Suivez-nous

Actu/News

[Brève #91] Le gouvernement britannique remet la vérification d’âge aux calendes grecques

Clint B

Publié

le

Alors que la loi contraignant les sites pornographiques à implémenter un système de vérification d’âge pour le territoire britannique devait entrer en application ce 15 juillet 2019, le gouvernement du Royaume-uni, par l’intermédiaire de l’un de ses représentants, a confirmé son report à une date « indéterminée », à l’heure où nous parlons.

Les tergiversations autour de cette directive pour le moins controversée semblent n’en plus finir. Et pour cause, c’est déjà le troisième ajournement qu’elle connaît depuis sa proposition dans le Digital Economy Act 2017. Il faut dire que sa mise en place soulève de nombreux problèmes aussi bien éthiques que techniques, entre la difficulté de mettre en place un système global et centralisé, la complexité de surveiller son respect et l’épineuse problématique de la collecte de données privées ayant trait aux identités et aux préférences sexuelles des usagers.

D’après Sky News, les raisons de ce nouveau report seraient « bureaucratiques ». La chaîne anglaise aurait en effet pu consulter la copie d’une lettre adressée au British Board of Film Classification de la part du lobby défendant les intérêts des producteurs pornographiques. Ce dernier y avertirait l’organisme d’état que, sans un délai concernant les mesures, les concernés ne pourraient garantir la protection des données privées.

Initialement promulguée avec les meilleures intentions, la protection des mineurs vis-à-vis de la pornographie, cette loi a à présent toutes les apparences d’un vœu pieux. Scruté par l’ensemble des pays européens, comme la France, qui souhaiteraient un jour mettre en place pareille mesure, le gouvernement britannique semble dans l’incapacité de tenir un tel engagement, dépassé par l’impossible tâche de réguler le Web.

À l’heure actuelle, le libre accès à la pornographie sur le Net n’est pas une anomalie que l’on pourrait contenir, c’est un fait avec lequel il faut composer. Il apparaît alors que le seul moyen d’en protéger les plus jeunes soit la supervision parentale assidue, et la redéfinition profonde de notre rapport au numérique, en particulier concernant les enfants. Les réponses gouvernementales ne sont qu’autant de cautères sur une jambe de bois.

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.