Nina Skye mène une double vie

À première vue, rien de choquant chez cette jolie blonde tout droit venue des Etats-Unis. Elle a 21 ans et se fait appeler Nina. Dans la vie, elle est maîtresse dans une école et bosse auprès des enfants. Mais tout cela s’est fini, le New York Times rapporte le licenciement de cette enseignante, pour des raisons qui font sourire : du porno. Explications.

C94fnB6VYAALjIv

Jusqu’à maintenant, Nina donnait chaque jour cours à ses élèves de maternelle dans une école élémentaire privée située en Californie.  Elle s’est faite éjecter de sa classe et de l’école à cause de son deuxième boulot. Eh oui, une fois la nuit tombée, l’enseignante bien sous tous rapports se changeait en actrice porno ! C’est une nouvelle qui surprend, et qui a d’ailleurs plus qu'étonné la direction de l’école, qui a eu un peu de mal à digérer la nouvelle…

amateur-allure-nina-skye

Maîtresse la journée, superstar du X le soir, Nina Skye n’a jamais eu autant d’argent. Elle est très, très active sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, où elle donne tout le temps des nouvelles à ses fans. Idem pour Snapsexe, où elle était très active. Elle avoue que l’argent facilement gagné avec sa carrière dans le X n’était pas refusable. Elle touchait en moyenne 2500 dollars par scène réalisée. Un petit à-côté, impossible à refuser d’après elle quand on est un simple enseignant.

nina-sk-on-ccx

Une fois la nouvelle répandue, la direction l’a vite su. Dans un premier temps, son école a été plutôt compréhensive, en lui proposant même une revalorisation de son salaire ainsi qu’une aide pour son logement. Tout ça dans le but qu’elle cesse toute activité liée de près ou de loin à l’industrie pornographique. Après avoir finalement regardé des vidéos X mettant en scène la jeune enseignante, l’école a pris la décision de la licencier pour ne pas risquer d’entacher l’image et le nom de l’école. Selon la direction, la participation de la jeune femme aux tournages X « contredit le code moral des représentants de l’école ».

006

Nina assure avoir aussi fait ça certes pour l’argent, mais aussi pour garder un pied dans la réalité. Elle s’est défendue en déclarant : « J’aime les enfants mais mon job de rêve reste malgré tout de faire l’amour le plus souvent possible ». Dans une interview qu’elle a accordée à la chaîne de télévision Fox 11, elle a avoué que ses élèves lui manquaient beaucoup, mais qu’elle était tout de même heureuse de pouvoir se livrer à son activité préférée : le porno. Une chose reste sûre, c’est que nombreux sont ceux qui rêveraient d’avoir Nina Skye en maîtresse coquine, prête à les punir à la moindre bêtise.

Jason Cold

À propos de Jason Cold

Reporter bilingue basé aux États-Unis, spécialiste du Xbiz américain.