Shyla Stylez, comète blonde

Le X américain est en deuil. Shyla Stylez, l’icône germano-canadienne du porno des années 2000, s’est éteinte, ce 9 novembre dans la maison de sa mère, en Colombie-Britannique, à l’âge de 35 ans.

35 ans. 35 ans, putain… C’est trop jeune pour partir. Et pourtant, en seulement 35 ans, Shyla Stylez, de son nom vrai nom Amanda Friedland, avait conquis le porno. Elle se lance dans le game en 2000, à 19 ans, dans une production gonzo d’Anabolic Video, Perverted Point of View 3. Puis enchaîne les scènes jusqu’à être nommée aux AVN Awards, dans la catégorie Best New Starlet, statuette finalement remportée par Jenna Haze, il y a des podiums plus indignes. Par la suite, elle tournera pratiquement 500 scènes, et sera nommée 7 autres fois aux AVN au cours de sa carrière sans jamais rien remporter.

L’injustice sera réparée 2016 lorsqu’elle accède aux Hall of Fame des AVN pour saluer son immense contribution au porno, peut-être le titre le plus honorifique de la profession. Il faut dire qu’elle a alors tourné pour les plus grandes sociétés de production américaine : Jules Jordan Video, Evil Angel, Brazzers, Hustler, New Sensations, BangBros.

En dehors de ses performances notablement hardcore, elle était reconnue par ses pairs pour son très grand professionnalisme, son énergie, sa générosité. Erik Everhard, qui l’a découverte et fut son premier partenaire à l’écran, se souvient : « Elle était unique en son genre. Dès le moment où je l’ai rencontrée, à seulement 18 ans, j’ai su qu’elle était spéciale. En un sens, je me sens coupable de l’avoir ramenée à Los Angeles. Elle était l’une des filles les plus authentiques que j’ai connues, une vraie Canadienne. Et pour une fille aussi belle, elle a toujours eu les pieds sur terre. Je la surnommais « Tornade » pour son caractère fou et imprévisible. Elle avait un cœur en or. »

 

Les hommages pleuvent sur les différents réseaux sociaux, de la part de fans autant que de collègues. Et La voix du X se joint à ce recueillement collectif. Nous aurions aimé éviter les analogies spatiales, mais concernant la solaire Shyla Stylez, c’est peine perdue. Toutefois, elle n’était pas une étoile filante, éphémère, mais une comète, radieuse, marquante, comme on n’en voit qu’une fois dans sa vie.

Clint B

À propos de Clint B

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.