Suivez-nous

Actu/News

Top 5 des Fetish Freaks

Elise

Publié

le

Il n’y a pas que les uniformes et les baskets dans la vie ! Certains fétichismes débordent d’imagination.

Femskins

2014 0217 011 (LDLUX4) Robert (Sherry); Los Angeles; Secrets of the Living Dolls (More4)On vous en avait déjà parlé il y a quelques temps, les Femskins font incontestablement partie de ce top 5. Les propriétaires de Femskins sont souvent des hommes, mais pas toujours. En s’habillant avec, en la maquillant, le propriétaire d’une Femskin a accès à un corps totalement nouveau, dans les moindres détails. Femskins, la société qui propose ces peaux de latex est basée en Floride. L’idée étant de fournir à chaque acheteur un corps de femme spécifique. Attention il ne s’agit pas de le porter constamment : le latex bloque la respiration continue de la peau, on ne peut le porter que quelques heures maximum. Pour l’instant, beaucoup de transgenres utilisent les Femskins et le site de la compagnie présente d’ailleurs ses créations comme s’adressant principalement à ce marché.

Furries

9469831Ils ont même leur propre réseau social : Furrymap, avec environ 8000 abonnés. Les fans de grosses peluches douillettes sont ainsi plus nombreux qu’on ne pourrait le croire, on retrouve les plus grosses concentrations aux Etats-unis, au Japon et en Allemagne. Leur déclinaison BDSM se nomme « furvert », contraction en anglais de fourrure et de pervers. Pour la communauté des furries, le réseau social Furrymap est une opportunité de se fédérer plus efficacement, car il est vrai que les soirées furry, ça ne court pas les rues.

Technosexuels

On les appelle aussi les ASFR, du nom du premier forum du web sur lequel ces fans de robot se sont un jour retrouvés pour se dire que ce serait bien d’aller plus loin. Les technosexuels fantasment sur les robots, tous les robots. Soit de coucher avec un robot, soit d’en devenir un. Ce fétichisme est associé à l’immobilisation par la carcasse et au contact du métal.

Diviseurs de gâteaux

paisurashu-book1Une lanière qui passe au milieu d’une poitrine a tendance à visuellement accentuer la taille des seins d’une femme. Ce qui à l’air de faire fantasmer ouvertement pas mal de japonais. Ce fétichisme est peut-être plus répandu qu’il n’y paraît, car il joue plutôt sur la discrétion du quotidien. Une étude, disponible chez Enterbrain, documente ce fétichisme : Pai Surashu (gâteau divisé en japonais).

Lécheuses de poignées

tumblr_lu2xgsYpih1qdvdb5o1_500C’est le fantasme du moment au Japon, appuyé par une campagne de communication sur Tweeter qui a fait s’emballer le phénomène. Son origine tient à un tweet de l’artiste plasticienne Ryuko Azuma, qui souhaitait obtenir des photos de ses followeuses en train de lécher des poignées. Ce qui n’est pas un fétichisme vestimentaire classique répond nénamoins aux critères de bizarrerie de notre top 5. Pour ceux et celles que ça intéresse, le livre Doorknob girls en est un vibrant plaidoyer.

Étudiante en lettres modernes et libertine assumée. Mes deux passions: la littérature et le sexe. Que je peux enfin concilier sur ce blog, où je vous raconterai mes aventures sexuelles et autres coups de cœur et coups de gueule en rapport avec la sexualité. Bisous à tous (et à toutes, j'aime bien les filles aussi !).

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.