Suivez-nous

Actu/News

Cockring : l’appel de l’anneau

Dimitri Largo

Publié

le

Si on s’arrête à l’allure que ça renvoie, porter un anneau pénien, c’est assez ringard et ça l’a été quand même pendant pas mal d’années. Mais comme les lunettes, ça, c’était avant. Primo, parce que c’est utile et pratique. Deux bonnes qualités pour un objet. Deuxio, parce que ça fait un bijou de famille de plus à arborer au même titre que la chevalière ou le tatouage avec Kevin marqué sur l’avant-bras.

Pour qui a déjà trainé dans un club libertin ou du côté de la Mecque du libertinage qu’est le Cap d’Agde, le port du cockring n’a rien de surprenant. D’ailleurs pas besoin d’aller en club, les cockrings étaient depuis longtemps sur les rayons des sex-shops avant qu’ils ne périclitent et ne remplissent plus que les pages web des sites de vente en ligne. Pour autant, ils sont encore nombreux à se demander à quoi cette merde peut bien servir, hormis vouloir ressembler à Dubosc chez les nudistes. Péché de vanité ! Porter un anneau qui enserre le pénis et les couilles, ça a toujours été utile et en plus, c’est devenu hypé. Il y en a de toutes les matières, de différentes formes et la dernière tendance est de les avoir vibrants et à recharger via un câble usb. De quoi convaincre les derniers récalcitrants.

 

Comment ça se porte ?

Le cockring est facile et instinctif à enfiler. Si ça coince un peu, lubrifiez la peau du sexe, des testicules et l’anneau avec un lub de bonne qualité. Ne lésinez pas non plus sur la quantité. Pour une première fois, optez pour le port d’un anneau souple que vous pourrez étirer et ainsi passez confortablement vos boules dans l’orifice. Evitez ceux qui sont en métal, en plastique rigide et d’un diamètre trop petit. Privilégiez donc les cockrings en cuir ou en latex souple ou vous serez obligé d’attendre de ne plus bander pour retirer. L’anneau doit être placé à la base du pénis et bien derrière les testicules. Un plus aussi, est de tailler, voire raser le pubis car il n’est pas rare que des poils se coincent dedans. Les retours d’expérience montrent que c’est ce dernier point le plus chiant quand on l’enfile.

 Garder plus longtemps une érection

Schématiquement, le pénis se divise en deux corps caverneux séparés par un corps spongieux, ce dernier entourant le canal urétral. Les corps caverneux sont comme deux éponges qui se décontractent et se remplissent de sang sous l’effet de l’excitation pour garantir une érection. En serrant la base de ces corps et les artères qui les irriguent, l’anneau diminue le reflux sanguin et prolonge de facto la durée de la turgescence. Si le cockring a un moteur vibrant, vous stimulez les muscles qui soutiennent l’érection. Toutefois, l’effet de garrot de l’anneau diminue les sensations au niveau du gland et des couilles au point parfois de provoquer des fourmillements. De même, il peut endommager les muscles à la base du pénis s’il est trop serré. Il est donc déconseillé d’éviter de porter un cockring plus de 20 minutes et de le retirer immédiatement si la queue vire au bleu. Une tension excessive et artificielle de la queue peut engendrer des dommages irrémédiables.

Retarder l’éjaculation

De la même manière, la pression exercée par le cockring sur le corps spongieux qui entoure l’urètre, entrave mécaniquement la montée du sperme. Pour ceux qui ont des soucis d’éjaculation précoce, le cockring peut être un coup de pouce, à défaut d’une béquille. De plus, la sensibilité du gland et des bourses étant atténuée, vous pourrez logiquement limer plus longtemps avant d’avoir envie de jouir, sans que le plaisir soit entamé. En résumé, le cockring est une solution douce et une première étape pour solutionner les problèmes d’érection et d’éjaculation, notamment chez les mecs qui dépassent la quarantaine.

 Prévenir les remontées testiculaires

Un problème fréquent chez les hommes, qui augmente avec l’âge et le relâchement des muscles du plancher pelvien, et dont personne ne parle jamais. La remontée testiculaire ou « couille ascenseur », c’est lorsqu’un testicule remonte de la bourse pour venir se loger sous la peau du pubis. Ça peut être dangereux et très douloureux surtout si vous êtes en train de tamponner, notamment en position assise ou allongée. Avec un anneau qui enserre les burnes, plus de risque qu’il y en ait une qui s’échappe.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.