Suivez-nous

Actu/News

Controverse à Londres : ouverture prochaine d’un café fellation

Jason Cold

Publié

le

Concept novateur : un café fellation pourrait voir le jour à Londres, proposant à ses clients un expresso accompagné d’une pipe, prodiguée par un robot.

Au début de cette année, un nouveau concept alliant plaisir et technologie a vu le jour dans la jolie ville de Genève, chez nos amis suisses. Le calme local aidant, l’affaire ne fit pas grand bruit jusqu’à ce que son concepteur ne décide d’exporter son concept au pied des tours de la City, à Londres. On peut affirmer sans prendre de risque que, mis à part quelques films d’anticipation, c’est vraiment du jamais vu !

lvdx-us-cafe-fellation-sur-londres-visuel-1

Le choix de votre cyborg préféré se fera sur iPad

Loin des montres connectées, des canards vibrants pilotés par smartphone, des aspirateurs ou tondeuses autonomes, voici le bar des suceuses robots. Le concept consiste pour la clientèle à prendre le temps de savourer un café dans un lieu où une savoureuse fellation peut vous être proposée à la place de la meringue. Pas de prostitution ici, du moins pas sous sa forme traditionnelle : ce serait des robots sexys qui prodigueraient le service supplémentaire. Le choix se fera sur iPad, pas question d’avoir des robots identiques, et le tout fait monter le prix du café comme les érections. Par ailleurs, les cyborgs devraient pouvoir être programmables pour s’adapter aux besoins des clients – avec des tenues allant de l’infirmière à l’étudiante et de la policière à la secrétaire. L’établissement londonien serait ouvert de 6h du matin à 23h. Et, en cas de succès, le patron prévoit d’ouvrir le suivant à Manchester 24h/24.

lvdx-us-cafe-fellation-sur-londres-visuel-6

L’expresso le plus cher d’Europe !

Le service est proposé à Genève pour la somme pas du tout modique de 60 francs suisses, arrondie à 50 livres sterling pour Londres. Prévoir 5 francs suisses de plus pour la boisson et 10 livres encore pour chaque quart d’heure supplémentaire. Voilà un ensemble qui va faire de ces cafés les plus chers d’Europe. Pour mémoire, la prostitution est légale en Suisse, mais les travailleuses ou travailleurs du sexe doivent avoir un permis. Le développeur de ces établissements, Bradley Charvet, envisage une véritable franchise. Soucieux de sa clientèle, il a tenu à préciser lors d’une interview à l’Independent que ses établissements proposaient également quelques pâtisseries. Le détail a son importance, même si je ne suis pas certain que la première motivation de sa clientèle sera le baba au rhum…

lvdx-us-cafe-fellation-sur-londres-visuel-4

Quelques coins câlins plus discrets pour les timides

Évidemment, les lois anglaises sont beaucoup moins souples qu’en Suisse quant à la prostitution. Bradley a déclaré avoir travaillé scrupuleusement le sujet avec son avocat pour s’assurer de la légalité de son opération à Londres. Selon lui, ses cafés auront l’air d’une franchise comme les autres, à ce détail près qu’il prévoit des alcôves pour les consommateurs « timides ». Une façon élégante de spécifier que vous ne serez pas obligés de sortir le mandrin au bar en discutant politique avec votre voisin. Il envisage ses établissements comme des lieux d’activités sociales, où vous pourrez rencontrer vos amis dans une ambiance chaleureuse.

lvdx-us-cafe-fellation-sur-londres-visuel-8

Ce sujet a enflammé les forums outre-manche. Certains internautes trouvent l’idée géniale, quand de nombreux intervenants se plaignent de l’effondrement des valeurs occidentales. Les plus remontés prévoient un échec retentissant, tandis que d’autres, plus légers, avancent que les amateurs de café pourraient s’inquiéter de la provenance de la crème qui accompagne. Le PDG novateur n’a pas calmé les esprits en donnant comme argument marketing que les cyborgs, contrairement aux femmes, ne diront jamais « non ». Élégant ! Si Mister Charvet réussit son pari, nul doute qu’il aura pour première préoccupation de faire entrer sa société en bourse…

Reporter bilingue basé aux États-Unis, spécialiste du Xbiz américain.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.