Sexhibition, ça promet d’être show !

LVDX - GAY - SOIREE - Sexhibition - Visuel (1) - Une

Avec un concept inédit sur un thème jamais représenté dans les parties parisiennes, le créateur de la ButtFucker, lance début mars la Sexhibition, une soirée pensée pour donner la possibilité aux aficionados des plans Voyeur/Exhib de vivre leur trip à fond et même… au-delà de leurs espoirs les plus fous ! Rencontre avec Jimmy P., poète-cul à ses heures perdues et initiateur de nos soirées de bons heurts.

C’est quoi le principe de cette nouvelle soirée ?

C’est très simple. Il y aura, dans plusieurs endroits séparés du club, des « zones lumière », des parties très éclairées, en comparaison à la totalité du club qui sera dans la quasi obscurité. Ces zones lumière seront placées à des endroits stratégiques, avec des installations diverses (slings, banquettes, croix, espalier, etc.). Ce sera aux Exhibs de décider quel endroit leur convient.

LVDX - GAY - SOIREE - Sexhibition - Visuel (2) - AfficheTout se fera naturellement et sans complexe. Les zones lumière seront libre d’accès, chacun pourra à sa guise s’offrir aux regards pour pratiquer son trip.

Quels sont les shows autorisés dans cet espace ?

Tous les trips sont admis (à part quelques pratiques non cautionnées comme le scat ou le SM extrême). Mais – et c’est là où c’est magique – ce n’est pas obligé d’être sexuel, ça peut juste être visuel. Vous êtes sublime et fier du travail que vous exercez sur votre corps, vous avez envie de vous exhiber dans toute votre splendeur ? Venez ! S’il est interdit de toucher, personne ne touchera. Même chose pour les physiques particuliers, un beau Bear, un joli Twink, un petit gabarit avec d’étonnants attributs, un géant où tout est proportionné… Les strip-teases, évidemment, sont encouragés. Si des acteurs, producteurs, distributeurs de films veulent venir faire une Exhibition pour promouvoir leur nouveau produit, ils sont les bienvenus. Si un performer veut effectuer une performance quelconque, il sera également le bienvenu, du moment qu’il y a un rapport avec le sexe, ou s’il exécute sa performance nu. Si un artiste veut présenter son art en exposant des photos, des peintures, il en aura la possibilité. Il sera, bien sûr, possible d’apporter son matériel, s’il n’est pas trop imposant.

LVDX - GAY - SOIREE - Sexhibition - Visuel (2) - Stefan & Paco, les boss du KellerQui a dit qu’on n’avait pas le droit d’être joueur ? À nouveau, et plus que jamais, l’accent est mis sur l’interaction avec les participants qui pourront, s’ils le désirent, prendre contact en amont de la soirée pour préparer des Exhibitions à l’avance. Ainsi, toutes les suggestions – mêmes les plus folles ! – pourront être soumises à l’approbation de l’équipe. Qui a dit qu’on n’avait pas le droit d’être fou ?

Qui a dit qu’on n’avait pas le droit d’être joueur ? Car il est utile de rappeler que les cruising clubs sont là pour ça : jouer. Ici, rien n’est à prendre au sérieux. Il s’agit simplement de liberté. La liberté de s’amuser entre adultes consentants, dans un cadre conçu pour cela. Une liberté que les hétéros nous envient parfois… Alors, nous aurions tort de ne pas en profiter ! Le lancement de la Sexhibition est programmé pour le 4 mars. Une première qui réserve bien des surprises, à ne surtout pas rater !

Le Keller – 14, rue Keller 75011 Paris. Métros : Voltaire / Bastille.

LVDX - GAY - SOIREE - Sexhibition - Visuel (4)3 prochaines grosses soirées du Keller :

Samedi 4 mars 2017 de 22h à 5h : Sexhibition #1 par Jimmy P.

Samedi 11 mars 2017 de 22h à 5h : 20 ans de la boutique fetish Rex

Samedi 18 mars 2017 de 22h à 5h : 40 ans du Keller

Plus d’infos !

Mickael Cock

À propos de Mickael Cock

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gaie depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.