Suivez-nous

Actrices

Sahara Knite : « Dans le porno, les indiennes sont sous-représentées, pour des raisons culturelles. »

Pierre Des Esseintes

Publié

le

Anglaise d’origine indienne, Sahara Knite débute dans le porno en 2004, et tourne pendant cinq ans pour les plus grands labels. En 2010 et 2011, elle est castée pour jouer le rôle d’Armeca dans les Saisons 1 et 2 de Game of Thrones. Cette beauté atypique, remarquée par la presse mainstream, au corps sculpté par le fitness et le ju-jitsu brésilien, a fait son come back sur les plateaux de tournage en 2018, pour le plus grand bonheur de ses fans.

Comment as-tu été castée pour le rôle d’Armeca, dans les saisons 1 et 2 de Game of Thrones ?

En août 2010, j’ai reçu un e-mail de l’agence de casting Nina Gold, qui travaillait sur la distribution d’une série, destinée à la chaîne américaine HBO, appelée Game of Thrones. Il y avait un personnage nommé Armeca, qui travaillait dans un bordel, et il y avait une scène dans laquelle son boss (joué par Aiden Gillen) lui demande de baiser avec une autre fille devant lui. Puis, il leur reproche méchamment de ne pas se montrer assez convaincantes, et il leur demande de faire preuve de plus de sensualité…

Il y avait un script en pièce jointe, et on m’a demandé si j’étais intéressée pour passer une audition filmée. Il s’agissait de jouer la scène (habillée), pour, ensuite, envoyer l’enregistrement aux producteurs chez HBO. J’ai appelé l’agence et un assistant m’a tout expliqué en détails. Nous avons décidé d’une date de casting la semaine suivante. J’avais déjà réfléchi par moi-même à des possibilités de mise en scène, à différents angles de prise de vue. Deux semaines plus tard, j’ai reçu un appel me disant que j’avais décroché le rôle d’Armeca. J’étais vraiment excitée car c’était ma première incursion dans la télé grand public.

Et en septembre 2010, tu t’es envolée pour Belfast…

Oui, pour répéter avec l’actrice qui tient le rôle de Ros. J’ai aussi rencontré les scénaristes, David et Dan, qui nous ont expliqué comment ils voyaient le déroulement de la scène. En octobre de la même année, je me suis envolée pour Malte, pour tourner ma première scène avec Ros. Le plateau de tournage était fermé, à cause de la nudité. Un plateau fermé réunit quand même plus de quinze personnes, des assistants producteurs aux producteurs en passant par les coursiers ! Ce fut une journée de tournage très longue et très chaude, qui a duré 12 heures, en tout. La scène diffusée à la télévision a duré moins de cinq minutes.

Et l’année suivante, on t’a rappelée pour la Saison 2.

Oui, en avril 2011. Cette fois, les scènes ont été tournées à Belfast. J’ai tourné deux scènes dans la journée, puis une scène nocturne le lendemain. Cette journée et cette nuit ont été froides, venteuses et pluvieuses, mais ce fut quand même une expérience fantastique ! Tout le monde a été adorable avec moi. Les gens pensent que dans ce genre de circonstances, on va rencontrer des célébrités et faire la fête avec eux, mais ce n’est pas du tout le cas. On ne rencontre que les gens qui sont directement impliqués dans la scène que l’on doit tourner. J’ai rencontré Petyr Baelish (Aidan Gillen), Ros (Esme Bianco), Bronn (Jerome Flynn) et the Hound (Sandor Clegane), qui jouaient dans les mêmes scènes que moi.

Pourquoi as-tu décidé de revenir dans le porno en 2014 ? 

C’est ma crise de la quarantaine (rires) ! J’ai commencé à travailler dans cette industrie en 2004. En 2009, j’ai fait un long break. En 2013, j’ai décidé de revenir dans l’industrie pour travailler chez Adult Sky Channel, puis pour la web tv Sex Station.

En novembre 2015, j’ai fait un come back discret. J’ai travaillé pour du contenu adulte, notamment des scènes pour Fake Taxi et Fake Agent. À l’époque, j’envisageais toujours de retourner dans le porn à temps plein, mais finalement je ne l’ai pas fait, et j’ai continué à faire de la cam. En 2017, quand j’ai considéré que le temps était venu, j’ai décidé qu’en 2018 je recommencerai à tourner, mais cette fois en produisant mon propre contenu. C’est ce que j’ai fait.

Es-tu fière d’avoir été nommée « MILF de l’année » par l’UKAP [association de producteurs X britanniques] ?

Bien sûr. J’ai passé de longues années dans le porn, c’est toujours un honneur d’obtenir une reconnaissance pour son travail.

Et la reconnaissance des médias traditionnels ?

Bien sûr, j’en suis très fière. Je suis fière de ce que je fais, et je ne le cache pas.

Pourquoi les filles indiennes sont-elles sous-représentées dans le porno ?

