Thérèse Dune, une badass qui en a

Thérèse Dune a récemment fait les choux gras de la presse insolite. Menacée de poursuites par la mairie de sa ville pour avoir orné le mur de sa maison d’un emphatique « On dit merci qui ? Merci Jacquie & Michel » peint à la main, cette Milf à la concupiscence assumée a fait les frais de la pudibonderie administrative locale.

À chaque jour sa nouvelle photo hot que la Belle poste sur son site.

Celle qui, du haut de son 1,50 m pour 40 kg, se définit comme une actrice X à l’appétit sexuel féroce, a essuyé le puritanisme des élus de Somain, petite ville du Nord. « Une taille de guêpe 32/34 ou XS mais un tour de poitrine très généreux 85D avec le pied de cendrillon 35 en soulier et 36 en bottes » [note aux éventuels intéressés], tels sont les termes en lesquels la belle blonde de 48 ans se décrit sur son site, www.therese-dune.com.

Fan des premières heures du site de porno amateur qu’elle a vite rejoint, Thérèse a tout donné et ne manque pas une occasion d’exhiber sa marque de fabrique.

À l’origine dans le domaine canin [elle élevait et vendait des chihuahuas], Thérèse s’est lancée dans le porno, autant pour son aspect financier que par passion.

Devenue actrice professionnelle pour J&M, dont elle participe aux soirées françaises et belges, et pour d’autres maisons de production (Marc Dorcel, Fred Coppula, Fabien Lafait, Max Casanova, Sweet Prod, La maison du sexe, la France à poil ), la Belle [c’est ainsi que nous avons décidé de la surnommer] a eu la riche idée de s’exprimer en peignant son slogan préféré sur la façade de sa maison. La réaction de la mairie ne s’est pas fait attendre. Aussi l’a-t-elle sommée de retirer l’affiche, sous couvert d’un code de l’urbanisme peu enclin à la liberté d’expression, stipulant que la publicité est interdite sur les murs des bâtiments, d’autant plus qu’elle n’a pas adressé de demande à la mairie pour la réaliser.
Elle profite de son coup d’éclat pour faire la publicité de ses produits dérivés. Ici un t-shirt orné de son nouveau mantra, « Thérèse je te B… ».

« Après tout, ce n’est qu’une formule de politesse. »

Facétieuse, Thérèse s’indigne de la demande de retrait de son affiche et indique, dans une interview à La Voix du Nord, avoir trouvé une parade : « La lettre stipule que la publicité est interdite sur les murs de bâtiments sauf quand ces murs sont aveugles, donc sans fenêtre. Ma fenêtre ne me sert à rien, donc je réfléchis à la murer. Je n’ai pas envie de retirer l’inscription de mon mur. Je suis propriétaire, sinon, je ne me le serais pas permis. » Thérèse envisagerait donc de murer sa fenêtre, preuve de sa détermination… Elle se défend également du qualificatif de « publicité », n’étant pas été payée par le site pour afficher cette fresque, qu’elle a peinte par plaisir : « Ça m’amuse. En plus, c’est propre, le mur est gris. Esthétiquement, c’est réussi. »

« Thérèse je te B… », c’est aussi son show, une marque en filiation étroite avec J&M, dont elle reprend le concept.

Si elle encourt jusqu’à 750 € d’amende et des poursuites, Thérèse ne se démonte pas. Ce slogan étant devenu assez commun du fait du succès de la plateforme qu’il représente, elle ne voit pas d’où vient le scandale : « C’est extravagant, d’accord, mais il n’y a rien de sexuel, pas d’image. Cette inscription est visible dans énormément d’endroits, sur des vêtements, des accessoires. Après tout, c’est une simple formule de politesse. »

Ni une ni deux ! La Belle « nike » la mairie.

Le 5 novembre, dernier des quinze jours accordés par la mairie pour réparer la faute avant représailles, dernier coup de théâtre : une petite surprise osée attend le voisinage. Thérèse a repeint sa façade en gris et fait disparaître sa devise… pour la déplacer sur sa voiture : « Depuis tout va bien, les gens viennent toujours faire autant de photos en m’expliquant qu’eux aussi adorent. » Et parce que les règles doivent être les mêmes pour tous, la b*tch a reporté à la mairie qu’un voisin aurait « dessiné deux vaches d’un mètre sur sa façade », et menace de dessiner à son tour « une cochonne » s’il n’est pas inquiété.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.