Suivez-nous

Actu/News

LittleAngel : l’amatrice qui fait du travail de pro

Dimitri Largo

Publié

le

LittleAngel, en un seul nom, est le prototype de l’actrice 3.0. Indépendante et maîtrisant sur le bout des ongles les codes du web, la jeune Française est apparue sur une plateforme de partage de contenus coquins, Insta et Twitter cette année avec un concept de caméras cachées où elle alpague les mecs au hasard dans la rue. Super bandants et bien mis en scène, ses « défis » libertins font un max de buzz. Entretien avec une LittleAngel au big talent ! 

LVDX : D’où viens-tu ?

LittleAngel : Je ne vais pas pouvoir divulguer cette information, car suite au buzz actuel, certains petits malins s’amusent à réellement me rechercher !

Peux-tu au moins nous dire si tu viens du milieu du charme ?

J’ai une sexualité très ouverte. Je suis libertine depuis trois ans et je suis autant “voyeur” qu’exhib. Je connais le milieu du porno car j’en visionne beaucoup, mais je n’ai jamais cherché à y rentrer. Quand j’ai appris l’existence de plateforme de partage de contenus coquins, j’ai créé un compte. Je souhaitais simplement partager ce que je montrais sur internet, mais je ne pensais pas exploser de cette manière ! Je faisais des lives qui avaient du succès, mais je n’étais exposée qu’à un public très spécifique, celui des libertins. Cette audience, j’ai voulu l’étendre. 

As-tu un background de strip-teaseuse aussi ?

Non, mais j’adore danser à la barre, dans les clubs privés !

Parlons de tes vidéos. En quoi consistent-elles ? Qu’est-ce qui t’a motivé à en faire et à les partager ?

Je regarde des pornos depuis longtemps. J’aime les vidéos trash, tout ce qui est hard et sort du classique. J’aime les mises en scène aussi. En fait, ma vision du porno est celle que je produis : des plans dynamiques, réalistes, sans sur-jeu et ainsi rester moi-même. Concernant le concept en lui-même, j’ai juste eu l’idée de faire un cadeau “tous les cents abonnés”, sous la forme d’un défi sexy ! Je me suis dit que ça leur plairait. Pourquoi des inconnus ? Car je voulais emmener mes abonnés avec moi dans l’adrénaline d’une aventure improvisée. De mon côté, je me sentais suffisamment en confiance pour le réaliser. Je me suis entraînée un peu sans filmer, avant de réaliser le premier défi, celui de l’aire d’autoroute. C’est plus simple et immersif avec un portable, car une caméra est intrusive.

Comment sélectionnes-tu les mecs que tu chasses ?

Je t’avoue que je tape au hasard. Mais tout de même, il faut que le mec m’inspire confiance de par son apparence, sa tranche d’âge et qu’il soit propre sur lui. Je ne me suis encore jamais tapé de vieillard !

As-tu toujours été aussi directe dans tes approches ?

Non, je me suis longtemps entraînée, jusqu’à réussir à inverser la tendance. Quand j’ai ma proie en face de moi, je le croque, il ne me résiste pas. 

Je suppose que ça ne marche pas à tous les coups. Quelle est la proportion de mecs qui te recalent ?

En effet, il y en a qui je fais peur et d’autres qui pensent que je blague. Ils ne sont pas tous réceptifs et je ne montre pas tous mes râteaux… La proportion est trop variable pour en avoir une idée claire. Elle dépend vraiment du lieu et des conditions de chaque défi.

Réaliser un défi, ça représente un gros boulot ? 

C’est énormément de travail en off, en effet, et une course contre la montre pour le montage. En parallèle, il faut répondre aux messages, etc. C’est un vrai job à plein temps !

Pourquoi ton contenu est-il en exclu sur une plateforme ?

C’est une plateforme française. Ils sont sympas, pas toujours réactifs, mais je sens qu’ils sont honnêtes et qu’il y a de la bonne volonté.

Es-tu seule dans ton délire ?

Je suis complètement seule. Les filles qui apparaissent dans mes défis sont anonymes.

Parlons cul, c’est quand même ce qui nous réunit. Tu as l’air de bien aimer la sodo et les jouets…

Je suis une fana de sodomie depuis que j’ai découvert mon premier orgasme anal, complètement démentiel ! A côté, j’ai une réelle addiction aux sex-toys, j’en fais la collection ! Pour le concombre que j’ai sorti dans un de mes défis, c’est juste un vieux délire. Ça m’a fait kiffer de l’éplucher et le faire cuire en sauce à mon retour à la maison… 

Comment prends-tu soin de ton corps ?

Je fais confiance à la nature. Je fais juste attention à mon alimentation, mais pas de sport. 

Tu as beaucoup de tatouages…

Je suis passionnée de tatoos depuis mon adolescence et l’un de mes meilleurs amis est tatoueur. La grande pièce dans mon dos représente un loup. Pourquoi le loup ? Car c’est un chasseur !

Quelle serait ta partie de baise idéale ?

Alors déjà, pas de fille. Pour le reste, c’est assez vaste. Je peux prendre autant de plaisir avec un homme, que deux, ou même trois ! Tout dépend du contexte et de leur comportement, ainsi que de mon excitation à ce moment-là.

As-tu un fantasme que tu n’as pas encore réalisé ?

Baiser avec un transsexuel ! Un de ceux avec lequel tu te casses le nez en pensant que c’est une femme !

Quels sont ta meilleure qualité et ton pire défaut ?

De ce que dit mon entourage, j’ai une capacité à rebondir dans toutes les situations. Pour ce qui est de mon pire défaut, si j’ai quelque chose contre toi, je ne te lâche pas. Je suis rancunière !

Comme faut-il s’y prendre pour te séduire et attirer ton regard ?

Il ne faut pas me draguer. Il faut rester respectueux, accessible et inaccessible à la fois… et pour attirer mon regard, il n’y a rien à faire. C’est un tout.

As-tu une grosse libido ?

Je suis une affamée du cul ! Et je me paluche tout le temps avec des sex-toys.

Aimes-tu les préliminaires ?

J’aime sucer… passionnément ! En revanche, je déteste qu’on me bouffe la chatte ou qu’on me touche les seins. C’est rare que je laisse un gars me toucher, c’est toujours moi qui ai le dessus. C’est comme ça : je prends plus de plaisir à faire du bien à mon partenaire. Les préliminaires qui me concernent, je n’aime pas. Je préfère baiser direct !

Où préfères-tu qu’un mec jouisse ?

En moi.

Quel rapport entretiens-tu avec la communauté de tes fans ?

Je fais tout pour personnaliser un maximum mes réponses. Je passe des heures tous les soirs à répondre, car oui, c’est important pour moi d’être le plus proche possible d’eux : c’est ça de les chouchouter ! Quand l’abonné est sympa, respectueux, ancien même, je n’hésite pas une seconde à lui envoyer une sextape ou une vidéo en exclu ! Ça m’arrive même d’en envoyer sur un coup de tête ou en réponse à un beau commentaire. J’ai tout un panel de sextapes que je garde sous le bras et que j’offre quand ils prolongent leur abonnement par exemple. 

Quels sont tes projets à venir ?

Il y en a plein, mais très peu que je puisse révéler tout de suite. En tout cas, j’ai des idées de fou pour des défis encore plus originaux et dévoiler plus encore ma personnalité… Je vous laisse la surprise du “comment” !

Merci beaucoup, LittleAngel !

Son Twitter : twitter.com/littleangel84x

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.