Suivez-nous

Libertinage

La cage de chasteté pour homme

Vincent Lacrosse

Publié

le

Inventée dans des temps reculés par des hommes en déplacements fréquents qui voulaient contrôler la chasteté de leur femme, la cage de chasteté est aujourd’hui plutôt utilisée par les hommes soumis à leur domina et/ou surtout par la communauté gay. Objet de fantasme de plus en plus sophistiqué, la cage de chasteté met votre pénis sous clé. Mais à quoi sert-elle concrètement ? Quels sont les ressorts physiques et psychologiques d’un tel objet ? La Voix du X mène l’enquête !

La Voix du X - Cage de chasteté pour homme (La) - Visuel (3)

DÉFINITION

Une cage de chasteté est un dispositif utilisé pour emprisonner le pénis, et parfois les testicules, rendant impossible toute forme de rapport sexuel, en empêchant la masturbation, l’érection et donc la pénétration, puisque toute turgescence du phallus est rendue impossible. Ces cages sont utilisées presque exclusivement comme accessoires sexuels dans le cadre de pratiques fetish et, plus particulièrement, de domination et soumission. Traditionnellement en métal inoxydable pour être lavées facilement, on en trouve de plus en plus en résine polycarbonate pour un côté plus transparent.

C’est le symbole physique d’un engagement de fidélité, comme un vassal à son suzerain.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Le mécanisme est simple : la verge rentre dans un conduit, type petite cage à bite, qui vient se verrouiller sur un anneau plus important qui enserre les testicules. On bloque et on ferme à clé. Une fois le cadenas verrouillé, il est impossible de retirer l’ensemble sans se faire très mal. Du coup, plutôt que de tout arracher, il ne vous reste plus qu’à vous promener avec toute la journée… en attendant que l’on vous libère ! L’engin ne vous empêche pas d’uriner mais, par contre, rend toute érection impossible : il n’y a plus assez de place pour que votre sexe grossisse. Et, si l’envie vous en prenait, vous constateriez rapidement que cela peut être très douloureux, du coup, vous évitez ! #engénéral

La Voix du X - Cage de chasteté pour homme (La) - Visuel (4)

DIFFÉRENTS MODÈLES SELON LE NIVEAU

Les modèles actuels sont très aérés, mais il existe aussi des cages plus complètes qui enserrent toute la bite et les couilles dans une coque très solide, le tout fixé à une grosse ceinture autour de la taille et passant entre les jambes. Version plus intégrale, mais qui induit un rapport à son maître plus important. À noter aussi : des options avec une tige fixée au bout de la cage et qui vient se planter dans le canal de l’urètre. Comme quoi, il y en a pour tous les goûts et tous les degrés de plaisir, du plus doux au plus intense… pour une complicité en progression constante.

POURQUOI EN PORTER UNE ?

Pour le plaisir cérébral de s’offrir et d’appartenir. On rentre, avec le port de la cage de chasteté, dans un rapport de soumission/domination. Le « Maître des clés » (aussi appelé Keyholder) étant celui qui dirige son soumis pour lui infliger une période d’abstinence sexuelle. C’est lui qui l’enferme et le libère au gré de ses envies, maîtrisant ainsi une des parties les plus intimes de l’anatomie humaine, l’effet « contrôle et rabaissement » n’en étant que plus fort. Bien évidemment, le jeu de domination se corse, lorsque le Maître titille et/ou excite son soumis pour lui provoquer des réactions. C’est donc ce savant mélange d’abstinence et d’excitation qui compose la réelle combinaison-clé de ce rapport fétichiste.

La Voix du X - Cage de chasteté pour homme (La) - Visuel (6)

QUE RESSENT LE SOUMIS ?

Outre le plaisir de son appartenance exclusive à son Maître ou sa Maîtresse, celui qui porte la cage voit ses organes génitaux faire l’objet de toutes les attentions. Il peut donc en ressentir une certaine fierté.

De plus, ne pouvant plus se tripoter cet organe principal d’un plaisir animal, ce dernier va normalement chercher ailleurs d’autres contacts physiques avec son Maître. Chaque regard et effleurement accordé augmentant alors exponentiellement les frissons et les battements de cœur du soumis. Un côté fusionnel plus important est souvent constaté, voire une obsession à parler ou s’approcher du Maître des Clés. Enfin, et non des moindres, l’ouverture de la cage crée un sentiment de liberté et de légèreté qui plaira indiscutablement au soumis, au bout de deux trois jours, par exemple, pour commencer…

LES RISQUES

Il en existe plusieurs :

  • tout d’abord que le soumis ait des érections très fortes et incontrôlables (s’il est jeune, par exemple), il risque donc de souffrir si la cage est trop petite. Le fait d’uriner peut faire redescendre la pression et donc la douleur.
  • un port trop long peut provoquer des troubles plus ou moins importants de l’érection, voire dans certains cas d’impuissance.

C’est donc un objet à utiliser avec précaution et, de préférence, avec un Maître expérimenté… qui saura gérer mise en confiance et progression, avec le maximum d’attentions.

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.