Suivez-nous

Actrices

Little Puck : « Le fétichisme des odeurs est ma principale obsession ! »

Pierre Des Esseintes

Publié

le

On sait que l’industrie du X regorge de personnages improbables, et Little Puck en est un !  Cette ado de 31 ans, fan de cosplay et de sexualités alternatives,  semble tout droit sortie d’un hentaï. Artiste caméléon, elle surprend constamment ses milliers de fans par ses changements de look et de couleur de cheveux, mais aussi par son sens de l’humour. Autre particularité : les sexes masculins n’apparaissent dans ses vidéos que sous la forme de sextoys. Rencontre.

Tout d’abord, j’espère que tes proches et toi êtes en bonne santé.

Merci, Pierre ! Oui, nous allons tous très bien.

Comment es-tu arrivée dans le porno  ?

J’ai commencé comme cam girl sur MyFreeCams pendant un mois ou deux, avant de passer à la réalisation de clips sur MyGirlFund.

D’où viens-tu ?

De la côte ouest des États-Unis.

Quel est le profil de tes fans [baptisés les Mighty Pucks] ? Des jeunes passionnés de hentaï et d’aheago  (vidéos montrant en gros plan des visages de cosplayeuses au sommet de l’orgasme, langue pendante et yeux qui louchent) ?

Je propose un large éventail de fétiches. Je pense que l’âge de mes fans se situe entre 25 et 45 ans. Il se trouve qu’un grand nombre d’entre eux aime le wrestling, les jeux vidéo, la musique, et les arts. Mais ils sont tous très différents, tout comme leurs intérêts sexuels.

 

Je suppose que ton nom d’actrice vient du Songe d’une nuit d’été. Qu’as-tu en commun avec le personnage de Puck ?

Mon pseudo n’est pas spécifiquement issu de cette pièce, ou bien je n’étais pas consciente de cette influence quand je l’ai choisi ! C’est vrai que, dans la vie réelle comme dans mes fantasmes, je suis attirée par les personnages malicieux des cartoons, qui aiment taquiner et jouer avec la réalité. Je me retrouve toujours à incarner ce type de personnages dans les univers que je crée dans mes vidéos, et c’est ce que mes fans me demandent le plus !

Tu te considères comme une actrice porno à part entière ?

Oui, totalement !  Je travaille très dur pour incarner les personnages que mes fans attendent.

Qu’est-ce qui est venu en premier : le cosplay ou le porno ?

Bonne question ! Je dirais le cosplay, même si ce n’est pas le terme que j’employais au moment où j’ai commencé à me déguiser.  Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé m’habiller dans des costumes bizarres, porter des perruques et jouer des personnages. Le fait d’apporter cet amour du déguisement dans mes pornos a définitivement changé la donne !

Tu as remporté de nombreux Awards. De quelle récompense es-tu la plus fière ?

Certainement de l’Award de la « star fetish de l’année 2019 », parce que c’est autour de mes scènes fetish que j’ai fédéré mon public, quand j’ai commencé à faire des vidéos.

Il est rare de te voir en action avec une vraie bite. Tu as prévu de faire une vidéo, un jour,  avec un partenaire masculin ?

J’ai tourné plusieurs fois des vidéos avec des bites. Mais c’était à mes débuts, et le contenu était très amateur, tourné avec des amis et des copains de baise. Aujourd’hui, je suis très pointilleuse sur le choix des personnes avec lesquelles je bosse,  et j’ai besoin de contrôler totalement mes partenaires. Pour l’instant, ça ne m’intéresse pas de tourner avec des mecs, mais j’aimerais bien travailler avec plus de filles trans !

 

Pendant le confinement, tu as organisé un bukkake numérique. Ça consistait en quoi ?

Les participants ont uni leurs forces pour un bukkake numérique légendaire ! Chaque participant contribuait à hauteur de 30 dollars, pour deux minutes de dirty talk, et pour choisir l’endroit de mon corps où ils voulaient éjaculer.  Ils ont choisi toutes sortes d’endroits (rires) ! Ça m’a rendue dingue, de dire et de faire toutes ces cochonneries !

Es-tu satisfaite de tes nouveaux seins ? Quelle est leur taille maintenant ?

Je fais du 95 E . Après mon opération, j’ai subi de graves complications, mais maintenant je suis guérie, et mes seins sont magnifiques !

L’érotisme japonais est-il ta principale influence en tant qu’artiste ?

C’est certainement l’une d’entre elles, mais je puise dans de nombreuses influences, comme les jeux vidéo, les dessins animés, les bandes dessinées, les émissions de télévision, les classiques de la littérature…

Quels sont tes principaux fétiches ?

Le fétichisme des odeurs est ma principale obsession !  J’aime les couilles qui puent , les trous du cul qui puent,  enfouir mon visage sous une aisselle musquée… J’adore tout ça !

Dans une de tes vidéos, tu te fais féconder par un gode géant d’ extraterrestre, qui insère dans ton vagin des œufs en gélatine… Baiser avec un alien est l’un de tes fantasmes ?

J’aime vraiment expérimenter des choses étranges ! Bien que je ne veuille pas vraiment baiser avec un extraterrestre (mais qui sait, je n’en ai pas encore rencontré !), je trouve le concept à la fois drôle et très excitant.

 

Comment expliques-tu ton succès sur le web ?

De la chance, beaucoup de travail, des fans sympas et sincères qui veulent me voir réussir, une passion pour les performances énergiques et un soupçon de perfectionnisme.

Quelle est la meilleure façon de te faire jouir ?

Ma façon préférée de jouir, c’est assise sur toi, avec ta bite à l’intérieur de moi pendant que je frotte mon clitoris sur ton ventre tout en fourrant mes seins dans ta bouche !

Quel est le tournage le plus bizarre sur lequel tu aies travaillé ?

J’ai tourné dans une ruelle, en plein hiver, à l’arrière d’un camion.

Combien de fois par jour te masturbes-tu ?

Je dirais en moyenne deux fois par jour, mais plus si je tourne !

Sur quelle partie de ton corps préfères-tu qu’un mec éjacule ?

Je préfère qu’il éjacule dans ma chatte, parce que j’aime sentir toute sa tension se relâcher pendant que son sperme chaud me remplit.

 

Quel est ton porno préféré ?

J’adore le porno incestueux, et quand de gros nichons se font sucer !

Depuis que tu as commencé ta carrière dans le porno, quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise sur cette industrie ?

J’ai appris à faire preuve de plus de discernement dans les informations que je divulgue, et à mieux définir les limites entre ma vie privée et ma vie professionnelle.

As-tu un nouveau concept en projet ?

J’ai quelques grands projets en tête, mais je ne veux pas gâcher toutes les surprises ! J’ai envie de tester de nouveaux costumes : Leela de Futurama, Goldie de Rock-a-Doodle, Oblina de Aaahh ! Real Monsters !, Rick de Rick and Morty, Strongbad de Homestarrunner, et bien d’autres. De plus, je sors 29 vidéos de transformations qui mettent en scène mes seins avant et après l’opération !

Quel est ton message pour tes fans français ?

Merci de m’aimer. Je t’aime aussi ! [en français dans le texte]

Pierre Des Esseintes est auteur et journaliste, spécialisé dans les questions de sexualité. De formation philosophique, il est également sexologue. Il a publié, aux éditions La Musardine, Osez la bisexualité, Osez le libertinage et Osez l’infidélité. Il est aussi l’auteur, aux éditions First, de Faire l’amour à un homme et 150 secrets pour rendre un homme fou de plaisir.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.