Suivez-nous

Actu/News

À poil ou sans ?

Multon

Publié

le

Les hygiénistes craignent les morpions. Les voyeurs arguent que c’est pour adopter un joli sexe juvénile, d’autres prétendent que c’est pour tout bien voir (comme dans les films pornos). Les défenseurs de l’épilation opposent qu’un sexe nu est plus agréable à lécher, les fervents de la pilosité invoquent le doux parfum qui est préservé dans la toison.

Pour chasser les morpions

Bien souvent, on a eu recours à l’épilation pour des mesures hygiéniques… Il paraît qu’au mariage du duc d’Orléans, lorsqu’on lui passa sa chemise, toute la cour put constater qu’il avait le pubis rasé. L’histoire ne dit pas si le futur Philippe voulait éradiquer une colonie de morpions ou, plus sensuellement, éduquer sa fiancée à l’art d’être peau contre peau, car il semblerait qu’avant la Révolution française, les hommes de la noblesse s’épilaient entièrement le corps, surtout avant d’aller voir leur maîtresse !

POILS-Sans-01La mode de la chasse aux poils

Les femmes et les hommes sont de plus en plus nombreux à s’épiler. Mais comment faire pour s’y retrouver entre la cire froide, la cire chaude, le rasoir qui coupe un peu trop et ces poils qui n’en finissent pas de repousser ?

Les techniques d’épilation :

La plus rapide, le rasoir

Utilisé quotidiennement, le rasoir est l’accessoire de beauté indispensable des jeunes femmes pressées aux jambes sensibles. Mais gare aux repousses !

Les rasoirs mécaniques sont généralement plus efficaces que les électriques. Pour être toujours net(te), n’hésitez à en passer un petit coup sous la douche, tous les deux jours. Il existe des rasoirs à lames pour femmes qui déposent sur la peau une fine pellicule d’un produit aux propriétés adoucissantes. Vous trouverez également des mousses ou des gels à raser spécifiques, qui hydratent la peau. Mais un peu de savon et le rasoir de votre copain peuvent aussi faire l’affaire !

POILS-Sans-06Les épilateurs électriques

Utilisation rapide, peu encombrant et économique parce que vite amorti, l’épilateur électrique épile bien. Les derniers épilateurs mis sur le marché s’attaquent aux disgracieux poils de repousse. Deux systèmes existent :

Les épilateurs électriques qui coupent

Le rasoir ‘masculin » coupe les poils (pour les petites retouches) mais les femmes savent combien ça repousse vite et dru.

Les épilateurs électriques qui arrachent

Avec ceux-là, on peut compter sur deux à trois semaines d’épilation nette. Beaucoup moins douloureux que ne l’étaient leurs grands frères, ils sont munis aujourd’hui de têtes adaptables et spécialement étudiées pour l’épilation des aisselles et du maillot. Leur seul défaut est d’occasionner parfois des boutons sur les peaux fragiles.

L’épilateur électrique a l’avantage de capturer les poils les plus courts à la racine et permet d’avoir toujours les jambes nettes entre deux épilations à la cire ou entre deux repousses de poils. Efficace plus longtemps qu’un simple rasage, l’épilation électrique demeure malgré tout plus longue à réaliser et entraîne souvent des risques de repousse sous la peau. Pour endiguer ce phénomène, il suffit d’employer régulièrement un gant de crin et un gommage pour le corps qui empêchent les poils de rester sous la peau.

Les bandes de cire froide

Prêtes à l’emploi, ces bandes sont idéales pour une épilation express. Elles s’utilisent sur jambes, maillot et aisselles. Leur résultat est durable jusqu’à 4 semaines.

La cire chaude

Cette résine fondue emprisonne les poils et on les arrache allègrement. Une méthode toute indiquée pour les aisselles, les jambes et le maillot. La cire chaude se présente généralement sous la forme de petites billes de résine à faire fondre. Pour pratiquer cette épilation, vous pouvez utiliser une casserole que vous voulez jeter ou mieux, un appareil spécifique équipé d’un thermostat qui vous évitera de vous brûler et maintiendra régulièrement la cire à la bonne température. Vous pouvez aussi profiter du développement des épilations qui privilégient la praticabilité du produit à la maison et choisir un pot ou un roll-on à faire chauffer au micro-ondes, vendu avec ses bandes de tissu non tissé où, mieux encore, les roll-on à réchauffage électrique qui maintiennent la cire à température constante. Car, attention, l’épilation à la cire chaude est source de brûlures sérieuses pour les imprudentes. De toutes façons, testez toujours la chaleur de la cire avant l’usage.

POILS-Sans-02L’épilation orientale

La cire orientale revient à la mode, elle se vend toute prête, en bande ou en pot. Cette cire naturelle se rince à l’eau et est présentée dans le commerce sous forme de bandelettes, de tube équipé d’un roll-on ou de pot. Elle peut être utilisée sur toutes les parties du corps, mais elle adhère moins bien aux poils que la cire chaude.

