Suivez-nous

Bio/Milieu du X

Les Californiens appelés à voter sur le porno !

Elise

Publié

le

Grosse élection le 8 novembre pour les Californiens qui, en plus, des élections Présidentielles devront se prononcer sur leur avenir au travers de 17 référendums. L’enjeu n’est pas l’élection d’Hillary Clinton, la candidate démocrate, cet État lui étant déjà acquis par le vote. C’est bien la pornographie, la drogue et la peine de mort qui sont au cœur de ces consultations citoyennes !

S’il y a bien un lieu où le porno règne en maître aux États-Unis, c’est bien dans la vallée de San Fernando près de Los Angeles. C’est en effet le cœur du cinéma pour adultes ou classé X. Toutes les mégas productions y ont leur siège comme Wicked Pictures, Axel Braun, Vivid… Toutes celles qui comptent et font travailler au total plus de 10 000 personnes rien que sur ce secteur. Mais tout ce petit monde a été ébranlé depuis le passage de la loi dite « measure B » en novembre 2012. Celle-ci impose aux acteurs de porter un préservatif afin d’endiguer les contaminations au VIH ainsi que d’autres maladies sexuellement transmissibles. Et comme cela a tout compliqué, le nombre de tournages a été divisé par dix, passant de 4 800 à 480 par an, ce qui est une véritable catastrophe.
lvdx-californie-et-le-porno-la-visuel-1

Une catastrophe, car les mateurs de porno ne veulent pas voir de préservatifs. Contrairement à la France où le porno a été « éduqué » entre autres par les exigences de Canal+ qui n’achète des films X qu’avec préservatifs, les clients du porno US s’en fichent, voire le détestent… Cela nuit à son excitation. Tout vient du fait que, bien sûr, le sida continue de progresser, mais aussi que les maladies en tout genre prolifèrent et ce fut le cas avec une large contamination de syphilis qui avait figé le secteur pendant plusieurs mois, le temps de comprendre d’où cela venait et que le délai d’incubation (1 mois) soit dépassé afin de permettre des dépistages concrets et précis. Et c’est bien le port du préservatif qui est soumis au vote des Californiens, afin de le renforcer et surtout de pouvoir poursuivre plus facilement les réalisateurs et les acteurs qui dérogeraient à la règle. Des poursuites qui pourraient aussi être lancées à ceux qui regardent du porno !

lvdx-californie-et-le-porno-la-visuel-4

Et, pour compléter tout ça, l’ensemble des frais de dépistage sera dorénavant à la charge du producteur qui, vu le nombre, doit forcément réfléchir à deux fois avant de tourner en Californie. Résultat : les tournages fuient vers des comtés proches de Los Angeles, vers d’autres États comme le Nevada, ou à l’étranger comme à Budapest, haut lieu de la pornographie en Europe. Les antis, eux, arguent que les 6 milliards de dollars de recette vont échapper aux Californiens et que tout ceci est ridicule, compte tenu du faible nombre de contaminations annuelles (5 cas en 2013) et qui seraient en réalité des contaminations en dehors du lieu de travail, donc contractées dans le cadre d’une consommation sexuelle privée.

Quant aux autres référendums, la marijuana à usage médical est légale en Californie depuis 1996. Son usage thérapeutique n’a, par contre, pas autorisé son usage récréatif, puisqu’en 2000 les Californiens l’avaient rejeté. Dans quelques jours, il pourrait en être tout autrement puisque les sondages indiquent qu’ils ont changé d’avis. L’aspect économique est un des facteurs-clés, puisque le marché actuel est estimé à 7 milliards de dollars et pourrait monter à 22 milliards… Une jolie somme que peu d’États laisseraient passer ! Autant dire que cet État si important aux USA s’apprête à vivre un tournant législatif important, d’autant plus qu’ils devront aussi se prononcer sur la peine de mort !

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.