Suivez-nous

Actu/News

La bisexualité

Elise

Publié

le

On définit couramment la bisexualité comme le fait d’être attiré par ou d’éprouver des sentiments amoureux pour des personnes des deux sexes. Ainsi, un homme bisexuel sera attiré par les femmes comme par les hommes. Une femme bisexuelle sera elle aussi attirée par les hommes comme par les femmes. Au-delà de la vision manichéenne hétérosexualité et homosexualité, la bisexualité nous propose une multitude de variantes de comportements sexuels qui ne rentrent pas forcément dans les petites cases que la société veut nous imposer.

L’Antiquité, plus sage à bien des égards que nos sociétés actuelles, permettait à la bisexualité d’exister sans jugement : les anciens Grecs voyaient dans la bisexualité masculine une option d’enseignement des jeunes hommes par des sages plus matures et donc aptes à leur inculquer les grands principes de vie. La bisexualité est surtout un concept moderne analysé par des spécialistes comme Sigmund Freud, Alfred Kinsey, pour qui les êtres humains sont bisexuels, et c’est la société qui dicte ce qui est possible ou « la » norme.

lvdx-bisexualite-la-visuel-1

C’est pour ça d’être bisexuel qu’il est plus facile quand on est jeune, car la société n’a pas encore eu tout à fait le temps de t’imposer le modèle procréateur qui te nommera en hétérosexuel sédentaire.

lvdx-bisexualite-la-visuel-4

Catherine Deschamps, socio-anthropologue et co-auteure de l’ouvrage La Bisexualité : le dernier tabou (Ed.Calman-Levy) constate une démocratisation de la parole autour de ces pratiques sexuelles. En effet, « les études montrent que le nombre de bisexuels reste sensiblement le même, mais qu’ils l’affirment davantage. » Selon la spécialiste, « l’adoption du PACS ou de la loi du mariage pour tous ont probablement aidé, mais c’est aussi grâce aux revendications des artistes. » Cœur de Pirate est la dernière en date à l’avoir fait, suite à l’attentat homophobe d’Orlando qui a fait 49 victimes.

lvdx-bisexualite-la-visuel-5

Les peoples d’ailleurs font leur coming out, et pas des moindres, puisque Angelina Jolie, Miley Cyrus, Amber Heard, Lady Gaga, Anna Paquin, Megan Fox et, plus proche de nous Enora Malagré, de Touche pas à mon poste qui, sous ses airs de croqueuse d’hommes, est aussi attirée par les femmes : « Ça n’a pas été facile. L’homosexualité féminine, c’est encore hyper tabou en 2013 ! J’ai été surprise des réactions de certains confrères qui m’ont dit : « Mais Enora, pourquoi tu as dit ça ? » Je ne le dis pas par exhibitionnisme. J’ai parfois tendance à être « sans filtre ». Côté garçons, ils sont moins nombreux ; Guillaume Galienne fait exception et a récemment déclaré : « Je suis tombé amoureux d’une femme, j’ai des enfants, ça ne m’empêche pas de temps en temps de dire : « Oh, joli ! » Mais je vous rassure, je choque aussi les hétéros. La part homosexuelle que j’ai, elle vient de l’admiration ».

lvdx-bisexualite-la-visuel-6

Lambert Wilson dit aussi clairement qu’il a aimé des femmes, mais aussi des hommes sans complexes. Mais l’outing bi concerne aussi des personnes moins réelles puisque qu’il y a peu on a appris que l’héroïne Wonder Woman est bisexuelle. En effet, Greg Rucka, l’actuel auteur des comics de la super-héroïne, a lâché cette bombe dans une interview où il répond à la question : « Sommes-nous en train de dire que Diana a déjà été amoureuse et a eu des relations avec d’autres femmes ? La réponse est évidemment oui », explique l’auteur de la série, enlevant toute ambiguïté. Le personnage de Diana Prince, qui a connu le succès en France via la série des années 70 et qui bénéficiera en 2017 d’une adaptation au cinéma, était pourtant l’incarnation de la femme hétérosexuelle dans toute sa splendeur !

lvdx-bisexualite-la-visuel-7

Quid des Français, me direz-vous ? Eh bien, ils sont plutôt ouverts d’esprit sur le sujet puisque, selon un sondage récent de l’Ifop, pour 85 % des personnes interrogées, la bisexualité est « une orientation sexuelle comme une autre ». Et 76% des répondants déclarent connaître des bi(e)s dans leur entourage. Tout semble donc rouler pour les bis, surtout si on se transplante dans le milieu libertin ou les pratiques de bisexualité font partie intégrante du libertinage. Bien qu’il n’y ait pas de chiffres officiels, on admet que dans les clubs libertins où il est plus simple de tirer des conclusion, 40 % des femmes peuvent être bis de façon ponctuelle (pour une soirée), voire permanente. Pour les hommes, on arrive quand même à un chiffre de 8 % à 9 % d’entre eux qui, sous différentes formes, peuvent avoir des rapports avec d’autres hommes. La pénétration n’est pas systématique, mais les masturbations réciproques, les fellations ou autres attouchements sont de plus en plus courants, même s’ils se font loin des regards du groupe. Les jeunes libertins de toute façon précipitent les choses : nettement moins complexés, ils « entraînent » leurs aînés à l’envisager plus naturellement.

lvdx-bisexualite-la-visuel-8

Mais c’est bien de sexe que nous parlons car, dès que le sujet de la bisexualité va vers le sentiment amoureux, la donne est plus complexe et les réponses se font plus rares ! Les bis sont alors considérés comme des « êtres hypersexualisés dont la libido serait plus élevée que la moyenne ». Si 71 % des personnes interrogées peuvent concevoir de tomber amoureuses d’un ou d’une bisexuel-le, elles ne sont plus que 61 % à concevoir d’avoir une vraie relation amoureuse avec un-e bi-e. De quoi susciter

« une réelle souffrance psychologique et donc affective », observe Vincent-Viktoria Strobel, président-e de Bi’Cause, la principale association en France à défendre l’existence des bi-e-s et qui s’est donné comme objectif :

  • La compréhension, l’expression et la visibilité de la bisexualité,
  • L’organisation de rencontres avec les bisexuel-le-s,
  • L’aide et le soutien, notamment contre la bi phobie,
  • La contribution à la prévention et la lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles.

I am Gay/Straight/Lesbian/Bisexual/Trans I am Human card

Dorénavant, loin d’être un phénomène de mode, la bisexualité semble prendre doucement sa place dans notre société en ouvrant le champ des possibles à ceux qui veulent une sexualité plus libre et plus variée sans clivages et, certainement, plus épanouissante ! Si, vous aussi, vous vous sentez l’âme bie, vous pouvez en savoir plus.

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.