Suivez-nous

Actrices

Scarlett Hampton : génération 99

Dimitri Largo

Publié

le

Les Hamptons, ça fait classe, mais Scarlett n’a pas grandi au milieu de la Haute new-yorkaise sur Long Island, ni à Long Beach d’ailleurs. Cette belle silhouette vient du Midwest. Inexpérimentée mais pas naïve, naturelle sans être rustique, la jeune femme de 22 ans est surtout curieuse. Elle a découvert une foule de choses par le biais du X, comme l’emplacement de son clitoris par exemple. On ne sait jamais, ça peut toujours lui resservir.

Scarlett Hampton n’avait pas une grosse expérience des choses du sexe avant son grand saut porno. « J’ai eu un éveil sexuel tardif par rapport à la plupart des gens. J’ai trouvé mon clito à l’occasion de mon premier tournage (NDLR : une masturbation en solo pour FTV). Et la première fois que j’ai squirté, c’était avec Danny Mountain chez PornPros, en juin », lâche-t-elle avec un sourire espiègle à AVN.

Le même mois, elle découvre l’amour par les fesses chez Mitt Aziani et l’un de ses sites, Backroom Casting Couch. Moins d’un an plus tôt, elle perdait sa virginité dans un plan à trois, organisé dans la maison d’une fraternité étudiante. Bout à bout, ça fait beaucoup, mais rien d’insurmontable pour ce modèle au style All American qui s’est coltiné une kyrielle de petits boulots en parallèle à ses études secondaires. « Je pense que c’est important d’avoir une expérience dans les boulots de service et de comprendre la valeur d’un dollar. C’est pour cette raison que je n’ai pas voulu commencer le porno à 18 ans. Il faut du temps pour apprendre à se connaître et savoir ce qu’on veut vraiment dans la vie ». En attendant, elle livre ainsi des sandwiches à vélo pour la chaîne Jimmy John’s, parcourant 60 kilomètres par soir, sert des verres dans un bar, fait serveuse et vend de l’essence à la pompe.

Bosseuse et sportive, elle est également membre d’une équipe de cross country. « Je n’ai jamais bu une goutte d’alcool avant d’avoir 21 ans et je n’ai même jamais eu de boyfriend ». Ceci-dit, à l’âge de 18 ans, Scarlett connaît déjà son pouvoir de séduction et ne se contente pas de gig jobs : elle se met aussi à la webcam coquine. Son activité n’échappera pas à celui qui deviendra son agent actuel, John Steven de Matrix Models, qui la contacte. « Mais je n’étais pas prête. Faire du X était une décision trop lourde ». La Covid va la précipiter. Les cours basculent sur Zoom et elle sur Only Fans. Elle pose pour ses premiers nudes avec Signature Models et signe ses premières vidéos en solo sur OF.

En mai, elle s’envole pour Los Angeles et se tape un trio lesbien avec les chevronnées Lexi Luna et Lena Anderson. Le temps des premières se déroule à merveille. « Je vis une expérience de fou depuis le début. Je n’ai aucun regret. C’est le job parfait pour moi dans une industrie très cool, rien à voir avec un environnement toxique (…) Les gens y sont éveillés et intelligents ». Naturellement, son agent lui retourne les compliments. « C’est une grande performeuse avec un gros potentiel. Elle est restée deux semaines et demi à Los Angeles et a travaillé tous les jours. Elle est intrépide et shoote tous les types de scène ».

En effet, sa filmo, bien qu’encore peu étoffée est éclectique : anal, lesbien, creampie, swallow, interracial, bondage, trio… En outre, quelques années à fréquenter les cours de théâtre l’ont rendue à l’aise avec la comédie. Elle peut rentrer dans la peau de la traditionnelle belle-fille, de la cheerleader, voire se muer en femme fatale, d’autant qu’elle est photogénique et fait partie de celles qui sont aimées de l’objectif. Scarlett Hampton tient aussi à piloter sa carrière toute seule, elle qui était douée dans la gestion, la compta et le business à l’école. C’est donc sur une base de non exclusivité qu’elle est bookée par Matrix. « Je faisais du modeling avant et j’ai voulu garder mes habitudes et mes connexions. (…) J’ai appris qu’il fallait toujours être préparée face à l’imprévu. Chaque jour est une nouvelle expérience. A la dernière minute, tous les plans peuvent changer ».

Sans être immense, 1m65, Scarlett a également un atout de taille : ses jambes, peut-être les plus belles du circuit. Ca peut paraître idiot dit comme ça, mais la longueur et la finesse des quilles est un attribut qui fait passer du statut de petit pot à celui de mannequin. La silhouette affinée, les fesses et les seins n’en paraissent que plus ronds et proportionnés. Il y aurait moyen d’en rajouter une couche sur son visage mutin, mais on va s’arrêter là. Scarlett est le dernier avatar de la génération 99, une année de bonne cuvée qui a vu naître quelques-unes des pornstars les plus célèbres du circuit comme Vina Sky, Darcie Lee, Savannah Sixx ou Scarlit Scandal. Gageons qu’elle se bonifie encore avec le temps.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.