Sister Roma, 30 ans de cornettes et 20 ans de porno !

La « Nonne la plus photographiée du monde », qui vient de fêter ses 52 printemps le22décembre dernier, a visité Paris pour la première fois, à l’occasion de la cérémonie des PinkX Awards qu’elle a présentée avec beaucoup d’humour et de succès. Rencontre haute en couleur avec une Sœur très coquine.

Comment t’est venu ce surnom ?

Je ne suis ni la plus vieille ni la plus ancienne, mais j’ai sans doute été l’une des Sœurs les plus actives. Je me suis donc, un jour, auto-proclamée la « Nonne la plus photographiée du monde » et, à force de le faire écrire dans les articles, aujourd’hui, si tu tapes cette phrase dans la barre Google, mon nom sort !

Qu’est-ce qui a changé selon toi en 30 ans pour les gays ?

Tellement des choses ! Avant, tu devais fuir ton petit trou perdu à la campagne pour pouvoir rejoindre une capitale et y trouver des bars et des saunas afin d’avoir une vie gay à peu près normale Avec Internet, Grindr et Hornet, les jeunes peuvent rester chez eux aujourd’hui.

lvdx-gay-sister-roma-visuel-2Comment as-tu vécu ta sexualité au collège ? N’était-ce pas difficile ?

Bizarrement non. J’étais très féminin et on voyait à 10 000 km que j’étais gay, mais j’étais sympa traitais tout le monde pareil, alors on m’aimait bien. J’étais très populaire, et très drôle ! L’humour est la meilleure arme et le rire est le meilleur remède.

Aujourd’hui quel est ton combat ?

Toujours le même, depuis le début. Faire comprendre aux gens que la sexualité ne nous définit pas en tant qu’êtres humains, que sur ce point nous sommes tous pareils. Mais aussi, paradoxalement, de dire à tous : « Soyez uniques et différents ! Et soyez en fiers ! Sortez vos rainbow flags ! Mets des plumes, des paillettes, du cuir, ce qui te plaît, et va ! Reste toi-même ! »

lvdx-gay-sister-roma-visuel-3Que penses-tu de l’homophobie ?

C’est de l’ignorance et de la peur. Souvent, quand je suis en Sœur, les enfants viennent vers moi, attirés, souriants… et me complimentent sur ma tenue et mon maquillage. Quand je regarde les parents, je vois alors des visages souriants, qui appuient l’intérêt de l’enfant : « Ah oui, elle est jolie la dame ! » Quand un enfant me regarde et qu’il semble avoir peur, ou se cache derrière ses parents, je vois alors chez ceux-ci des visages fermés et méprisants. Un homophobe, un raciste, ne l’est pas de naissance, ce sont ses parents qui le lui ont appris.. C’est si triste. Comment peut-on apprendre la haine à des enfants ?

lvdx-gay-sister-roma-visuel-4As-tu eu une éducation religieuse ?

Oui, en collège catholique privé ! Mais mon histoire avec les Sœurs remonte aux premières heures de mon existence : j’ai été un enfant abandonné recueilli par des nonnes… J’ai eu beaucoup de respect pour elles toute ma vie ! Bien sûr, j’en ai aussi rencontré des chiantes et des austères, qui complotent et radotent, mais les nonnes lesbiennes sont géniales !

lvdx-gay-sister-roma-visuel-5Tu travailles aussi dans le porno en tant que productrice et réalisatrice ?

Depuis 20 ans et j’adore la pornographie : c’est sain, sexy, fun, les gens y sont juste géniaux, très ouverts (sans mauvais jeu de mots) et futés. J’y ai de très nombreux amis !

lvdx-gay-sister-roma-visuel-6Tu es à Paris pour présenter la cérémonie des PinkX Awards, c’est ta première fois ?

Présenter, non pas vraiment, je ne compte plus les milliers de cérémonies depuis 20 ans… Mais Paris, oui, c’est ma toute première, ça va chauffer derrière !

La cérémonie des Pink X Gay Video Awards présentée par Sister Roma est visible en intégralité sur www.pinkx.fr 

Mickael Cock

À propos de Mickael Cock

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gay depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.