Suivez-nous

Actrices

Catalina Ossa : du fitness au X

Dimitri Largo

Publié

le

La Colombie nous envoie sa nouvelle cargaison. Les arrivages sont de plus en plus réguliers et les consommateurs sont ravis. Catalina Ossa, 21 ans, a commencé le porn l’année dernière. Politiquement impliquée si l’on en croit ses tweets enflammés, l’Arizonienne d’adoption est surtout connue pour sa grande beauté et ses tablettes de chocolat en guise d’abdos. Petit tour du propriétaire.

Depuis ses premières photos, les fans de porn ont la langue déroulée comme le loup de Tex Avery. En effet, difficile de faire une entrée plus remarquée dans le milieu du charme que celle de Catalina Ossa. La Colombienne, originaire de Bogota mais expatriée à Phoenix, a tout : des orteils à la pointe des cheveux, tandis que sa capacité à dérouler du câble n’en finit plus d’étonner depuis sa première sortie, une branlette en solo pour First Time Video (FTV). Flashback.

Une fois n’est pas coutume, Catalina est venue au porn, accompagnée. Arrivé dans son sillage, son mec est un certain Dominic Osso. Osso/Ossa, pourquoi faire compliqué… De ce colosse, du genre adepte de l’épilation intégrale qui se regarde pousser de la fonte dans le miroir de la salle de fitness, on a toutes les raisons d’être jaloux : il est le seul à la culbuter en privé et étale sa chance sur toutes les vidéos homemade produites par la néo-star. En plus, il a une grosse teub. La justice n’existe définitivement pas. Toutefois, même si elle s’affiche sur les réseaux sociaux avec son julot, Catalina Ossa ne bosse heureusement pas qu’avec lui. Elle se le garde sous le coude pour empiler les scènes même quand le monde est immobilisé à cause de la pandémie. Au passage, soulignons que la carrure de son homme n’est pas anodine. La Colombienne au corps sculpté fréquente elle aussi les bancs de muscu et les steppers. A l’instar d’une Kenzie Madison, elle aussi représentée (à ses risques et périls…) par Ryan de l’agence Hussie Modeling, Catalina Ossa vient du monde du fitness. On s’en serait douté : sa masse graisseuse est réduite à ses fesses, d’une rondeur parfaite et ses abdominaux travaillés ressortent à la lumière. Ce corps dominé par l’effort lui donne un sacré atout, alors que la concurrence sur le créneau des actrices latina est féroce avec les Alina Lopez, Eliza Ibarra et autre Autumn Falls qui trustent les tournages. Sa jolie petite gueule ne sera pas de trop non plus. Et c’est peut-être là que réside la plus grande qualité de Catalina Ossa : les objectifs sont amoureux de son visage. Hussie Modeling a beau saloper l’oeuvre de la nature en la maquillant comme un camion volé pour ses photos de profil et sa vidéo de casting, la finesse de ses traits n’en demeure pas moins sublime. Sur Twitter, elle en viendrait presque à s’excuser du traitement qui lui est réservé : « Je ne diffuse jamais de photos de tournage car je déteste la manière dont je suis maquillée. Je ne diffuse que celles où je me maquille moi-même. J’ai un visage bizarre, qui a besoin de produits bizarres et je suis la seule à pouvoir m’en occuper ». Bizarre, peut-être, efficace, sans aucun doute. 

Au niveau de ses performances, elle affiche ce que l’on est en droit d’attendre d’une Colombienne désinhibée, nonobstant la pénétration anale. Non pas que dans sa contrée d’origine, ce soit péché, mais par calcul suivant la règle bien établie qui consiste à se dévoiler progressivement. Dans la foulée de sa première scène hétéro pour First Time Video, elle enchaîne logiquement pour la 1882ème scène d’Exploited College Girls, puis pour le site Hookup Hotshot de l’acteur Brian Gozzling et ce qui sera sa scène la plus hard. A ce titre, la vidéo sera éditée quelques semaines plus tard par Evil Angel dans une compil intitulée Hookup Hotshot : Cutting Edge Sluts. Avant le confinement, elle aura également eu le temps d’accomplir son premier creampie avec Ryan Madison et sa première lesbienne avec la très mammaire Karlee Grey pour Reality Kings. Quant à sa capacité à s’abreuver de sirop de corps d’homme, les abonnés à son Onlyfans peuvent la constater depuis ses premiers pas avec son mec. De leur côté, les amoureux des grosses poitrines, que Catalina Ossa n’a pas, se consoleront avec l’idée qu’elle est 100 % naturelle et compte bien le rester, du moins tant que la pratique du fitness suffit…

En ces temps tourmentés, une autre des caractéristiques de cette nouvelle actrice est son intérêt pour la politique, à défaut d’engagement (faut pas déconner non plus). Dès ses débuts, elle s’identifiait pleinement en tant que travailleuse du sexe, mais depuis la mort tragique de Georges Floyd aux Etats-Unis, elle est passée à la vitesse supérieure et relaie sans cesse les prises de position et soutiens au mouvement Black Lives Matter. Parce qu’elle est une Colombienne expatriée, assimilée à une Hispanique qui vit à une poignée de kilomètres de la frontière mexicaine, rien de plus logique à ce qu’elle se sente concernée par les problèmes de racisme à l’heure où Trump verrait d’un bon œil qu’elle et ses compatriotes soient de l’autre côté d’un mur. Pourtant, connaissant l’appétit du POTUS pour les miss Univers, nul doute qu’elle aurait un passe-droit…

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.