Suivez-nous

Actu/News

7 conseils pour une bonne triple-pénétration

Mickael Cock

Publié

le

La double-pénétration, c’est génial mais… si vous passiez à l’étape suivante ? Comme on dit : « Jamais deux sans trois ». Enfin, ne brûlons pas les étapes. Quelques ingrédients pour que la recette prenne bien…

N°1 – Un joli petit cul

Prévoir un petit cul bien dilaté. S’il s’agit du vôtre, pensez à bien le préparer. Il s’agit surtout d’être propre et bien ouvert. Si vous mettez un pote à dispo, entraînez-le un peu avant et apprenez à le connaître un minimum, il faut qu’il sache se détendre (que ce soit de la tête ou du cul), bref, évitez les vierges et les novices et privilégiez une grosse cochonne.

 lvdx-gay-7-conseils-pour-une-bonne-triple-penetration-visuel-2

N°2 – Testez avec deux mecs

Rien ne sert d’aller trop vite. Si vous n’avez pas encore essayé avec deux, attendez un peu avant de tester à trois (ou changez de passif, si ce n’est pas vous). Chaque chose en son temps.

lvdx-gay-7-conseils-pour-une-bonne-triple-penetration-visuel-3

N°3 – Trouvez 3 actifs

De préférence, les avoir testés avant. Il vaut mieux qu’ils n’aient pas trop de bide et une queue plutôt longue pour rester bien à l’intérieur. Surtout pour celui qui entre en troisième et qui ne pourra pas forcément la rentrer entièrement…Prenez le comme un jeu, il ne faut pas qu’il y ait concurrence ou performance mais complicité entre eux. C’est là que la bonne passive doit être suffisamment allumeuse (ou ingénue soumise, selon le scénario) tout en plaisant bien aux trois actifs.

lvdx-gay-7-conseils-pour-une-bonne-triple-penetration-visuel-4

N°4 – Prévoyez le matos

Gel lubrifiant, poppers, alcool… Il vaut mieux être détendu pour rentrer dans le rôle de la petite salope et mieux se dilater. Soit vous savez vous préparer mentalement et psychologiquement de manière bio, soit il va falloir prévoir quelques petits stimulants pour vous aider… Tout dépend des personnes avec qui vous avez choisi de le faire… Si vous mettez votre soumis à dispo, il faut que vous ayez acquis sa confiance, par votre expérience ou vos mots. N’hésitez pas à toujours garder un contact visuel sensoriel ou auditif avec lui, qu’il sente que vous contrôlez la situation. Rien de plus important qu’un regard, une caresse ou quelques mots pour le rassurer. L’alcool et le poppers ne servent que de stimulants, ils ne font qu’accentuer le désir de vous faire plaisir. Mais c’est à vous de le faire naître d’abord. C’est comme raviver une étincelle pour qu’elle devienne flamme.

lvdx-gay-7-conseils-pour-une-bonne-triple-penetration-visuel-5

N°5 – Confort

Si vous voulez que cela dure plus longtemps, il vaut mieux être bien installé. Un canapé ou un lit sont plus confortables que le matelas d’un sauna ou certaines planches de bois. Sauf si souffrir vous excite.

lvdx-gay-7-conseils-pour-une-bonne-triple-penetration-visuel-6

N°6 – Confiance

Le must, c’est de le faire avec des amants que vous connaissez bien ou que vous venez d’apprendre à connaître. Il vaut mieux éviter le nouveau plan cul qui va oublier de mettre du gel et vous déchirer le cul en vous mettant un doigt à sec trop vite. Et là, il va falloir à nouveau attendre des semaines avant de pouvoir faire à nouveau portes ouvertes…

lvdx-gay-7-conseils-pour-une-bonne-triple-penetration-visuel-7

N°7 – Allumer

Pour maintenir de bonnes érections de tout le monde sans partir dans des crises de fous rires, il vaut mieux être à fond dans son rôle…et un brin exhib : n’hésitez pas à échanger des regards coquins et alterner bisous et câlins sensuels, avec des gémissements plus sexuels… Montrez que vous prenez votre pied et ce sera partagé. N’hésitez pas à y aller doucement et à prendre votre temps. Si vous avez réuni quatre personnes, c’est forcément pour que ça dure un peu… et que vous puissiez aussi changer de rythme, alterner les partenaires, passer de voyeur à exhib ou de gros câlins à grosse défonce… Bref, si ce sont de bons amants, vous les reverrez forcément pour un autre plan. Tout est une question d’innovation et d’imagination ! Et si votre imagination est olympique, elle sera comme la flamme qui fait un long parcours sans jamais s’éteindre !

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gay depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.