent Made in the USA. Tu veux vraiment te distinguer du porno européen. Pourquoi ?

Pour être honnête, la grande majorité de mes fans américains recherchent des films mettant en scène des stars américaines. Le porno européen, en général, n’est pas tourné avec des gens parlant anglais, ou alors ils ont un accent à couper au couteau, et on a du mal à comprendre ce qu’ils disent. Or, ce qui fait qu’un film est excitant, selon moi, c’est en grande partie le dirty talk. C’est donc mieux si on le comprend !

Dans tes productions, tu mets à l’honneur les filles rondes. Les actrices dodues sont à la mode dans le porno ?

D’abord, ce n’est pas parce qu’une fille a des seins et des hanches, et ne rentre pas dans du 36, qu’elle est « dodue » [Dans cette interview, j’ai maladroitement utilisé le mot chubby, un mot-clé assez courant dans le X, mais très péjoratif. Karen l’a plutôt mal pris, et j’ai dû humblement m’excuser !] J’ai de nombreux fans qui adorent les filles avec des courbes, alors je caste fréquemment des filles rondes. Mais néanmoins, je pense que toutes les femmes sont belles…

Notre secrétaire d’Etat, Marlene Schiappa, a écrit dans son livre Osez l’amour des rondes que les filles épanouies sont les meilleurs amantes. Je suppose que tu es d’accord avec elle ?

Non, je crois que les femmes de toutes morphologies peuvent être de bons coups !

Pourquoi un fan de porno doit absolument regarder tes scènes ?

J’aime vraiment ce que je fais, et ça se voit !

Quels sont les films qui t’ont le plus marquée durant ta carrière ?

J’adore travailler avec le label Girlfriends Films. Parmi tous ceux que j’ai fait avec eux, j’ai adoré la série Lesbian Psychodrama. Je jouais une psychologue perverse, et je me suis vraiment amusée !

En dehors des plateaux de tournage, qu’est-ce qui te plaît chez un mec ?

J’apprécie un mec avec qui je peux m’amuser. Quelqu’un qui me fasse rire, qui soit sûr de lui, et aussi téméraire, comme moi ! Quand je dis téméraire, c’est à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur de la chambre à coucher (rires) !

Tu préfères le sexe devant la caméra, ou en privé ?

Ça dépend vraiment de mon partenaire. Les deux peuvent être pareillement jouissifs !

Qu’as-tu appris sur ta sexualité depuis que tu fais du porno ?

J’ai appris à me sentir bien dans mon corps. J’ai aussi découvert de nouveaux aspects de ma sexualité. Je suis vraiment facile à vivre, et je suis une personne gentille. Néanmoins, j’ai tourné quelques scènes comme dominatrice [femdom], et j’ai vraiment adoré ça !

Quel genre de porno regardes-tu ?

En fait, je ne regarde pas trop de porno habituellement. J’aime en tourner, mais ce que je vois dans le porno, en général, ne m’excite pas trop.

As-tu un message pour tes fans français ?

J’aimerais les remercier de me suivre. Ça compte beaucoup pour moi.

Quels sont tes projets, dans un avenir proche ?

Je vais continuer d’améliorer mon site www.sexykarenxxx.com. J’ai hâte de retourner sur les plateaux pour de grosses maisons de production, et lancer ma nouvelle ligne de DVDs.

Si l’on te cherche sur les réseaux, ou peut-on te trouver ?

Twitter: @sexykarenfisher 

Instagram: hot_karenfisher 

Snapchat: Sexykarenfisher

Karen Fisher

Née le 26 octobre 1976 à Portland, Oregon.

1,73 m, 68 kg.

A débuté dans le porno en 2002, à 26 ans.

Récompenses :

2015 : Nomination pour l’AVN Award de la MILF la plus chaude.

2016 : Nomination pour l’AVN Award de la MILF la plus chaude.

Nomination pour l’AVN Award de la Star des réseaux sociaux.

Karen a travaillé pour Score, Brazzers, Bang Bros, Reality Kings, Naughty America, Hustler, Elegant Angel, Evil Angel… Elle a récemment lancé son propre label, American Honey.

Pierre Des Esseintes est auteur et journaliste, spécialisé dans les questions de sexualité. De formation philosophique, il est également sexologue. Il a publié, aux éditions La Musardine, Osez la bisexualité, Osez le libertinage et Osez l’infidélité. Il est aussi l’auteur, aux éditions First, de Faire l’amour à un homme et 150 secrets pour rendre un homme fou de plaisir.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.