Suivez-nous

Sextoys à la mode

L’ange, le réel et la poupée gonflable

Cécile Saint Laurent

Publié

le

L’augmentation de la réalité touche aussi les sex-toys, mais jusqu’où ?

Barbie Angel
La Voix du X - Ange, le réel et la poupée gonflable (L') - Visuel (1)

C’est un petit événement qui pose de grandes questions. En Indonésie, dans le petit village de Kalupapi, un habitant d’un village reculé trouve le 10 mars dernier une poupée gonflable (et à demi gonflée) au cours d’une partie de pêche. Probablement jetée d’un bateau, l’objet intrigue les habitants, déjà échaudés par l’éclipse totale de la veille, et ils croient vite à une manifestation divine. On pense au film Les Dieux nous sont tombés sur la tête, dans lequel l’irruption d’une bouteille de Coca-Cola dans une société Bushmen provoque une confrontation brutale à la modernité, ce qui déstabilise cette société. L’Indonésie musulmane pratiquant une religion remplie de saints et d’anges, c’est dans ce panthéon qu’ils croient trouver l’explication du fait mystérieux et prennent donc la poupée pour un ange. La mère du pêcheur habille la poupée, la voile, et commencent ainsi des pèlerinages et des demandes de bénédiction, avant que la police n’intervienne. « Quand nos officiers sont arrivés, ils ont vu que ‘l’ange tombé’ était tout simplement une poupée, un jouet sexuel », déclare Heru Pramukarno, chef de la police de Banggai. Il saisit la poupée, expliquant au passage aux habitants du village ce qu’est un sextoy.

Sexualité assistée
La Voix du X - Ange, le réel et la poupée gonflable (L') - Visuel (2)

L’inévitable moquerie que suscite ce fait divers ne doit pas faire oublier aux internautes que nous sommes des êtres humbles, car les femmes en plastique de notre adolescence (je parle de la mienne) n’ont plus grand-chose à voir avec celles d’aujourd’hui. Le futur où nous aussi serons surpris par des avatars sexuels et croirons à une apparition est peut-être plus proche que nous ne le pensons, devant les innovations présentes et à venir du monde de la sexualité assistée. Avec l’émergence des technologies de robotique, et des technologies tout court, on se plaît à imaginer un avenir particulier aux poupées gonflables, du fait de leur réalisme sans cesse amélioré. Pour l’instant légèrement robotisée, la poupée se rapproche lentement d’une forme de vie, puisque la vie elle-même voit ses frontières toujours repoussées. L’envie créatrice de l’Homme, les marchés potentiellement énormes en jeu et les problématiques de frustration sexuelle sont des moteurs puissants à l’innovation technologique. Il y a deux approches majeures en cours à ce sexe en trompe-l’œil : la machine qui donne l’illusion de la réalité, typiquement le casque de réalité virtuelle, et la machine qui est l’illusion de la réalité, c’est le cas de la poupée sexuelle robotisée.

Bienvenue dans le monde réel

La Voix du X - Ange, le réel et la poupée gonflable (L') - Visuel (5)

Pour ces dernières, les avancées sont très prévisibles et concernent, d’une part, l’autonomisation des mouvements, via une structure interne robotisée contrôlée par un processeur, d’autre part, les interactions avec le propriétaire. Cette approche pose les questions du statut des robots et de la possibilité de les utiliser comme objets sexuels. Une célèbre poupée gonflable japonaise, garantie par son fabricant  – en lien avec la banque Softbank – voit d’ailleurs ses clauses interdire toute forme de relation sexuelle avec elle ; la banque voulant sans doute assurer ses arrières en cas de litige sur l’éthique d’un tel comportement. Ces problèmes éthiques ont l’air d’être moins présents avec l’autre approche du porno 3.0 : la réalité virtuelle. Un porno vu avec les lunettes Oculus Rift, les lunettes de réalité virtuelle développées par une filiale de Facebook, peut rendre son expérience si proche de la réalité que le résultat peut en être confondant pour l’utilisateur. Ainsi, Benoît le Corre, journaliste pour Rue89, relate-t-il son expérience d’hétérosexuel virtuellement baisé par un mastodonte numérique : « Le casque sur les yeux, je suis bloqué dans l’autre réalité, la virtuelle. Je ne peux m’en échapper à moins de retirer l’Oculus Rift. ». Plus loin, il ajoute (s’étant pris une éjaculation faciale) : « Je comprends parfaitement ce sentiment (…) de se faire violer par un mec ». Cette expérience témoigne du choc que peuvent constituer les innovations technologiques en cours et suscite évidemment des interrogations sur les effets que ces avancées apporteront avec elles et sur ce que ça changera, plus tard, dans nos vies. Alors, va-t-on vers Matrix, et ses humains branchés toute leur vie vivant une autre réalité, ou vers I.A., et ses robots asimoviens prêts à servir les Hommes (dans une certaine mesure) ? Il y a fort à parier que les premiers à s’être posé la question sont, comme d’habitude, les bookmakers anglais.

Ancienne actrice de X des années 80, reconvertie dans le journalisme et éditrice de sites Internet X. Sous pseudonyme dans un souci de discrétion, mais toujours bien informée des dessous du milieu.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.