La crème dépilatoire

Méthode expéditive entre toutes, technique anti-douleur éprouvée, mais permet une repousse rapide. Les crèmes dépilatoires ont un effet moins durable que l’épilation à la cire mais plus longue que le rasoir. Leurs actifs alcalins détruisent le poil à la racine ainsi que son enveloppe en profondeur en s’attaquant à sa kératine. Vous pouvez tenir ainsi environ une semaine. De nouvelles formules très douces aux différents actifs apaisants et adoucissants ont vu le jour pour celles qui ont la peau particulièrement fragile.

POILS-Sans-04Les techniques d’épilation définitive :

Outre les techniques qui permettent de s’épiler temporairement, il existe désormais deux techniques efficaces d’épilation définitive: L’épilation électrique et l’épilation au laser.

L’épilation définitive électrique

Ça se fait avec une petite aiguille dotée d’une mini électrode glissée le long de chaque poil. Une décharge détruit le bulbe, empêchant la repousse. Cette technique est longue et provoque parfois de légères cicatrices.

L’épilation définitive au laser

Grâce au laser, le poil et son bulbe seront détruits. Après une première séance de laser, la plupart des poils qui étaient en stade final sont éliminés, mais pour les autres, il faut attendre deux mois avant d’entreprendre une nouvelle séance. Sur les jambes, le maillot et les aisselles, il suffit de 3 à 5 séances pour obtenir un résultat satisfaisant. Cette méthode est particulièrement adaptée aux femmes à peau blanche et aux poils noirs.

POILS-Sans-03Après l’épilation :

Utilisez des laits hydratants, certains ralentissent la repousse du poil par imprégnation des couches supérieures de l’épiderme.

Épilé(e) depuis mille et une nuits…

L’épilation existe depuis la nuit des temps et partout dans le monde. Plus d’un siècle avant que Jésus crie, Ramsès III ne recrutait pour son harem que des femmes entièrement épilées. Les mœurs des «grands» d’Égypte étaient intensément libertines. La bisexualité ne semblait pas leur poser de problèmes, particulièrement pour les femmes. La guerre des poils a laissé des traces dans la Chine antique: Les geishas tourmentaient leurs pubis du calice de l’épilation. Les Babyloniens et les Phéniciens étaient adeptes de la pince à épiler…

Les femmes de la Grèce et de la Rome antique ont, elles aussi leurs secrets de beauté: La toilette matinale de la patricienne semble, à Rome, à un parcours du combattant. Tous les orifices du corps sont nettoyés, raclés, frictionnés; le corps étrillé au strigile (racloir pour frictionner le corps) subit l’épilation de la poitrine, des bras, des aisselles, des jambes, du dessus des lèvres et de l’intérieur du nez; les cheveux sont renforcés par des cheveux indiens (bruns) ou germaniques (blonds ou roux).

POILS-Avec-01L’homme se coupe de ses racines animales en coupant ses poils !

À l’autre bout du monde, certaines ethnies indiennes, bien que glabres, dénuées de pilosité, s’acharnent à arracher le moindre de leurs poils, ils s’attaquent aux sourcils et aux toisons pubiennes. Selon une ethnologue, ils souhaitaient affirmer et préserver leur humanité par rapport au monde naturel. Aussi mettaient-ils un point d’honneur, à la fois éthique et esthétique, à se différencier des animaux. Quand le métissage est apparu, au Chili et en Argentine, les métis se sont couverts d’une pilosité incongrue à leurs yeux, et les femmes se sont appliquées à traquer chaque poil et duvet, considérant qu’il serait sale de ne pas les enlever. À l’inverse, au Pérou et au Mexique, les femmes d’origine espagnole affichaient fièrement des jambes poilues !

POILS-Avec-03Selon les religions

Sur les terres d’Islam, les jeunes mariées doivent être totalement lisses pour leur nuit de noces. Chaque partie du corps est épilée, ensuite, la future mariée est massée, bichonnée… pour le plus grand plaisir du futur marié ! Par contre, pendant le Moyen Age, la religion chrétienne était contre l’épilation, il fallait garder notre corps tel que dieu nous l’avait fait et la toison pubienne «femelle» dissimulait des secrets qui effrayaient beaucoup.

Diplômé du CUNIC en biosexologie, du CERIA en pédagogie, formé à LLN à la communication par les médias. Auteur de "La Sexte", un roman érotico-policier aux Editions du Rocher et traduit en italien sous le titre "La Figlie di Lesbia" , Multon est un grand voyageur qui a accosté de nombreuses nanas dans 46 pays différents, Multon aurait voulu être un serpent… pour être toute une queue, c'est un homme ordonné qui tient chaque chose à sa place: les animaux dans son assiette et les femmes dans son lit.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.