Suivez-nous

Actu/News

Les Français et le porno

Elise

Publié

le

Il y a encore quelques temps, nos géniteurs (ou vous-même pour les plus âgés) attendaient avec impatience le samedi soir pour pouvoir se faire un petit plaisir solitaire devant un porno un peu old school choisi par on ne sait quelle chaîne. Aujourd’hui, ce qu’on appelle la « démocratisation de la pornographie » a eu lieu, et le porno est maintenant disponible à portée de mains. Même si parler de porno reste toujours quelque chose de tabou, on peut désormais, grâce à la multitude de plateformes de streaming, consommer du cul à volonté. Avec 60 millions de visites par jour, Pornhub est un des leaders du marché. La plateforme dévoile souvent les chiffres de consommation des différentes catégories qu’il regroupe. Loi de proximité oblige, nous avons voulu savoir ce qui fait vibrer les Français et les Françaises.

La fameuse loi de proximité a encore frappé, et c’est assez logique, les Français ont une préférence toute trouvée pour les vidéos de proximité. Les mots-clés les plus recherchés sont « France », « Française », « maman française ». Juste derrière, on retrouve la classique « beurette », cela confirme donc son statut de minorité préférée des Français. Ce micro « sondage », permet de faire la différence entre le mot-clé que vous tapez sur votre clavier de votre propre initiative, et les catégories, directement proposées par la plateforme de streaming. Les chiffres sur les catégories nous amènent toujours et encore à la loi de la proximité, puisque nos congénères aiment se voir copuler entre eux. Le terme « French » s’affiche fièrement en tête de classement. Globalement, le reste est sans surprise, comme un peu partout, ce qui plaît c’est l’anal, les lesbiennes, les teens, les cougars.

La vraie question c’est : qui matte quoi ? La finalité est que seulement 10 régions sur 22 se démarquent avec un peu moins de patriotisme, puisque le mot « French » n’est pas en tête de classement. Les Franciliens confirment le statut cosmopolite de la ville, en cliquant en premier lieu sur « ebony », ébène en français. Des Alsaciens, on connaissait déjà les penchants un peu germaniques, un peu hitlériens (aucun amalgame à y voir), alors aucune surprise de les voir plébisciter le bondage en tête de classement. Pour une raison encore inexpliquée, toute la partie sud de la France (sud-est, PACA, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Corse) tourne clairement autour du bouton rose, puisqu’ils recherchent systématiquement à visionner de l’anal. Enfin, l’Aquitaine, la Lorraine et la région Poitou-Charentes ne jurent que par les femmes matures, pendant que la région Midi-Pyrénées succombe aux charmes des bonnets F, G, H – voire I. On parle de porno hein, les taxinomies sont donc à revoir.

Et les femmes, elle regardent quoi ? Déjà, les femmes ne représentent que 20 % des visiteurs français de Pornhub, sachant que la moyenne mondiale est de 24 %. Dans une double grille de lecture classée (un côté homme, l’autre femme), on apprend que les recherches des hommes et des femmes sont similaires avec : des lesbiennes, de l’anal et des femmes matures. On observe aussi que les Françaises regardent beaucoup de film « female friendly », mais a contrario aussi, beaucoup de porno hardcore pas forcément plébiscité par la gent masculine : gang-bang, doubles pénétrations, et du rough sex.

Finalement, on apprend aussi que les Français reçoivent la belle place de sixièmes en termes de trafic, sachant que le pays en nombre d’habitant n’atteint que la 21e place. Ça vaut bien une petite salve d’auto-applaudissements non ?

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.