Les Engagés, une web-série gay militante et sexy

Hicham et Thibaut, interprétés par Mehdi Meskar et Eric Pucheau

À Lyon s’est déroulé en février et mars dernier le tournage de la web-série Les Engagés. Une plongée dans la vie d’activistes attachants et passionnés qui animent au quotidien un Centre LGBTI. J’étais en mission d’infiltration sur le tournage pour glaner quelques informations.

Les Engagés, c’est l’histoire de deux mecs : Hicham (joué par Mehdi Meskar) et Thibaut (interprété par Eric Pucheau). Proposée par Studio 4, plateforme web de France Télévisions, c’est une série de dix épisodes de dix minutes, diffusés tous les mercredis et vendredis à 19h, premier épisode le 17 mai. J’ai rencontré le scénariste, Sullivan Le Postec, et les réalisateurs, Maxime Potherat et Jules Thénier, afin d’en savoir un peu plus.

Les Engagés
Une scène sur les quais de Saône

10 minutes par épisode, pourquoi un format aussi court ?

Sullivan Le Postec : C’est un format émergeant sur le web, où les formats sont souvent très courts.

Maxime Potherat : Il faut pouvoir regarder un épisode sur son smartphone, dans les transports par exemple. C’est le format à la mode, donc c’est assez excitant !

Les Engagés
Les réalisateurs en pleine réflexion. Maxime Potherat et Jules Thénier

Ça vous a compliqué le travail d’écriture ou de réalisation ?

SLP : Disons que le format oblige à nous recentrer sur les personnages principaux et sur l’essentiel, sans digression.

Jules Thénier : Aucune longueur superflue n’est permise, on doit trouver des idées efficaces et dynamiques immédiatement, tout en réussissant à garder du temps pour l’émotion des personnages, les faire vivre.

Les Engagés
Le personnage de Monsieur Claude, interprété par Denis D'Arcangelo

Quelle est l’histoire que vous déroulez dans cette saison ?

SLP : Hicham, 22 ans, reste un peu enfermé sans rien faire chez ses parents, à Saint-Étienne, dans sa chambre d’ado attardé. Et puis un jour, sur un coup de tête, il se barre. Il va rejoindre Thibaut, un garçon qu’il avait rencontré quelques années avant et qui avait essayé de l’embrasser. Ça s’était fini par un poing dans la gueule. Hicham retrouve Thibaut, qui anime un centre LGBTI à Lyon, le Point G. Il va faire son coming out, et découvrir le monde de celui qu’il idéalise et voit comme l’incarnation de l’assurance et de la force. On va voir que les apparences sont souvent trompeuses. Au cours de la saison, Thibaut et Hicham seront confrontés à un pouvoir politique parfois hostile, à l’homophobie du quotidien, et aux questions sur la survie du centre. Mais la thématique principale, c’est celle des identités fragmentées. Nos personnages cherchent à découvrir qui ils sont, avec des identités en pièces, éparpillées.

Les Engagés
Silence, ça tourne !

Pourquoi avoir choisi le contexte associatif pour cette histoire ?

SLP : J'ai vécu à Lyon, où j’ai milité, jusqu’à mon départ, dans plusieurs associations LGBT dont Aides de 2006 à 2008. J’écris beaucoup sur le militantisme, sur son caractère à la fois essentiel de nos jours, et parfois si désespérant au regard du temps perdu dans les luttes de pouvoir et guerres politiques internes. C’est comme un jeu de domino : Hicham admire Thibaut, plus âgé que lui, qui à son tour a une espèce de mentor, Claude (joué par Denis D'Arcangelo), le « personnage secondaire principal ».

MP : C’est notre vision de l’engagement, avec deux thématiques qui nous parlent : l’homosexualité et la politique. Faire une série, c’est aussi militer. C’est peut-être une goutte d’eau, mais toutes les gouttes d’eau sont importantes. Pour regarder Les Engagés, rendez-vous sur la plateforme Studio 4. Sortie du DVD : le 8 juin 2017
Mickael Cock

À propos de Mickael Cock

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gay depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.