Les Français, le sexe et la politique ! #1

En cette période d’élection présidentielle, un magazine libertin et l'institut de sondage IFOP ont décidé de s'intéresser aux liens étroits pouvant exister entre la politique et la sexualité des Français. Avant d'insérer son bulletin dans la fente, cette étude permet de tirer plusieurs enseignements concernant notamment les tendances sexuelles en fonction de l'orientation politique.

LVDX - SONDAGE Français, le sexe et la politique (Les) - Part 1 - Visuel (2) - FranceUne envie de se faire punir ?

Avec le sexe, la politique est un des sujets de discussion préférés des français. Entre amour, haine, colère et enthousiasme, ces conversations exaltent autant qu'elles divisent. Existe-t-il cependant un lien entre les deux ? Selon cette dernière étude, la réponse serait oui ! En fonction de son bord politique, une personne aurait plus ou moins tendance à se livrer à certaines pratiques sexuelles. Ainsi, la première observation de ce sondage nous apprend que les partis dits « extrêmes » sont plus chauds lapins que les autres ! Par exemple, pour ce qui concerne la fessée, alors qu'ils ne sont que 31 % parmi les personnes interrogées à l'avoir expérimenté, ils sont 39 % à l' « extrême-droite » et même 47 % à l' « extrême-gauche » à avoir déjà reçu ou mis une fessée ! Le rejet du système et une certaine frustration face à un pouvoir considéré comme illégitime pousserait à certains comportements coquins « originaux » une fois au lit. Bref, quand on n’est jamais content, on peut parfois en retirer du plaisir !

LVDX - SONDAGE Français, le sexe et la politique (Les) - Part 1 - Visuel (3) - BiffleLes fans d’extrêmes aiment le SM !

Cette tendance se confirme avec l'analyse des chiffres concernant les jeux érotiques de soumission et de domination. Si moins de 3 personnes sur 10 ont déjà essayé le SM, ils sont plus de 4 sur 10 chez les sympathisants extrême-gauche et extrême-droite. Ces derniers seraient aussi plus influencés par la liberté des pratiques issues de la culture porno. De ce fait, un électeur d'extrême-gauche sur deux a déjà fait une éjac faciale, alors qu'à l'inverse, parmi les électeurs « centre-gauche » ils ne sont que 1 sur 4 à l'avoir tenté. Même constat pour la « biffle » en comparant cette fois uniquement les femmes de droite et d' « extrême-droite ». Environ une femme de droite sur dix s'est déjà fait « claquer » la trompe de son partenaire, tandis que la pratique a déjà séduit près d'un quart des femmes proches idéologiquement de l' « extrême-droite ».

LVDX - SONDAGE Français, le sexe et la politique (Les) - Part 1 - Visuel (4) - SodomieDeux fois plus de sodomies chez les Frontistes que chez les Républicains !

L'étude fait aussi le lien entre certaines pratiques sexuelles et les intentions de vote pour l'élection présidentielle. Ainsi, parmi les sympathisants de François Fillon, 17 % pratiquent la sodomie régulièrement, contre le double, 34 % chez les sympathisants de Marine Le Pen. Pour les expériences sexuelles dites « rares » ou « transgressives », ce sont les votants d'extrême-gauche qui tirent leur épingle du jeu. En effet, plus d'un quart d'entre eux se sont déjà réveillés aux côtés d'une personne inconnue sans savoir où ils étaient ! En comparaison, les personnes de centre-droit ne sont que 6 % à s'être retrouvés dans pareille situation. Globalement, les électeurs de candidats d'extrême-gauche sont plus souvent adeptes de relations libres, voire libertines, que les autres (ou alors ils boivent plus, ce facteur n’étant pas dans l’enquête, contrairement à celui de La Poste dont la réputation n’est plus à faire).

LVDX - SONDAGE Français, le sexe et la politique (Les) - Part 1 - Visuel (5) - Gay GirlsLes partis les plus gays (friendly ?)

Enfin, l'étude s'intéresse aussi à l'homosexualité. Ainsi, on apprend que les expériences lesbiennes sont plus courantes chez le Front de Gauche et le Front National. De ce fait, 14 % des électrices de Jean-Luc Mélenchon et 12 % de celles de Marine Le Pen ont déjà eu un rapport homosexuel (des mélanchistes ?). Cette tendance ne se vérifie pas chez les gays, plus souvent proches du parti d'Emmanuel Macron. L'homosexualité est donc plus fréquente chez les hommes suivant le mouvement En Marche ! : 16 % de Marcheurs auraient déjà eu une relation homosexuelle, une proportion plus élevée que tous les autres partis. Rien n’indique si on retrouvera ces 16 % en marche…  des fiertés.

Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.