Suivez-nous

Actu/News

Rae Lil Black. Metal Hurlante

Dimitri Largo

Publié

le

Rae Lil Black est une actrice japonaise qui s’exporte ! C’est assez rare pour être souligné. Punkette de 23 ans ans qui passe son temps entre Tokyo et Los Angeles, Rae bouffe de la culture comme d’autres des tacos et s’est taillée une belle réputation chez les pubères par la grâce de prestations qui cartonnent et surtout, le soutien de Pornhub dont elle a présenté l’édition annuelle des Awards. Découverte.

Ceux qui aiment l’eau tiède et la bouffe sans sel n’aimeront pas Rae Lil Black, Rae pour les intimes. Les adeptes du piercing dans les narines, des tatouages et du black metal en redemanderont. Rae a du cul ces derniers temps : les seconds sont plus nombreux que les premiers. Si la Rae ne laisse personne indifférent (à partir de maintenant, je décrète le Rae ban pour l’appeler plutôt par ses initiales RLB), c’est qu’elle n’a pas peur de mettre sa personnalité au service de son taf de pornstar naissante. De ses scènes hardcore où elle engloutit des chibres plus longs que son crâne jusqu’aux larmes de jubilation charbonneuses en passant par des acrobaties qui redéfinissent la notion de souplesse, RLB va « Citius, Altius, Fortius » que ses concurrentes du même âge et n’est pas sans rappeler Katsuni à ses débuts. Nostalgie quand tu nous tiens… Le fait qu’elle soit japonaise a-t-il un quelconque lien de cause à effet ? Peut-être. Ils sont réputés pour être un peuple de durs au mal, extravagants mais rigoureux, souriants mais belliqueux et RLB est tout ça à la fois.

Toutefois, au-delà de son goût pour le cul âpre, s’il fallait trouver une source de motivation aux débuts porno de RLB, elle serait plutôt à chercher du côté de sa passion pour le black metal. D’emblée, la starlette nippone a affiché la couleur à travers son pseudo, qu’elle a choisi en même temps qu’un logo dessiné par un de ses potes métalleux. Ainsi confiait-elle en interview au site That Drummer Guy : « Je n’ai jamais voulu être une de ces actrices porno chiantes. Je suis Rae Lil Black et j’ai toujours voulu mettre de ma personnalité dans mon travail. C’est pourquoi j’ai proposé à Mfaxil de me créer un logo et des illustrations pour mon merchandising. Même si les gens ne savent pas ce que ça signifie, ça me permet de me faire repérer. Et puis je n’ai pas tellement l’allure d’une fan de métal en fait ! » La forme d’une chauve souris, une typo gothique et le tour était joué. Moins de deux ans après ses débuts, elle affiche 232 000 abonnés, une vingtaine de scènes pro et le double en amatrice pour ses petits clips à destination des fans (elle est d’ailleurs nommée dans cette dernière catégorie aux Xbiz Awards). Pas si mal pour une petite jap tatouée fortement influencée par Tommy Lee, batteur du groupe Motley Crue et ex de Pamela Anderson avec laquelle il a tourné la toute première sextape de l’histoire de stars dans les années 90. « Que dire… C’est juste mon héros et je fais du porno grâce à lui. C’est mon crush pour toujours et depuis l’âge de 12 ans. Il ressemble à une bête quand il est à la batterie. J’ai eu la chance de voir le groupe pour sa tournée finale quand j’avais 18 ans » confesse-t-elle toujours à Josh Rundquist de That Drummer Guy. Et d’enchaîner avec des références imbitables pour les non initiés : « James Stewart, je me souviens clairement de la première fois que je l’ai vu jouer. Il fait des choses très techniques avec beaucoup de facilité… Fredrik Widigs, il est cool et super talentueux, je possède une de ses peintures aussi… Je n’ai pas encore décidé si j’irais au Dark Easter Metal Meeting ou à l’Inferno Metal Fest… » Adolescente renfermée, ce style de musique l’a aidée à passer le cap. « J’étais et je suis toujours dépressive. J’avais tellement d’idées noires, de tristesse et de colère en moi. Un jour, j’ai été voir un concert de Marduk et je me suis sentie libre tout au long du concert. Après, j’ai commencé à écouter du black metal et à m’intéresser à ce qu’il y avait derrière les paroles. Quand je me sens seule, je vais chez le disquaire. Pour moi, trouver de nouveaux groupes et chanteurs, c’est comme trouver de nouveaux amis avec qui partager leurs émotions ». C’est beau comme du death scandinave. Ses états d’âme, elle les partage allègrement sur les réseaux sociaux, ce dont les fans raffolent.

Loin d’être un détail, son style prononcé a tapé dans l’oeil de Pornhub qui l’a choisie pour présenter sa cérémonie de récompense maison pour les talents de l’année. Ils n’ont pas manqué de remarquer que RLB leur fait gagner un max d’oseille sur Modelhub en dépit du fait que la sodomie n’est pas au menu maki. Totalement indépendante du circuit porno japonais, elle s’est directement fait connaître par le tube, les réseaux sociaux porno et les cams. D’ailleurs, voyager hors de l’archipel et performer aux Etats-Unis a toujours été son objectif : « j’y suis allée trois fois cette année, ça a été génial à chaque fois ». Lors de son dernier passage à Los Angeles, elle a tâté de la queue du Manu Ferrara pour Brazzers : « je remercie les fans de rendre ça possible ». Encore un point commun avec Katsuni jeune. Si elle fait le dixième de sa carrière, ce sera le Hell Fest.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.