Suivez-nous

Actu/News

Le monster porn : quand la littérature érotique se la joue Jurassic Park

Elise

Publié

le

Les tyrannosaures sont les nouveaux rois du porno. Ces romans « particuliers », mettent en scène des femmes ayant ou en passe d’avoir des relations sexuelles avec des mastodontes de toutes sortes. Entre mythe et réalité, zoom sur un porno d’un genre nouveau.

« Un souffle chaud caressa le bas de son dos. Un délicieux frisson parcourut son corps : le grand lézard la reniflait. Sans prévenir, il lui arracha son pagne. Elle baissa une fois de plus le regard, choquée par les gestes de ce monstre, afin de regarder son propre pubis couvert de poils bruns et bouclés. Sous ses pieds, il y avait un objet quelle narrivait pas à identifier, dau moins 60 centimètres de long. Cétait aussi épais que son bras, sauf le bout, qui se rétrécissait pour former une pointe ronde et solide rouge foncé. […] Dans le vain espoir d’avoir moins mal, Drin ouvrit ses jambes autant que possible, toujours suspendue dans les airs. […] Petit à petit, la sensation de plaisir commença à se propager dans toutes les parties les plus sensibles de son corps. Des vagues de bien-être intense la traversaient. Elle n’avait jamais ressenti cela auparavant. »

Cet extrait, digne des romans érotiques les plus vendus au monde, est tiré de la nouvelle Taken by the T-Rex, écrite par Christie Sims et Alara Branwen.

S’amuser avec des créatures des ténèbres… le fantasme de beaucoup de femmes ?

La particularité avec le monster porn, c’est que ce genre de mise en scène permet au spectateur de sortir d’un cadre qui peut, lui, être familier. C’est la promesse, pour les grands consommateurs de porno, de mettre au placard les traditionnels scénarios de sexe entre simples humains. C’est là l’intérêt du fantastique mêlé à la pornographie, et son avenir sera sûrement doré, car le désir humain a besoin d’être surpris. À l’heure où tout est consommable rapidement, un peu de différence dans le paysage du hard fait du bien. Sans mauvais jeu de mots, ce type de pornographie permet d’obstruer un vide qui s’est peut-être créé chez les habitués de films X.

Effectivement, les dinosaures ont un gros kiki et mieux vaut être extensible.

Bien sûr, on ne pouvait échapper aux versions animées pour ce nouveau type de X. Si la qualité des images de synthèse est médiocre, elle pourrait s’améliorer dans l’avenir. Ces scènes n’évoquent aucune sensation connue du genre humain, puisque le corps n’y est pas représenté de façon réaliste, alors même qu’il est à la fois le support et l’objet de l’excitation sexuelle. On peut comparer ce type de pornographie au Hentai, c’est-à-dire aux animés X à la japonaise. Mais ce dernier met en scène des corps ressemblant à ceux des humains. S’ils sont souvent disproportionnés, ils font tout de même appel à l’imaginaire sensible du spectateur. À moins que vous sachiez vous glisser dans la peau d’un ​ptérodactyle, il y a peu de chance que votre imagination soit autant stimulée par le Monster Porn qu’avec des images représentant plus ou moins votre propre corps.

Dans le hentai, des héroïnes du type Sailor Moon, se font copieusement déchirer par des créatures tentaculaires.

Solution à la lassitude face à la pornographie, représentation du mâle ultradominateur, performances sexuelles extraordinaires… L’existence du Monster Porn n’est pas aussi absurde qu’elle semblait l’être au premier abord. Après tout, selon Lacan : « Le désir est la métonymie du manque à être », ce qui signifie que l’on désire ce que l’on n’est pas, ou ce que l’on ne pourra jamais avoir. Quoi de plus impossible que de batifoler avec des créatures venues d’époques révolues ou de mondes fabuleux ? Le fantasme, par sa nature même, est étroitement lié au domaine du fantastique. Parce qu’il réalise les désirs les plus cachés de certains, le Monster Porn pourrait peut-être envahir bientôt nos écrans et être utilisé dans d’autres domaines.

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.