Suivez-nous

Actrices

Elles font leur comeback en 2020 !

Dimitri Largo

Publié

le

Elles sont venues, elles ont vu, elles ont vaincu. Puis elles sont parties, mais pour mieux revenir : ces pornstars retraitées, dont certaines légendaires, font leur retour en 2020 pour le plus grand plaisir des fans ! Il faut croire que l’ambiance des tournages leur manquait et peut-être, les revenus qui vont avec… Mais retourner vers ses anciens amours, est-ce vraiment une bonne idée ? Eléments de réponse.

Sophie Dee

Après presque 15 ans de carrière, Sophie Dee, 36 ans, a quitté le circus en 2018 et on raconte que son chirurgien esthétique se suicida après la perte de 80 % de son chiffre d’affaire. Mais les professionnels du bistouri peuvent compter sur Vixen pour sauver leurs fichiers-clients : en juin 2019, contre un gros paquet de dollars, le studio sort de sa retraite la native de Llanelli au Pays de Galles. Ses yeux bleus, ses seins 3.0 et sa passion intacte pour le gros hard qui tache accouchent d’une scène avec le performer métisse Alex Jones qui sera le principal argument de vente du film Racks 3. Depuis, impossible de la voir ailleurs que dans ses propres vidéos, mais son million de followers est aux anges. Dee : merci.

Phoenix Marie

Autre légende qui tente un comeback : Phoenix Marie. Il faut croire que ses études supérieures d’économie n’ont pas suffi à la ramener dans la norme. A 38 ans et alors qu’elle avait raccroché les crampons depuis deux ans, la voilà qui revient sur le circuit et plus pulpeuse que jamais. Après plus de 1200 scènes, que pouvait-elle faire d’autre de toute façon ? Les premiers à s’en réjouir, c’est évidemment les gars de chez Brazzers qui se sont empressés de mettre dans la boîte ses nichons, création du démon. Croyez-le si vous voulez, mais elle aura tourné près de 200 scènes rien que pour eux et à peine moins pour Bang Bros. C’est dire sa popularité, elle qui est suivie sur Twitter par plus d’un demi-million de fans.

Veronica Avluv

Elle a découvert le porn en maquillant les performeuses sur les tournages. A force de tripoter des bombes, elle a voulu mettre les mains dedans et c’est ainsi qu’un beau matin de février 2010, à 37 ans, Veronica est devenue Avluv. 600 scènes et sept ans plus tard : patatras, la Texane stoppe les tournages sans annoncer qu’elle se barre et fait silence radio sur ses réseaux. Au cœur de l’été 2017, la milf, habituée du grand écart entre les scènes anales et lesbiennes, annonce qu’elle prépare un retour en grandes pompes. En effet, dès lors, elle fera des trucs de ouf avec des noms de code : anal, facial, DP, DPP, DAP, squirt, fisting, swallow, A2M et pipi chez Legal Porno ou Premium Bukkake, des studios hardcore européens qui ne se déplacent aux States que pour tourner avec des quadragénaires de son calibre.   

Remy LaCroix

Au tournant des années 2000, le cul rond de Remy mit en émoi toute une génération de jeunes adultes. Diplômée en biologie cellulaire et moléculaire, Remy a incarné le mythe de la Girl Next Door. En 2018, elle se retire des plateaux et confessera plus tard avoir été victime d’un burnout, fatiguée d’être toujours mise en concurrence. A la fin de l’année dernière, elle annonce son retour, mais à 31 ans, les traits de celle qui a été désignée Meilleure Starlette en 2013 sont plus tirés et son format de poche est moins bandant qu’à ses débuts.

Sahara Knite

Son nom raisonne vaguement dans les têtes, mais son visage est bien connu de celles et ceux qui ont adoré la série Game of Thrones dans laquelle elle campe une prostituée de Little Finger. Un rôle de composition… Venue au porn à l’âge de 30 ans, la Britannique d’origine indienne, Sahara Knite, de son vraie nom Saeeda Vorajee, stoppe tout en 2008 pour tenter de percer dans le mainstream. Elle décroche en novembre 2010 le rôle qui la rendra connue aux yeux du grand public. L’aventure durera deux saisons. S’en suit un gros break qui s’étalera de 2014 à 2018 car elle tente de percer dans le tradi, mais ce sera sans succès. Depuis, elle enchaîne les facial et les cumswaps pour Fakehub. Du cinéma quand même…

Keisha & Karlee Grey

Karlee et Keisha Grey sont si copines qu’elles ont débuté ensemble en 2013 et prirent un patronyme identique telles des sœurs. Quand elles décidèrent de faire un break, ce fut en même temps aussi. Enfin presque, fin 2018 pour la première, début d’année suivante pour la seconde. Et quand les Floridennes sont réapparues au bout de six mois, ce n’était plus que pour faire des scènes lesbiennes. Il faudrait que Vixen allonge les talbins pour que Karlee passe à l’anal comme l’avait fait depuis longtemps sa cadette, Keisha.

Jeanie Marie Sullivan

Son blaze sonne comme celui d’une nageuse australienne de 4×100. Jeanie Marie est pourtant une authentique pornstar originaire de Las Vegas et qui a démarré en 2005 (décidément une année très prolifique) à l’âge de 19 ans. A l’inverse de ses collègues, elle débute sa carrière par des scènes hétéros musclées avant de finir sur la jante en 2017 et ne plus tourner que du lesbien. Deux ans de pause lui seront nécessaires pour recharger les accus et repartir pour une deuxième partie de carrière, fin 2019. 33 ans, c’est l’âge parfait pour ressusciter.

Siri

Avant d’en être réduite à un assistant vocal, Siri était une voluptueuse actrice de cul qui s’est lancée en 2012. Sa poitrine démentielle affichant un HH américain n’a toujours pas d’équivalent de ce côté-ci de l’Atlantique. Débusquée par Reality Kings à la fin de son Lycée à Minneapolis, la rousse volcanique fut aussi une porte-parole et une ardente défenseuse du business jusqu’en 2017, année où elle décida de faire sa sortie. A la rentrée 2019, elle refait surface à l’âge de 31 ans, mais par la petite porte dans une prod amat’ américaine. Elle mérite mieux qu’un tel jubilé et gageons qu’elle le montrera. 

Tiffany D’Gore

Après Martin et Al, une autre Gore a eu droit aux feux de la rampe : Tiffany. Sans avoir eu une carrière extrêmement prolifique, la performeuse aux dents du bonheur à la Emmanuelle Béart a quand même accompli une centaine de scènes entre 2014 et 2017 puis, plus rien. Ce n’est qu’en ce début d’année 2020 qu’elle a repointé le bout du nez (dans Sharing
Him pour le studio Pure Passion), à 27 ans et après avoir donné naissance à son premier enfant. Les fabricants d’alèse sont aux anges et espèrent que la native de Rochester, Minnesota, n’a rien perdu de ses aptitudes à être fontaine.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.