Suivez-nous

Gay

Du plaisir des tétons

Mickael Cock

Publié

le

Zone érogène par excellence, les tétons n’ont pas de fonction nourricière comme les mamelons. Certains hommes y sont insensibles : comme le plaisir anal, il reste pour certains encore un véritable tabou de société. Et pourtant, force est de constater qu’il est régulièrement le « bouton magique » à suçoter ou mordiller pour réveiller l’érection de votre partenaire, surtout quand il est en vous…

Comment ?

Pour tester la sensibilité des tétons de votre partenaire, commencez doucement. D’abord en léchant doucement avec la langue, puis en les pinçant doucement avec les lèvres, ensuite en aspirant délicatement pour les suçoter légèrement et enfin en les mordillant doucement. Ces quatre étapes du débutant sont à espacer, afin de ne pas brusquer votre partenaire.

Si celui-ci est déjà un initié (téton déjà proéminent et bien travaillé ou présence d’un piercing), vous pouvez commencer par mordiller plus sauvagement, tirer sur le piercing, jouer avec une pince-crocodile et enfin, passer à l’électro (à manier avec précaution).

Transformer la douleur en plaisir, c’est la définition même de chaque acte sexuel. Mais pour une plus grande intensité, il faut une dose proportionnelle de complicité érotique, de préparation cérébrale et mentale qu’on appelle aussi communément la confiance en l’autre : savoir s’abandonner entièrement à son partenaire, parce qu’il connaît vos limites, que vous en avez parlé avant et que vous savez donc qu’il saura alterner le bâton et la carotte (ou la gifle et la caresse).

LVDX - GAY - Du plaisir des tétons - Visuel (1)

Quand ?

Certaines positions sont plus pratiques que d’autres. C’est plus simple de face que de dos, forcément. Mais aussi pour une question de situation : quand vous êtes à quatre pattes de dos, vous vous faites dominer. C’est quand vous êtes en position de force de face que le moment et venu. Assis tendrement en tailleur l’un sur l’autre, c’est le moment idéal pour commencer… Il suffira ensuite progressivement de dominer la position en l’allongeant – et lui plaquant les poignets contre le matelas ou le sol – que vous pouvez le lécher, lui faire un suçon ou les tétons. Bien sûr, comme il ne pourra satisfaire votre besoin de lait, c’est un autre liquide qui chauffera et qu’il vous donnera à la place. À condition de l’avoir mérité. N’oubliez pas de ne pas le quitter du regard et d’être à l’écoute de ses gémissements… ce sont grâce à eux que vous saurez s’il vous faut continuer…ou arrêter.

LVDX - GAY - Du plaisir des tétons - Visuel (6)

Où ?

Le mieux est de commencer à pratiquer à deux chez soi. Ce n’est qu’une fois que vous aurez développé la sensibilité de votre partenaire que vous pourrez peut-être prétendre à les prêter à une plus large portée… sous votre supervision, bien sûr. Vous pourrez alors fréquenter saunas et autres clubs pour aller coquiner avec des pièces rapportées ou d’autres couples.

LVDX - GAY - Du plaisir des tétons - Visuel (2) - Gif

Qui ?

Le top est, bien sûr, avec son conjoint. Mais, à défaut, un amant de longue date fait également l’affaire. Bien sûr, vous pouvez aussi tomber sur un plan cul déjà super initié à qui vous n’aurez plus rien à enseigner.

LVDX - GAY - Du plaisir des tétons - Visuel (3)Pourquoi ?

Même s’ils ont moins de terminaisons nerveuses que les mamelons féminins, celles-ci ne demandent qu’à être éveillées. Et pour le prouver, il n’y a qu’à sentir ce petit afflux de sang qui fait gonfler la queue de votre partenaire en vous quand vous le mordiller et cette douce étincelle coquine qui lui passe dans les yeux quand il vous regarde en vous faisant comprendre que, même sans les mains, il peut lui aussi vous faire gémir une demi-seconde après lui… presque de manière simultanée. Et quel plus grand plaisir que de sentir ces petites décharges électriques comme des dizaines de petits orgasmes successifs en synchro avec votre bien-aimé ?

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gay depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.