Suivez-nous

Actrices

Natalie Porkman : le porn aigre doux

Dimitri Largo

Publié

le

Son nom laisse peu de place au doute : Natalie Porkman joue de sa ressemblance avec l’actrice oscarisée Natalie Portman et assume d’être sa version destinée aux mecs cochons. Pourtant, la native de Lakeland en Floride n’a, dans le fond, envie de ressembler à personne et l’actrice qu’elle préfère est Winona Ryder. On est rassuré sur le fait que les pornstars sont comme tout le monde : bourrées de contradictions.

Elles ont des traits de visage similaires, c’est vrai, mais Natalie Porkman met deux décades et trois têtes à sa célèbre (et presque) homonyme, Natalie Portman, connue depuis son rôle dans le Leon de Besson. 20 ans contre 39, 1m73 contre 1m60, la délicieuse gourgandine de Floride a des arguments naturels implacables. Racines cherokees et allemandes par son père et polonaises par sa mère, Natalie n’est en effet pas farouche et fait bander dur, très dur. Sa bouche peut être qualifiée d’aération, son anus est souple et offre des stries régulières. Quant à sa peau, elle est souple et respire la jeunesse. En résumé, Natou est une suceuse et une gapeuse hors pair, tandis que le temps n’a pas encore accompli sur elle sa triste besogne. Comme si ça ne suffisait pas, elle est de celles que la lumière adore. Autrement dit : elle est photogénique et ses images sont souvent réussies. De la graine de pornstar en somme, comme le laisse deviner son background. « C’est ma mère qui m’a acheté mon premier vibro, confie-t-elle en interview à Amateur Kingdom. Elle était fatiguée de me voir ramener des mecs sous son toit ! ».

 Dans la même interview, au milieu d’un océan de banalités (« Je n’aime pas trop qu’on me mange, je préfère sucer… La sodomie, c’est le meilleur orgasme que j’ai jamais eu… J’aime les femmes qui sont à l’opposé de moi : gros cul, gros seins, longs cheveux »), elle annonce s’être tapée 80 mecs, hors porn. Trashtalk ? Probable, comme lorsqu’elle balance à l’attention de ses suiveurs la seule phrase qu’elle ait retenue de ses cours d’Allemand : « Ich bin eine Schlampe » (Je suis une salope). Toutefois, la communauté naissante de ses porkies, comme elle appelle ses fans, va devoir croiser les doigts et se tenir à l’affût. Natalie n’a pas l’air super fiable, pour coller à une expression chère à Thomas Tuchel et cela suffit à la faire rentrer dans la catégorie des potentielles étoiles filantes. Primo, elle n’a pas encore 21 ans, mais picole déjà. Et déjà trop. « Je sors avec des barmen. C’est comme ça que j’ai pu commencer à boire avant 21 ans et je suis souvent bourrée… » témoigne-t-elle à ATK dans une séquence où on la voit en flag, les yeux rouges, la tête dans les vapes et balançant des réponses à l’emporte-pièce.

Les producteurs n’ont visiblement pas tilté, trop pressés qu’ils sont de tenir leur rythme d’updates, mais elle aime aussi la beuh, visiblement, et ne prend ni ce métier, ni la vie au sérieux. Secundo, Nat’ pousse le concept d’impudeur jusque dans ses derniers retranchements. Et un peu de mystère, ça ne fait pas de mal quand on veut devenir une star… Exemple, quand elle fait étalage de sa santé fragile et de problèmes perso sur les réseaux sociaux. Le genre de posts propres à ceux et celles qui veulent se faire plaindre et qui mettent toujours mal à l’aise… Allergies cutanées, infections du pharynx, asthme, rage de dent, faiblesse hormonale, tout y passe ! On a régulièrement droit au check-up complet de la miss et on en regretterait presque les années Mitterrand, à l’époque où on ne savait rien… Pour ses problèmes de thune, c’est la même. Le monde entier sait qu’elle est en galère, la Natalie ! Si ça peut la rassurer, c’est partout pareil. Avec le Covid, ce sont des pans complets du biz qui se font goumer. Au moins découvre-t-on grâce à elle, un système assez récent dans la mesure où il n’est apparu « que » depuis 2015 : Cash App, une énième appli mobile pour envoyer des thunes à son idole directement. On s’en méfiera, merci pour le conseil. Enfin, pour compléter le côté border de Natalie, on notera qu’elle est représentée par Hussie Models, une agence qui s’embarrasse peu de l’état psychologique de ses clientes pour peu qu’elles charbonnent et fassent dégringoler sa commission…  Donc oui, Natalie Porkman traîne quelques casseroles qui l’empêcheront sans doute de devenir la superstar que laisse entrevoir son potentiel, mais rien que pour son style et son physique atypique, on espère qu’elle restera longtemps dans le game. En tout cas, avec Step Brother’s View 6, Please Cum Inside Me 9 et Young & Nasty 3 actuellement à l’affiche, elle occupe le terrain.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.