Suivez-nous

Actu/News

[Brève #89] Suite à l’annonce du « porn ban », la demande de VPN explose au Royaume-Uni

La Rédaction

Publié

le

Le gouvernement britannique sort enfin du bois quant au verrouillage des sites pornographiques aux mineurs, avec une annonce. Le 15 juillet prochain, la loi entrera enfin en vigueur et les sites pornographiques seront contraints, sur le réseau Internet du Royaume-Uni, de se munir d’un portail de vérification d’âge. La vérification en question prendra différentes formes : envoi de documents d’identité, demande d’un code d’accès vendu en magasins physiques, souscription par numéro de téléphone portable (l’opérateur attestant de l’âge de l’internaute), etc. ; mais pourrait aussi ne pas avoir lieu du tout.

En effet, depuis l’annonce du gouvernement, les recherches de méthodes de contournement ont explosé sur le Google anglais, et c’est bien évidemment les services de VPN qui ont le vent en poupe. Pour les non-initiés, les Virtual Private Networks sont des sous-réseaux informatiques virtuellement isolés du reste du trafic Web. En gros, au lieu de naviguer sur le Net depuis sa propre machine, on se connecte à une machine distante (via le réseau internet physique), et c’est cet ordinateur qui se connecte aux sites que l’on cherche, et redirige le flux vers le terminal que l’on pilote directement. Ainsi, c’est l’ordinateur tiers, généralement situé dans un pays étranger, qui laisse ses coordonnées aux sites visités. On surfe donc anonymement. Dans le cas qui nous intéresse, les VPN permettront alors de contourner les portails de vérification d’âge, en se connectant depuis une machine étrangère, non-concernée par la réglementation britannique.

Ce très soudain intérêt pour les techniques avancées d’anonymat numérique témoigne en tout cas de la défiance de la population vis-à-vis des promesses de sécurité de leurs données et, intimité oblige, des informations concernant leurs fétichismes en particulier. II faut dire que les retentissants scandales de « fuites » d’informations personnelles depuis des sites de rencontres et autres réseaux sociaux ont pas mal refroidi les internautes pour ce qui est de décliner leur identité sur le Net. D’autant que, encore une fois, le traitement de ces données sera délégué à des sociétés privées, en premier lieu desquels se trouve Mindgeek, propriétaire de Pornhub et pourvoyeur de big-data s’il en est. Son système de vérification AgeID escompte bien rafler le marché, mais il semblerait que leur argumentaire propret et rassurant (que nous interrogions déjà l’année dernière) peine à convaincre les utilisateurs.

Qu’à cela ne tienne, Mindgeek vient de lancer son propre service de VPN gratuit, VPNHub. C’est ce qui s’appelle jouer double jeu…

La Voix du X vous propose les dessous du milieu du porno et tout ce qui gravite autour.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.