Suivez-nous

Acteurs

On était à la soirée Jimizz

Publié

le

Chose promise, chose due. Abasourdie par le succès de sa levée de fond, la team Jimizz devait une soirée d’anthologie à ses investisseurs. Elle a eu lieu la nuit dernière…

Dernière ligne droite pour le Jimizz, la crypto-monnaie sponsorisée par Jacquie & Michel. Pour fêter son arrivée prochaine sur le marché, la crypto se fend d’une petite sauterie à quelques heures de l’issue de l’Initial Coin Offer (les retardataires pouvant encore réserver leurs tokens jusqu’à ce soir, minuit). Et la fiesta n’a pas lieu n’importe où, puisque c’est au beau milieu de Paris, sur une péniche spécialement affrétée pour l’occasion, que le gratin des investisseurs crypto rencontre la crème du X-business français, ambassadrice de la marque. Le temps de passer une jolie chemise, on se joint aux festivités.

 

L’entrée des artistes

Comme n’importe quelle soirée chic digne de ce nom, la croisière Jimizz s’ouvre sur un défilé de tapis rouge informel. C’est Phil Hollyday qui ouvre le bal, bientôt rejoint par Vince Karter, les deux lauréats français des derniers XBIZ Awards. La température monte encore d’un cran lorsque les ambassadeurs et ambassadrices du token croisent les nouvelles égéries du Label Elite, la splendide Rose Daniel, inséparable de sa copine Sharon Lee, et la ravissante Pam, au bras de Luka, le réalisateur vedette, le tout sous les yeux émerveillés de crypto-bros sur leur 31.

Luka en compagnie de Rose Daniel et Pam

Arrive, dans un costume rose du plus belle effet, un Niko Lovax très bien entouré des belles Lylou Glam’s, Cassy Diaz, avec son chéri Tyler Diaz, Clémence Audiard, Tiny Chipie, Ashley Morena et Jade Parker. C’est ensuite au tour de Joss Lescaf de faire une entrée remarquée. Et pour cause, auréolés d’une collaboration fructueuse avec Rocco Siffredi qu’il a lui-même initié, se présentent dans son sillage les révélations 2022 Elisa et Matteo Calvi, de retour de Hongrie. Sexy en diable, les Swameuses Mya Lorenn et Lady Esse sont déjà tout feu tout flamme, tandis que coiffée d’immanquables mèches bleues électriques Daphnée Lecerf ferme la marche.

Elisa et Matteo Calvi

La soirée ne pourrait toutefois pas décemment commencer sans la présence d’un animateur de haut vol, en la personne de Jean-Michel Maire qui semble s’ébattre comme un poisson dans l’eau au milieu de ce parterre de pornstars. Aurait-il raté une vocation ?

 

Piège de cristal

Mais trêve de questions existentielles puisqu’il est déjà temps d’attiser la foule avec le grand défi de la soirée : extraire le lingot Jimizz de sa prison de plexiglas, d’une seule main. Le challenge paraît ardu, voire insurmontable pour le quidam moyen, les 12 kilos de la bête prévenant toute fanfaronnade. C’est sans compter sur l’ardeur d’une salle chauffée à blanc, qui finit par ébranler la confiance de l’équipe Jimizz, pourtant très sûre de son tour de cochon. Actrices, performeurs, génies de la blockchain, tout le monde s’y essaie avec enthousiasme. Les tentatives s’enchaînent, chacun allant de son approche tactique : à la force brute, en appui sur le poignet, par effet de levier contre la paroi… Jusqu’à ce que le couperet tombe. La boîte au trésor est vaincue, la team Jimizz en est pour ses frais…

Clémence Audiard, la lauréate

Qu’importe, l’essentiel était de s’amuser. Et ça n’empêchera pas les retardataires de s’y mesurer toute la nuit. Surtout, il est l’heure d’appareiller. Malgré le froid mordant, les invités se précipitent alors sur la terrasse pour voir la Dame de Fer, éclairée de mille feux, se mouvoir dans la nuit tandis que le navire remonte la Seine. Les portables sont vite dégainés dans l’espoir de saisir ces quelques instants plutôt magiques avant de retrouver le tumulte euphorique du pont principal.

La croisière s’amuse

Car en bas, la fête bat son plein. Entre deux conseils cryptiques, les yuppies 2.0 lorgnent sur les actrices qui s’échauffent, les pontes du X discutent business sous les rafales de cocktails que les barmen servent aux convives, le photographe mitraille l’assistance qui, invariablement coiffée de la casquette de capitaine Jimizz réglementaire, se presse devant sa ligne de mire. Quand soudain, un saxophoniste prend la soirée à son compte, ripostant aux assauts du DJ sur les derniers tubes de dance.

Il n’en faut pas plus à Lylou Glam’s et Niko Lovax, monarques de la nuit, pour dépoussiérer le dancefloor, accompagnés de leur joyeuse clique. Fêtards impénitents, Luka et Vince Karter ne se font pas prier pour les rejoindre, suivis des Elite Girls Rose et Pam plus rayonnantes que jamais. 

Lylou Glam’s, Ashley Morena & Niko Lovax mettent le feu à la piste.

 

Le retour à quai permet aux derniers marins d’eau douce de monter à bord. C’est ainsi qu’embarquent Axel Reed, venu tout droit d’un tournage pour Canal+, et sa cavalière la somptueuse Laya Feet qui sait toujours sur quel pied danser. La grande famille Jimizz est enfin réunie pour profiter de la liesse encore quelques heures… Avant de rallier l’after exclusivement réservée aux survoltés, aux insomniaques, à ceux qui ont abandonné tout espoir de rédemption dominicale. Ce qui n’est pas mon cas, c’est donc ici que nos chemins se séparent. 

« Bonne nuit les couche-tôt ! »

On pensait le faste du X disparu depuis de longues années, relégué au temps des cassettes et des festoches cannois, le Jimizz a prouvé une bonne fois pour toutes qu’on sait toujours mettre les petits plats dans les grands pour concocter quelques moments d’anthologie

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.