Débit de bites en Bachkirie

En Russie, et je vais encore me faire des amis, il ne fait pas bon boire, s’embrouiller et se lancer des défis à la c… Certes, l’histoire n’est pas toute neuve, mais on vous l’a « hachée menu », histoire de rigoler un peu.

Nos amis russes sont réputés, tant pour leur finesse d’esprit que pour leur gosier en pente raide, dès qu’il s’agit de s’en jeter un petit derrière la cravate. Et quand ils ont un coup dans le cornet, ils sont capables… du pire.

Ianaoul n’est pas ravitaillée par les corbeaux. Les oiseaux ne sont pas assez cinglés pour aller s’y poser.

Mais quels charmants villages que Ianaoul et Orlovka [à Nikolsk, dans le Bachkortostan, entre la Volga et les monts Oural, dans l’est de la Russie]. Ses cultures, ses élevages de poules, ses chibres coupés à la hache… Bref, l’invitation au voyage par excellence. C’est dans ce cadre champêtre, qu’une sotte mais rigolote mésaventure, advint à deux amis, Vadim Panfilov de 51 ans, et Igor Almazov de 47 ans [Les noms ont été changés selon la source FN24.ru]

Y’a assez là ? Pas sûr. Et il est pas 10h00…

Certes, ils avaient un peu fait la fête et étaient légèrement gris « béton » [deux jours de beuverie d’après la police, mais seulement cinq minutes selon les syndicats]. Aussi, au cours de la soirée, Panfilov demanda à son camarade de boisson de cesser toute relation sexuelle avec sa femme. Ce dernier refusa, commençant à se vanter de performances sexuelles hors norme, en lançant des poncifs du genre : « C’est pas parce que tu as un démonte-pneu que je suis forcément équipé d’un cric ! De toute façon, elle aime pas les “petites bites” [sauf la version des Beatles] ». Aussi, eurent-ils l’idée de se lancer dans le célèbre jeu « Mais qui qu’a la plus grosse ? »

La vodka-pomme fait les bonnes cochonnes !

Torche-pinte et suce-goulot

Mais, me direz-vous, deux hommes mûrs [et le mot est faible] n’ont-ils donc rien de mieux à foutre pour s’occuper, que des gamineries d’un tel niveau ? Non mais vous avez vu le bled ? Si, comme en France, on peut dire qu’il y a de beaux coins en Russie [quand on sait où ils sont], la région de Nikolsk, en dehors de ses poules, de ses prés et de son musée du verre et du cristal est tout… sauf un visa pour l’aventure.

Tu t’es vu quand t’as bu ?

Nonobstant, côté verres, ils s’y connaissent ! Les deux barriques à pattes étaient pleines, rincées, bref, déchirées. Et donc, ils jouaient naïvement avec ce double décimètre, occupés qu’ils étaient, à prendre diverses mesures incongrues et déplacées, lorsque le plus jeune des deux, s’aperçut que quelques centimètres de bite le démarquaient de son pompette adversaire. Évidemment, ce dernier n’apprécia nullement la plaisanterie et ils durent s’y reprendre à plusieurs fois par mesure de sécurité complémentaire.

Mais l’insoutenable vérité était là, car effectivement, le plus jeune avait la plus grosse manivelle. Évidemment, comme toujours dans ces cas-là, le ton monta ostensiblement et divers noms d’oiseaux [comme seuls savent en trouver des Russes bourrés comme des valises] commencèrent à fuser.

Y a pas photo !

Tranchons dans le vif !

À ces mots, le vieux, ivre de rage et de mauvais vin, se saisi tout d’abord d’une pelle, se retourne, et frappe son partenaire de jeu, afin de l’assommer. Puis attrapant une hache, il se dirige vers son désormais ex-ami, toujours le zguègue à l’air, et laisse tomber, sur l’engin incriminé, la lame de sa cognée. Se penchant ensuite, sur la charcuterie fine, il saisit le mandrin et le jette dans le jardin.

Chérie, arrête de boire ! Bon, je range la bouteille.

Réduit à un Raoul « bite-en-moins » de circonstance, l’homme de 47 ans, réveillé par le choc, ne pouvait plus que se tenir l’entrejambe où, désormais, il manquait l’élément essentiel à sa reproduction.

Les voisins, alertés par le sinistre « Oula ! » qui monta, alors, dans cette plaine de l’Oural, se précipitèrent au devant des deux c… le vieux, toujours la hache à la main, semblant ravi de l’estocade portée. Ce furent d’ailleurs eux qui appelèrent les secours et la police. L’homme n’a malheureusement pas pu se faire regreffer la théière sur le service trois pièces. Son « ami » arrêté, risque, quant à lui, jusqu’à huit ans de prison.

Boire ou baiser… C’est tout vu !
Cécile Saint Laurent

À propos de Cécile Saint Laurent

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.