Bander, c’est maintenant remboursé !

LVDX - SANTE - Bander, c'est remboursé - Visuel (1) - Une

Depuis 2015, des crèmes contre l’impuissance sont prises en charge pas la sécurité sociale. Remboursée sur avis d’un médecin, Vitaros, c’est la pommade miracle contre les troubles de l’érection. D’origine américaine, cette crème est avant tout une belle alternative aux injections, ou aux pilules. À appliquer de façon locale, elle permet une plus grande tolérance aux médicaments. Plus on frotte, plus ça pousse… et en plus, ça évite le moment « légèrement désagréable » de la piqûre en plein dans la verge.

La HAS (Haute Autorité de santé) affirme que 52 % des hommes qui l’ont utilisée pendant une durée de 3 mois ont vu Popol renaître de ses cendres. C’est donc un homme sur deux qui se réconcilie avec son engin et qui retrouve confiance en lui. Alors, bien sûr, même si ce baume est efficace, il ne rivalise pas avec la puissance des pilules. Mais son gros avantage, c’est qu’il n’entraîne pas d’effet secondaire. Fini le sang qui monte à la tête, les douloureuses crampes musculaires, le nez qui se bouche, ou encore le mal de crâne, aussi violent qu’un troupeau de chevaux qui galopent. Contrairement aux autres pommades, celle-ci s’étale sur le bout du pénis, et non sur la peau. Les muqueuses sont directement en contact, et le clocher se soulève au bout de 15 minutes.

LVDX - SANTE - Bander, c'est remboursé - Visuel (2)

Ne pas abandonner son petit soldat

Par-delà les frontières, les crèmes pour l’érection sont déjà commercialisées dans plusieurs pays. Royaume-Uni, Italie, Allemagne, Suède ou bien Belgique, nos voisins sont eux aussi très préoccupés par leur petit général. Pour les médecins, ce médicament est comme une béquille pour réapprendre à marcher : « Il faut que le corps fonctionne pour que la tête suive. Ce médicament peut aider les couples à ne pas baisser les bras trop vite. »

La crème a un effet local sur la dilatation des vaisseaux du corps caverneux. Cette dilatation favorise l’afflux de sang dans le pénis, qui entre alors en érection. Lors d’une stimulation sexuelle, les cellules musculaires du pénis se décontractent, permettant naturellement la dilatation des vaisseaux et donc l’afflux du sang dans les corps spongieux et caverneux. Le remplissage de ces tissus est ensuite maintenu par un effet de garrot interne après avoir atteint une certaine pression.

Se refaire confiance

Pour les troubles de l’érection, on peut compter trois causes principales : du mal avec son partenaire, la perte de confiance et, bien sûr, l’âge. Les « victimes » d’impuissance ont une souffrance psychologique due à ça. Mais, qu’ils se rassurent, c’est un phénomène courant et très commun.

On estime que :

  8 % des 20-29 ans
11 % des 30-39 ans
15 % des 40-49 ans
22 % des 50-59 ans
30 % des 60-69 ans
37 % des 70 ans et plus, ont des troubles de l’érection.

Avoir peur de la panne aboutit souvent à cette panne justement. Il faut se rassurer : ça arrive à chacun de nous et cela, plusieurs fois dans une vie. Selon la HAS, 20 % des hommes prenant une crème placebo ont vu leur érection s’améliorer pendant les 12 semaines d’utilisation. Avoir confiance en Popol fait de celui-ci un meilleur guerrier.

Vincent Lacrosse

À propos de Vincent Lacrosse

Pigiste globe-trotter, essentiellement pour la presse américaine.