L’art du cunni

Les caresses buccales sont pratiquées par plus de 80 % des Français des deux sexes, mais à la question de savoir où se trouve un clitoris, le taux de bonnes réponses ne sera pas aussi élevé. Plus qu’un simple préliminaire, le cunnilingus est un acte sexuel à part entière dont il convient de connaître les secrets.

Ne brûlez pas les étapes

Niché à la jonction des petites lèvres, le clitoris est l’organe de la jouissance féminine. Sa sensibilité est extrême et peu de femmes apprécieront que leur partenaire s’y précipite, à moins d’être délicat. Mieux vaut débuter votre cunni par une découverte poussée du terrain. Commencez par apprécier de l’œil et du nez, les formes, les contours, les couleurs du sexe qui s’offre à vous et les parfums subtils qui en émanent. Respirez, admirez, faites frémir la chair de votre souffle, écoutez sourdre son humidité. Laissez monter le désir, faites-la attendre.

Mesdames, ne négligez pas l’hygiène, mais n’en faites pas trop non plus : inutile de parfumer votre intimité. La plupart des hommes apprécieront de respirer la légendaire odeur musquée du sexe, bien plus excitante que celle du savon frais.

Mia-Malkova 3Agissez en gourmet

Certes, devant une pièce aussi savoureuse, dur de réfréner sa gourmandise, mais vous avez le temps ! Pourquoi ne pas en apprécier le goût d’une langue plate et enveloppante, qui dévoilera les trésors nacrés encore dissimulés par les grandes lèvres, puis lécher la surface avant de parcourir, la langue plus ferme et précise, les vallonnements joliment exposés. Merveilleux organe, la langue peut se montrer aussi douce et délicate que dure et impétueuse lorsqu’il s’agira de s’intéresser au vagin, un orifice à ne pas négliger. Même si elle ne remplira évidemment pas cette brulante cavité aussi sûrement qu’un phallus, la langue peut exercer une pénétration efficace émaillée de va-et-vient rapides, qui ravira certaines femmes. Attention, cependant, le goût peut parfois être plus prononcé au fond du vagin et révéler même une forte acidité qui dérangera certains hommes.

LVDX - ACTRICES - Top 10 Pornstars sur Twitter - Visuel (9) - Kendra LustMessieurs, Salivez mais pas trop. Une abondance de salive peut en effet amoindrir les sensations en créant un « voile » liquide. La sécheresse vaginale est tout aussi déconseillée !

Laissez parler la passion

Fixez les yeux de votre partenaire pendant que vous la léchez. Montrez-lui votre plaisir. Vos bruits de succion et vos soupirs peuvent en témoigner, comme la frénésie qui vous prend lorsque votre visage plonge entre ses cuisses ou que votre bouche gourmande se referme sur ses grandes lèvres, réunies des doigts en un doux macaron fourré de cyprine.

Le cunnilingus peut-être pratiqué pendant les règles, mais la plupart des femmes s’y refuseront. Si le cas se présente, concentrez vos caresses sur le clito et ne plongez pas la langue dans le vagin.

 Découvrez le graal

Il s’agit bien sûr du clitoris, plus facile à dénicher avec la langue qu’avec les doigts ! Il se cache sous le capuchon en bas du pubis (aussi appelé mont de Vénus) et à la jonction supérieure des petites lèvres. Ses abords sont très sensibles : d’une langue pointue, explorez-en les contours ; léchez-le du plat ; sucez le comme un bonbon ; jouez des lèvres mais ne focalisez pas dessus. Si votre partenaire se contorsionne, horripilée : c’est qu’elle est trop sensible et que vous sucez trop fort.

Beaucoup de femmes aiment que leur anus soit stimulé pendant le cunnilingus, soit avec la langue, soit en y introduisant un doigt. Une caresse que peu d’hommes osent, mais qui ne doit pourtant pas être négligée.

Angela--White--16Soyez partout à la fois

Maintenant que vous avez trouvé le rythme, faites monter la fièvre en utilisant vos mains. Caressez les seins, le ventre, les hanches, introduisez entre un et trois doigts dans le vagin. Beaucoup de femmes ne résistent pas à la conjonction d’un va-et-vient rapide des doigts dans le vagin et d’une succion rythmée du clitoris.

Le témoignage de Diarra, 26 ans, agent d’ambiance.

« J’aime le cunnilingus car je le considère comme une pratique très érotique. Quand mon mec me lèche, je peux imaginer tout ce que je veux. J’aime voir son dos, ses fesses… C’est une sensation très différente de la pénétration. J’aime qu’il commence par promener le bout de sa langue sur mon clitoris, sans trop le mouiller, car ça diminue mes sensations. Ensuite, j’aime qu’il soit un peu cochon, qu’il promène sa langue partout, ressentir son excitation. Et puis aussi qu’il me lèche doucement l’anus et qu’il me regarde dans les yeux juste après. En ce qui me concerne, j’adore qu’il me mette ses doigts dans les fesses ou le vagin pendant qu’il me lèche. Je suis aussi beaucoup plus excitée s’il me fait un cunnilingus plusieurs heures après ma douche, lorsque l’odeur est plus naturelle, un peu comme pour la fellation d’ailleurs ! »

Dimitri Largo

À propos de Dimitri Largo

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.