Suivez-nous

Audio

L’orgasme via l’audio : est-ce une réalité ?

Young Boy

Publié

le

L’orgasme sexuel classique serait-il en train de vivre ses derniers instants ? C’est en tout cas ce que certains adeptes de l’orgasme via l’audio voudraient croire avec la popularisation grandissante de l’ASMR : l’orgasme senso-auditif et ses variantes.

Avant tout, que signifie l’ASMR ?

Ces lettres sont les initiales de « Autonomous Sensory Meridian Response », traduisez en français par « Réponse de Méridien Sensorielle Autonome ». Une expression peu sensuelle et peu explicite à première vue pour décrire des sensations physiques telles que des picotements et autres frissons sur les zones périphériques du corps.

Cette sensation de détente, vous l’avez peut-être déjà ressentie plus ou moins intensément, que ce soit en allant chez le coiffeur ou lors de chuchotements par exemple. Un plaisir pouvant aller jusqu’à l’orgasme ! A modérer tout de même puisque le phénomène ne fonctionne pas sur tout le monde… Il dépend de nombreux déclencheurs aussi bien visuels que sonores. En réalité, même les scientifiques n’ont actuellement aucune preuve rigoureuse de l’existence de l’orgasme auditif.

Comment savoir si je suis sensible à l’ASMR ?

C’est très simple : il vous suffit de vous allonger, un casque audio sur les oreilles et de vous laisser bercer par les nombreuses vidéos d’ASMR qui se partagent sur Youtube. Car il s’agit bien d’un nouveau phénomène de masse dont certaines vidéos atteignent plus de 3 millions de vues !


Quid du porno dans tout ça ?

Avec un tel engouement des internautes, il est difficile pour le milieu de ne pas y voir une aubaine financière dans un secteur d’activité en proie à des difficultés économiques. Et puis après tout dans le terme braingasm, il y a bien la notion d’orgasme !

Les créateurs de ces vidéos, eux, estiment qu’il s’agit d’avantage d’une relaxation que de vidéos sexuelles, provoquant ainsi une sorte de zone floue quant à la pratique…

Le sexe audio, une exploitation économique depuis la nuit des temps…

Si l’on regarde en arrière, le sexe audio existe depuis des lustres et a toujours suivi l’évolution de la technologie. Au départ, on écoutait ses voisins s’envoyer en l’air avec une certaine curiosité à la limite du penchant voyeuriste. C’est au fil du temps et des évolutions technologiques que cette fascination est devenue un business avec l’arrivée du téléphone rose. Le consommateur payait pour écouter une demoiselle lui susurrer des mots doux à l’oreille pendant de longues minutes jusqu’à arriver à l’orgasme…

Désormais Internet réunit tout : vous pouvez assouvir votre penchant pour le voyeurisme en écoutant non pas vos voisins mais ceux d’internautes qui partagent la capture audio des ébats sexuels de ceux-ci à leur insu. Il existe même des sites dédiés à ce partage : officiellement pour se plaindre avec une certaine dérision de son quotidien, mais on sait très bien que la démarche va bien plus loin…

Sinon, vous avez la possibilité de jouer sur la corde ASMR avec le Whisper Porn : alliance savoureuse des techniques pour titiller votre méridien sensoriel autonome avec l’orgasme que l’on pourrait écouter dans un film lambda.


On essaie de jouer sur la carte des sensations, souvenirs et autres éléments touchant l’inconscient de tout un chacun dans une quête personnelle du plaisir, là où l’industrie du X n’est pas capable de répondre. En effet, malgré les filtres de préférences sexuelles, les vidéos pornographiques semblent toutes se ressembler à l’heure actuelle et sont totalement hors sujet en matière de réalisme auditif pour le quotidien des consommateurs.

Cette immersion sensorielle, l’industrie du X se penche plus ou moins dessus, comme si c’était un moyen ultime de se renouveler. On le voit notamment avec les projets de réalité virtuelle mais aussi par extension avec des thématiques plus audacieuses et authentiques à l’image de Beautiful Agony. Ce site propose à des amateurs de se filmer le visage et uniquement cette partie en train de jouir. Ce n’est plus le sexe qui est filmé mais véritablement le plaisir !


A l’heure actuelle, abreuvé d’images pornographiques de tous les côtés, l’internaute recherche à vivre de nouvelles expériences pour se procurer du plaisir. Saturé par la surabondance des plans génitaux dans le porno, il recherche d’autres moyens plus personnalisés de ressentir l’excitation.

Est-ce qu’il y a une économie porno-auditive ? Le téléphone rose chute d’après les chiffres donnés sur les forums de webmasters et il est de plus en plus difficile de faire payer les internautes pour de la vidéo, alors pour de l’audio…

Digital et porn addict. Pigiste à mes heures perdues, j'écris sur différents sujets : libertinage, technologie ou tout ce qui touche au X...

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.