Suivez-nous

Acteurs

[Brève #117] 20 nouvelles charges à l’encontre de Ron Jeremy

Clint B

Publié

le

Les carottes semblent cuites pour Ron Jeremy. Enfermé à la Twin Towers Correctional Facility de Downtown Los Angeles depuis le 26 juin, à la faveur d’une caution exorbitante fixée à 6,6 millions de dollars, l’acteur porno légendaire des années 80 pourrait bien ne jamais retrouver la liberté. Lors de l’audience d’hier, 31 août 2020, le procureur Paul Thompson a ajouté 20 nouvelles charges à un dossier d’accusation déjà bien rempli.

Viols, agressions sexuelles sous contrainte, fellations et sodomies forcées, comportement obscène envers une fille de 15 ans… La liste des faits reprochés à Ron Jeremy, survenus entre 2004 et 2020, ne fait que s’allonger (28 charges à l’heure actuelle), tout comme celles des plaignantes dont l’âge varie de 15 à 54 ans aux moments des exactions. Il faut dire que la rumeur courait depuis longtemps quant aux agissements de l’ancienne star du X, décrite par l’actrice Alana Evans comme familier des mains baladeuses sur les salons, « essayant systématiquement de pénétrer les femmes de ses doigts sans leur consentement ». Pour être plus précis, elle courait depuis le grand déballage consécutif à l’affaire Weinstein. D’ailleurs, comme le magnat d’Hollywood, le nabab de la Porn Valley dément en bloc chaque avalanche d’accusations, avant qu’une nouvelle salve ne le ramène devant le tribunal. 

Et c’est justement l’Entertainment Industry Sex Crimes Task Force, brigade créée par la procureure Jackie Lacey en 2017, suite à sa gestion critiquée de l’affaire Weinstein, qui est en charge des investigations. En quête d’un réquisitoire exemplaire depuis que l’ignoble Harvey s’est vu condamné à 23 ans de prison à l’autre bout du pays, dans l’Etat de New-York, le tribunal californien ne manquera certainement pas de voir en Ron Jeremy le coupable providentiel pour redorer son blason. Vu les pronostics, l’acteur est donc bien parti pour finir ses jours derrière les barreaux. 

Titulaire d'une maîtrise en cinéma, auteur d'une Porn Study à l'Université Paris VII Diderot, Clint B. est aujourd'hui chroniqueur de l'actualité porno.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.