Suivez-nous

Actu/News

[Brève #16] Le manga porno avec des enfants : c’est non pour les Nations Unies !

La Rédaction

Publié

le

« Lorsqu’il s’agit de contenu pornographique avec des enfants, le manga devrait être banni » : c’est en substance la conclusion de Maud de Boer-Buquicchio, rapporteuse des Nations Unies sur les sujets du trafic, de la prostitution ou de la pornographie mettant en scène des enfants, après un séjour d’une semaine au Japon.

Car si les mangas, et notamment les hentaïs, la version porno, font partie de la culture du pays du Soleil Levant, ils peuvent parfois être à la limite de la légalité, en faisant apparaître des visages ou des corps juvéniles : c’est ce que souhaite combattre l’envoyée des Nations Unies, en proposant des mesures chocs à l’encontre de ces dessins.

Cependant, étant au courant de l’amour des japonais pour ces mangas érotiques ou pornographiques, elle souhaite « trouver un juste milieu » entre la liberté d’expression artistique et le besoin de protéger les enfants.

Une loi avait déjà été promulguée en ce sens dans le pays, mais avait rencontré de nombreuses réticences, de la part des artistes, des maisons d’édition et même du public, provoquant un début de tollé.

C’est d’ailleurs ce qui intrigue Maud de Boer-Buquicchio, car pour elle, « tout ceci n’est évidemment qu’un business très lucratif. Ce qui est inquiétant, c’est que c’est une tendance qui est socialement acceptée et tolérée. »

En effet, si la protection des enfants au Japon est très présente, il n’est pas rare de trouver encore des mangas X où les enfants peuvent être au-devant de la scène. Ce qui fait dire à la rapporteuse chargée de la protection de l’enfance que « les crimes sexuels devraient être enseignés à l’école« .

La Voix du X vous propose les dessous du milieu du porno et tout ce qui gravite autour.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.