Suivez-nous

Actu/News

L’élu anti-LGBT s’envoie un mec, dans son bureau

Mickael Cock

Publié

le

C’est l’affaire qui, si elle n’occulte pas les scandales sexuels de Weinstein et Spacey, fait son petit bonhomme de chemin, d’outre-Atlantique à nos foyers européens. Un élu, qui plus est aux positions anti-LGBT fermes (en apparence du moins), se couvre d’opprobre en décalant légèrement ses actes de ses promesses de campagne.

D’une campagne pour le parti… au pfouit ! parti de la campagne.

Wesley Goodman est représentant républicain de l’Ohio et a été surpris dans son bureau en plein ébat avec un homme. Une histoire quelque peu anecdotique qui a su prendre de l’ampleur du fait de ses positions très conservatrices, totalement contraires à celles qu’il aurait finalement pratiquées, et par erreur laissées connaître en ne fermant pas la porte de ses quartiers. Ce pourfendeur notoire de l’homosexualité, de 33 ans, aurait donc démissionné de son poste, selon Newsweek et le Washington Post.

Le couple Goodman (avant), Ah si toutes les activistes intégristes pouvaient avoir la même paire !

Ardent défenseur d’une idéologie traditionnelle et conservatrice, pour ne pas dire « religieuse » du mariage, impliquant par nature un homme et une femme, « Wes » prônait un « mariage naturel ». Selon lui, « Les familles saines, dynamiques, prospères et axées sur les valeurs sont la source de la fière histoire de l’Ohio et la clé de la grandeur future de cet État. » Il défend la prééminence de l’amour paternel et maternel, d’une « communauté bienveillante ». Autant de notions qui contrasteraient selon lui avec le modèle homosexuel. Cela ne l’a pas empêché d’être pris en flagrant délit, en plein rapport sexuel avec un partenaire masculin. Déjà, en 2015, celui qui deviendrait bientôt député avait été accusé d’avoir tenté d’abuser d’un jeune homme. Il déclare « regretter que ses choix et actions l’aient empêché de servir ses électeurs et l’État de l’Ohio d’une manière qui reflète les meilleurs idéaux du service public. »

Ça pompe ! dans le milieu conservateur !

Combats anti-LGBT, anti-avortement [son épouse, activiste religieuse, en est une farouche opposante], anti-Obamacare et baisse des impôts au programme… hop ! À la trappe !

Et hop ! le petit Jésus dans la crèche… vous voulez qu’on appelle un ami ?

Du côté de ses électeurs, les réactions sont à l’indignation, déplorant le silence coupable des complices restés dans le secret : « Nous en avons marre que les personnes informées ne fassent rien. Si certains savaient, ils avaient l’obligation de dire quelque chose », dixit Thomas Zawstowski du Washington Post, le président de l’Ohio Citizens Pac, un groupe conservateur, soutien de Wesley Goodman. Les faits datant de quelques mois et n’ayant été révélés qu’il y a peu, on peut facilement comprendre la vindicte partisane.

Sympa votre nouvel assistant…

Wesley se qualifiait sur sa page officielle de « conservateur chrétien ». Ancien directeur du Conservative Action Project, promoteur du droit à la vie et la liberté religieuse, il est devenu, bien contre son gré, promoteur de la liberté du cul. Pour un homme marié à une activiste anti-avortement, la chute est… vertigineuse. Il n’est cependant pas seul dans ce cas et n’est « que » le deuxième élu de l’Ohio à avoir démissionné pour des affaires de mœurs en un mois. Le précédent de ce genre est le sénateur Cliff Hite, accusé de harcèlement sexuel. Pour Wesley, aucune plainte, il devrait donc s’en tirer sans procès… Bien que cette affaire lui ait coûté son poste, et peut-être son mariage. On verra.

Michael Cock est journaliste et archiviste : il suit l'actualité et l'évolution de la communauté gay depuis plus de 20 ans. Militant de santé sexuelle, les nombreuses confidences qu'il a recueillies lui permettent de relativiser sur les sexualités. De formation scientifique et théâtrale, il décrypte avec humour et logique l'inconscient sexuel de tous les sujets trop sérieux. Il contribue régulièrement pour Garçon Magazine.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.