Combattre la nouvelle drogue…

porn-keyboard

Le monde de la production pour adultes n’a pas fini de déclencher les passions. Fut un temps, certains y voyaient une nouvelle forme d’art. Aujourd’hui, des citoyens américains se rassemblent en association pour dénoncer une nouvelle drogue, plus dangereuse pour l’humanité que toutes les précédentes.

LVDX - US 28 - Combattre la nouvelle drogue - Visuel (1) - Femme regardant du XVoilà un véritable scoop qui devrait intéresser nos candidats à la présidentielle, au milieu d’une campagne pour le moins farfelue. Si l’un d’eux veut aborder le premier problème qui panique la population mondiale, et donc en théorie les Français, il faut parler des dangers incommensurables du porno.

Les chiffres qui font peur

Le site fightthenewdrug.org présente l’étendue du drame en quelques chiffres spectaculaires. Prenant en exemple l’un des plus visités des sites de tube auquel je ne ferais pas de publicité supplémentaire, ils nous apprennent que ce site a reçu en 2016 23 milliards de visites, soit 729 personnes à la seconde ou 64 millions par jour. Sur ce même site, près de 92 milliards de vidéos ont été regardées, ce qui représente 12,5 vidéos pour chaque personne sur la planète. 4.6 milliards d’heures de vidéos ont été vues sur le même site soit, mis bout à bout, plus de 5 siècles de dépravation en tout genre et en couleur. C’est là que je me dis que j’ai du retard à rattraper…

LVDX - US 28 - Combattre la nouvelle drogue - Visuel (4) - Pas de porno entre amisPourquoi nous sommes en danger ?

Une fois que nos amis « combattant la nouvelle drogue » nous ont donné un aperçu de la consommation planétaire de hard, ils nous expliquent pourquoi cela est aussi dangereux. C’est selon eux – et c’est certainement vrai – la première fois dans l’histoire de l’humanité que les hommes – et les femmes – consomment autant de X. Ils s’inquiètent d’ailleurs du fait que, contrairement à une opinion populaire, les femmes aussi cherchent du hard sur le Net et pas seulement des films érotiques des années trente – avec des mots-clés comme « hardcore » ou « gangbang ». Bravo mesdames, voilà qui me donne envie de me barder de Viagra et d’aller en boîte ce soir.

Le propos de ce site est donc de nous dire que nous sommes tous en train de devenir des accros à la fesse et que cela tuerait l’amour.

LVDX - US 28 - Combattre la nouvelle drogue - Visuel (8) - 5 femmes et 46 enfantsQui sont ces militants anti-cul ?

La vieille question « d’où tu parles ? », très courante dans les années 60, est ici fort à propos. Qui sont ces généreux associatifs qui donnent de leur temps pour nous prémunir de tous ces dangers ? La FTND (Fight The New Drug) est une association créée en 2009 avec pour but de prévenir le plus grand nombre des dangers du porno. Ils s’appuient pour cela sur des études scientifiques (contestées, vous vous en doutez). L’information principale, quand on creuse un peu le sujet, est que cette association a été créée et est tenue par… des mormons ! Quelle surprise. Ils se réclament pourtant d’une identité non religieuse. Des mormons non religieux, c’est un peu comme des terroristes non violents ou des banquiers humanistes : on n’est pas obligé d’y croire.

LVDX - US 28 - Combattre la nouvelle drogue - Visuel (7) - Tee-shirt mormon anti-pornoOn nous prend pour des c…

Les mormons n’étant pas portés à l’excès, leurs propos sont bien évidemment mesurés. Par exemple, ils classent le magazine Playboy dans les rangs du business porno. Donc, pour eux, le hard commence quand une jolie fille photographiée par un artiste montre un bout de fesse à contrejour dans un décor de rêve. Il ne faut pas installer ces gens-là à une terrasse de café toulousaine un jour d’été : entre les mini-jupes et les décolletés, ils vont voir du porno partout. En même temps, quand on vit dans un monde où les femmes doivent s’habiller comme au XIXème siècle…

Dans la même veine, ils n’hésitent pas à affirmer que les producteurs de X – on parle donc ici des professionnels du genre – après avoir ciblé les hommes et les femmes, ciblent maintenant les enfants. Nos mormons prétendent donc que l’industrie du X a comme politique marketing de faire voir et consommer leurs produits par les enfants. Tout est normal !

Il faut savoir que c’est aussi chez les mormons que l’on pratique encore gaiement, dans certaines communautés, la polygamie et parfois le mariage forcé, y compris avec des filles mineures. L’un des cas les plus célèbres était celui d’une adolescente de 14 ans obligée de se marier avec son cousin de 19 ans pour « repeupler la Terre ». Donc pour ce qui est de mettre les enfants en danger, ils connaissent leur sujet.

To match feature MORMONS/POLYGAMYBref. En une époque trouble où l’on peut se faire tirer dessus en sortant écouter de la musique, où des gangs se massacrent à la kalach’ pour vendre plus de shit et où la crise économique met des gens sur le trottoir, je ne suis pas sûr que le plus grave soit d’aller fricoter avec la veuve Poignet devant son ordinateur. D’ailleurs, c’est très simple, je vous laisse et j’y retourne !

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.