Suivez-nous

Actu/News

Sucer un clown

Vincent Lacrosse

Publié

le

Playboy a dit de lui : « c’est le premier film porno d’avant-garde ». Focus sur Night Dreams, de Stephen Sadayian

On pense parfois avoir tout vu en matière de film porno, mais celui-là a repoussé les limites scénaristiques de beaucoup d’autres. Night Dreams, de Stephen Sadayian, sorti en 1981, a marqué les esprits par sa fusion des genres et ses décors totalement hallucinés.

NightdreamsPosterMadame van Houten

Madame van Houten, charmante jeune femme blonde, est soumise à une expérience médicale révolutionnaire : elle est droguée pour pouvoir enregistrer ses rêves érotiques ; le film est donc un maillage de scènes qui relèvent autant d’hallucinations sévères que de fantasmes du quotidien. Tout est faux dans ce film, sauf le cul, et les déambulations de Madame van Houten dans son inconscient, chargé en gros membres et en monstres latex, laissent une impression très forte de grand n’importe quoi, tout à fait jouissif.

Cow-girls-nightdreamsLe plus innovant jamais tourné

Jouant avec les codes des films d’horreur (clowns machiavéliques, monstres immenses), des westerns ou des films de pub, Sadayian explore les contours de l’esprit humain à grands coups de langue sur le clitoris de l’héroïne. Ainsi le réalisateur est-il à cheval sur deux domaines bien gardés des boîtes de production. Sur ses trois films, Night Dreams, Café Flesh et Dr Caligari, aucun ne se vendra vraiment bien, mais tous ont acquit une solide réputation dans le milieu de la cinéphilie. Jim Holliday, le grand historien américain du porno, considère Night Dreams comme « le film porno le plus singulier, le plus unique et le plus innovant jamais tourné ».

Ça mérite bien un petit extrait :

J’adore la crème de blé

La fille en nuisette :

_ « Hmmm… J’adore la crème de blé… c’est si chaud et crémeux ! C’est tellement bon quand ca descend le long de ma gorge… »

Arrive un grand black dans une boîte de céréale géante :

_ « Oui ! Ca nourrit vraiment les filles, c’est nutritif et délicieux. Il faut avaler pendant que c’est chaud ! »

nightdreams19Céréales et glory-hole

La suite est assez prévisible, la boîte de céréales évoquant intelligemment, dans certains cadrages, des scènes de glory-hole. Sadayian rebondit sur les thèmes, et crée un effet humoristique, largement présent dans tous ses films, ce qui lui vaudra d’être assez ignoré du milieu du X. Il fait aujourd’hui un retour remarqué comme un réalisateur majeur, qui a cherché à réinventer le porno, et lui donner la place qu’il mérite, soit dans le 7e art, soit dans un cul. Soit dit en passant, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver Night Dreams sur Internet, et ça vaut le coup de le voir.

vlcsnap-2009-12-15-00h44m46s50

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.