Oui, dans le porno, les indiennes sont sous-représentées, pour des raisons culturelles. Dans cette communauté, le sexe avant le mariage est un sujet tabou. Tu n’es pas supposée baiser avec qui que ce soit. Faire une chose pareille apporte la honte et le déshonneur à la famille. Et le faire en public ne peut qu’aggraver les choses ! Cela mène au rejet et à l’exclusion. Suivre ce chemin demande beaucoup de force et de courage, car cela implique de tout perdre, y compris sa famille. La famille a tendance à prendre davantage en considération ce que pensent les autres, ou la communauté, plutôt que ce que ses propres enfants pensent ou ressentent. Bien sûr, les gens baisent en dehors du mariage, mais ça se passe dans le plus grand secret. Malgré tout, j’ai vu récemment que quelques sites Internet indiens faisant la promotion de films pour adultes soft où des femmes d’origine indienne, seins nus ou partiellement nues, jouent des scènes sexuelles simulées.

Si tu produisais ton propre film, quel genre de film serait-ce, et qui jouerait dedans ?

Pour être honnête, je n’y ai jamais vraiment réfléchi. Même si je réalise mes propres contenus pour mon site Web, il ne s’agit pas de grosses productions. Aujourd’hui, je ne peux pas répondre à cette question.  

Tu as travaillé avec de nombreux studios européens. Quelles est ton expérience de tournage la plus mémorable en Europe ?

J’ai beaucoup travaillé avec Euromaxx. Leurs tournages étaient toujours très fun. J’ai adoré travaillé avec eux, aussi bien avec la production qu’avec les acteurs.

Tu aimerais travailler en France ?

Oh oui, j’adorerais ça [le message est passé !] !

Quelles est la meilleure manière de te faire jouir ?  

M’embrasser, et me lécher.

Le sexe, c’est meilleur devant la caméra, ou en privé ?

Ce sont deux expériences très différentes ! L’une relève plus de la comédie et de la performance, l’autre est plus intime, surtout si tu as un lien avec la personne. Donc pour moi, je dirais en privé.

Depuis que tu as commencé le porno, quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise sur ce business ?

Pour ne pas se faire broyer par cette industrie, il faut avoir la peau dure. Néanmoins, il y a de la place pour tout le monde. Si les sociétés de production ne font pas appel à toi parce que ton look ne leur convient pas, tourne ton propre contenu. C’est comme ça qu’on peut se faire de l’argent aujourd’hui.

Qu’as-tu appris sur ta propre sexualité depuis que tu travailles dans le porno ?

La plupart de mes expériences sexuelles, je les ai vécues grâce au porno. Ce que je peux dire, c’est que j’ai commencé tard. Le porno te permet de faire des expériences, et t’aide à savoir ce que tu aimes, et ce que tu n’aimes pas.  Je sais que je n’aime pas le BDSM, parce que j’ai tourné dans cette niche, et je sais que ce n’est pas pour moi. Aujourd’hui, je sais que je suis beaucoup plus dominante qu’avant, mais je peux néanmoins déléguer l’autorité aux hommes dans certaines scènes. C’est une question de confiance.

Quelles sont tes principales qualités ?

Le sens de l’observation, et l’honnêteté. J’ai vraiment l’œil pour les détails, et une grande capacité à prendre du recul pour analyser une situation. Je suis aussi assez directe dans mon approche des choses et des gens.

Tu as un modèle dans la vie ?

Je suis ma propre héroïne. Même si quelques personnes m’ont énormément aidée…

Quelle est ta règle de vie ?

Sois toujours toi-même. N’essaie pas de cacher ce que tu es. La seule honte, c’est d’avoir honte. Défend toujours ce en quoi tu crois. Doute toujours de ce que les autres te disent. Ne regrette jamais le passé, c’est une perte de temps. Il y a une raison pour tout, chaque erreur, chaque moment de faiblesse, chaque chose terrible qui t’est arrivée.

Inspire-toi de cela pour grandir. Le seul moyen d’obtenir le respect des autres, c’est de leur montrer qu’on se respecte soi-même. Par-dessus tout, fais ce que tu as à faire et ne t’excuse jamais d’être qui tu es.

Ou peut-on te trouver sur les réseaux ?

 Sur Twitter : @saharaknite. Pour les autres réseaux sociaux, regardez par ici : itsmyurls.com/saharaknite

 Tu fais quoi ce soir ?

Ce soir, je bouge mon cul en webcam !

 

Épisodes de Game of Thrones dans lesquels apparaît Sahara Knite :

Saison 1

Episode 7 : You Win or You Die

Saison 2

Episode 1 : The North Remembers

Episode 2 : The Night Lands

Episode 9 : Blackwater

 

Pierre Des Esseintes est auteur et journaliste, spécialisé dans les questions de sexualité. De formation philosophique, il est également sexologue. Il a publié, aux éditions La Musardine, Osez la bisexualité, Osez le libertinage et Osez l’infidélité. Il est aussi l’auteur, aux éditions First, de Faire l’amour à un homme et 150 secrets pour rendre un homme fou de plaisir.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.