Suivez-nous

Actrices

Nella Jones : la bombe passe la seconde

Dimitri Largo

Publié

le

En matière d’actrices, la capacité des Yankees à démouler de nouveaux cupcakes frôle l’admiration. D’ailleurs, Nella Jones est encore toute chaude et moelleuse, mais pas tendre. Après un premier faux départ dans le porno, cette Californienne de 22 ans aux allures de mannequin pour cosmétiques est partie pour être l’actrice bankable du début d’année 2020. Présentation.

Si sa tête vous dit quelque chose, c’est logique. Lors de son premier passage éclair, Nella Jones laissa entrevoir de belles promesses. L’année dernière, elle se faisait appeler Kendall Rae le temps de tourner une poignée de scènes pour le site X-art, désormais géré seul par Brigham Field qui s’est séparé de sa femme Colette.

Quoi qu’elle ait fait pour l’ex-couple en or du porn, elle ne s’est pas mise en danger. Quelques poses en bikini sur les plages californienne, une paire de touffes moites où elle enfonçait son nez en trompette, une demi-douzaine de penthouse luxueux fréquentés à l’occasion de séances d’onanisme haut de gamme dans des draps de soie et c’est tout.
C’est tout ce qu’elle fit en 2018 avant de disparaître plus rapidement que X-art, qui agonise pour sa part depuis trois ans.

 

Entre temps, une autre Kendall Rae est apparue, une Youtubeuse qui a connu un succès fulgurant, ruinant l’hypothèse d’un come-back sous ce nom.

Elle optera donc pour Nella Jones, elle qui est une grande fan de la chanteuse de Vancouver, Nora Jones. On est rassuré, on aurait pu craindre qu’elle kiffe Lil’ Pump, le Jul ricain, mais Nella possède un profil d’actrice haut de gamme, bien briefée qu’elle fut lors de sa première expérience.

Toutefois, maintenant qu’elle est inscrite chez OC Modeling, elle se jette dans le grand bain et on va rapidement voir si sa délicatesse résiste aux grosses pénétrations qui tâchent. Car Nella est revenue dans le porno bien décidée à faire un max de trucs hardcore : à trois, à quatre mecs, filles, en orgie, fetish, avec squirt et finition buccale.

Il ne reste guère que son anus qu’elle réserve exclusivement aux filles pour des scènes lesbiennes, mais si elle en est déjà à le proposer, nul doute que le passage d’un hétéro par la porte de derrière est pour bientôt.

Moins effarouchée qu’à ses débuts, elle a commencé à envoyer de la scène pour Cherry Pimps, Spankmonster et FM Concepts. Chez ces derniers, elle a performé dans une scène particulièrement scabreuse où elle est mise en scène kidnappée, ligotée et bâillonnée. Pas sûr que ça passerait de ce côté-ci de l’Atlantique…

Vierge de tatouage massif (elle a juste une rose discrète au revers du poignet), Nella Jones est aussi all natural et assume d’être plate comme une limande. C’est bien comme ça et mieux qu’une Colombienne toute pleine de collagène, elle qui est foutrement bien proportionnée avec son mètre 68 pour 50 kilos. A ce titre, son physique et sa morphologie reflètent son esprit.

Nella est une grande sensible, elle a un cœur et il peut être plus facilement brisé que son fessier. Enfin, c’est ce qu’elle se pît à raconter sur ses réseaux sociaux naissants et qu’elle a dû recréer le mois dernier à partir de rien, vu que son premier nom a été squatté par une autre…

On mettrait bien une pièce sur une prochaine scène pour Blacked Raw, le genre de truc qui lui fera gagner 50 000 followers d’une traite.

A l’évidence, elle fera un carton dès lors qu’une production « nichera » sa prestation avec un mec âgé, une milf ou des hommes de couleur au physique de Deontay Wilder.

Le hic est que, sans être raciste, vu qu’elle précise qu’elle est prête à officier avec des filles de couleur, elle semble effrayée à l’idée de se faire déchirer par des braquemarts trop gros. C’est cliché, tout au plus.

Dès qu’elle passera chez Brazzers, elle se prendra le triple-décimètre de Danny D. pour lui rappeler que le morphotype n’est pas automatiquement lié à la couleur. Question d’expérience…

Mais Nella Jones a d’autres atouts que le diamètre critique de ses orifices sous le nombril. Dotée par la nature d’une grande bouche de canard absolument sensationnelle, elle exécute des fellations de haute volée, profondes et en même temps douces et langoureuses. Seules les vraies savent.

La perspective de la voir avaler des kilomètres de bites, elle qui faisait des blowjobs avec parcimonie, a quelque chose de magique. Mais comme une comète revenue faire un petit tour, peut-elle repartir aussi sec ? Peut-être, mais Nella sera toujours plus qu’une dinde de Noël, juste bonne à fourrer pour les fêtes.

Le penser serait lui faire injure : la blonde Californienne, curieuse et spirituelle, ne passe pas une journée sans s’injecter sa dose de culture. Musique, littérature, cinéma et sport constituent le menu quotidien de cette fan revendiquée de l’équipe de basket des Los Angeles Clippers.

Nella a de la chatte : la saison s’annonce enfin prometteuse pour les Clips’. On prend les paris qu’elle saura calquer sa trajectoire sur la bande de Paul Georges et Kawhi Leonard. En tout cas, le potentiel est là.

Journaliste professionnel depuis 2003. Rédacteur du magazine Hot Video de 2007 à 2014.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.