Suivez-nous

Actu/News

Quand les prostituées se mettent au karaté

Jason Cold

Publié

le

Que faire contre une agression quand on a une bite en bouche ? Comment se défendre quand votre agresseur est déjà en train de vous sodomiser ? Une activiste féministe, ceinture noire de karaté, fournit des réponses à ces questions et enseigne le self-défense aux prostituées dans le Queens.

lvdx-us-quand-les-prostituees-se-mettent-au-karate-visuel-1

À New York, le quartier du Queens est aussi connu pour son cosmopolitisme, pour ses golfs et pour abriter quelques-uns des quartiers les plus pauvres de la ville. Il compte un peu plus de 2,3 millions d’habitants. Pour les aficionados, le Queens héberge aussi le fameux Shea Stadium, premier stade à avoir accueilli un concert : celui des Beatles le 15 août 1965.

lvdx-us-quand-les-prostituees-se-mettent-au-karate-visuel-3

Le Queens, beaucoup de putes et beaucoup d’agressions

Étant populaire, le Queens est aussi plutôt riche en filles de petite vertu, essentiellement Blacks et Latinos, dont un nombre important de transgenres. Le problème de cette activité professionnelle, c’est qu’à New York, comme partout dans le monde, c’est un métier dangereux. Pour vous donner une idée, aux États-Unis, 3,3 travailleurs sur 100 000 sont tués sur leur lieu de travail. Pour les travailleurs du sexe, c’est 204 sur 100 000, soit 50 fois plus que le taux des vendeurs d’alcool – un autre métier dangereux – abattus en travaillant. On compte au moins 41 travailleurs du sexe tués l’an dernier. 40 % par arme à feu, 15 % par étranglement et 5 % battus à mort.

lvdx-us-quand-les-prostituees-se-mettent-au-karate-visuel-9

Des élèves en talons aiguilles

C’est là qu’intervient Waldman. Elle a 52 ans et elle est ceinture noire de karaté kyokushin. L’école Kyokushinkaï développe un karaté de full-contact basé sur l’efficacité en combat réel. Elle apprend à ces travailleurs du sexe à se défendre, de façon bénévole. Ses élèves sont souvent des junkies, des sans-abris, des victimes de violence domestique et des prostituées. Le kimono n’est pas une obligation dans ces cours de self-défense. Les étudiants pratiquent dans leur tenue de tous les jours, puisque c’est dans cette tenue selon le senseï, que ces personnes auront à se défendre. Vu qu’il y a des cours du soir et des cours du matin, il n’est pas inhabituel de voir des élèves venir travailler en short cuir et talons aiguilles. Notre professeur accepte les élèves quel que soit leur état, certains arrivant souvent ivres, sous drogue, ou les deux.

lvdx-us-quand-les-prostituees-se-mettent-au-karate-visuel-4

Le client croit avoir affaire à une dame et la déception se transforme en violence…

Waldman a pour objectif de faire diminuer la violence mais, dans la pratique, ce n’est pas toujours envisageable. Une personne peut devenir agressive : à cause d’un malentendu sur la transaction financière ou sur le service qu’elle attendait. Par ailleurs, avec les transgenres, il arrive souvent qu’un client réalise seulement une fois qu’elle est dans sa voiture que la demoiselle est un monsieur : ce qui peut aussi déclencher de la violence.

lvdx-us-quand-les-prostituees-se-mettent-au-karate-visuel-2

Fellation et fracture du nez ? Facile !

Notre professeur émérite est une réaliste. Elle a eu elle-même des problèmes de dépendance et elle n’enseigne pas les arts martiaux, mais bien du self-défense. Elle explique ainsi calmement que, si nécessaire, une personne en train de tailler une pipe peut facilement péter le nez de son client si nécessaire, simplement en relevant la tête brusquement. J’aimerais autant que ma petite amie n’ait pas toutes ces informations en main. Sachant que ses élèves ont souvent des ongles longs, Waldman rappelle qu’un œil se crève facilement : de quoi briser le romantisme éphémère d’une relation tarifée. La dernière question à laquelle elle a dû répondre : « que faire quand vous êtes couchée sur le ventre et que celui qui vous sodomise tente de vous étrangler ? » Hé bien, croyez-le ou pas mais Waldman Senseï a la réponse. Tout le mystère des arts martiaux du soleil levant…

Reporter bilingue basé aux États-Unis, spécialiste du Xbiz américain.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.