Suivez-nous

Libertinage

Filmer légalement les fesses d’une inconnue

Jason Cold

Publié

le

Bataille judiciaire en Géorgie : un homme accusé d’avoir discrètement filmé sous les jupes d’une femme dans un magasin est acquitté, faute de loi adéquate !

upskirt ouverture sujet

À Atlanta, un homme a admis devant une Cour de Justice avoir enregistré une vidéo avec son téléphone portable dans un centre commercial. Seul souci : l’objectif de son smartphone était braqué vers le haut, entre les cuisses d’une jeune femme en jupe qui n’avait pas remarqué l’attention flatteuse dont elle était l’objet. Mais, selon une cour de Géorgie, cet homme n’a pas violé la loi ! Mi-juillet, la cour d’appel de Géorgie a rejeté l’inculpation du « vidéaste » Brandon Lee Gary, ex-employé du magasin où il avait filmé les dessous de la victime. Selon la majorité de cette Cour, le comportement de Gary, bien que répréhensible, ne viole pas la loi de Géorgie pour invasion de la vie privée dans le cadre de laquelle il était poursuivi.

upskirt fountain

Filmer sous les jupes ? Pas bien, mais légal !

La juge Elizabeth Branch a déclaré qu’il était « regrettable qu’aucune loi actuelle n’existe pour criminaliser le comportement scandaleux de Gary ». Pour simplifier, tout le monde est d’accord pour dire qu’il n’est pas acceptable d’aller filmer la choupinette d’une femme à son insu, mais qu’il n’y a pas en Géorgie de voie légale pour condamner les poètes qui s’y risquent. Il y aurait donc dans cet État un vide juridique, créé par l’utilisation surprenante d’une technologie en perpétuel progrès. C’est une manière élégante de dire que le législateur géorgien n’envisageait pas, à l’époque où la plus petite caméra pesait 15 kg, que l’on puisse essayer de filmer discrètement de la chatte en public. Mais la technologie a évolué, les caméras se sont miniaturisées et les poètes amateurs de contre-plongée charnue sont toujours plus nombreux. Le District Attorney (avocat général) de Houston, George Hartwig, a demandé à la cour d’appel de reconsidérer sa décision. En cas de refus, il est prêt à faire intervenir la Cour Suprême de Géorgie. Il n’y a aucun litige sur les faits : Gary a pointé sa caméra sous la jupe de sa cible, filmant son cul au moins à quatre reprises. Il a logiquement été accusé d’avoir « utilisé un appareil, sans aucun consentement, pour photographier et enregistrer les activités d’une personne dans un lieu privé, hors des regards publics ».

upskirt beach

Débat juridique en Géorgie : « Le cul d’une fille est-il un lieu privé ? »

Quand la loi évoque un « lieu privé », elle se réfère bien à un endroit géographique et pas à l’intimité, si jolie soit-elle, d’une personne. Là où l’affaire devient passionnante, c’est quand les avocats s’affrontent en cour de justice pour savoir si le cul et la petite culotte d’une femme sous sa jupe est un « lieu privé » ou pas ! Selon le juge Amanda Mercier : « les parties génitales de la jeune dame n’étaient pas exposées au public. La victime pouvait donc raisonnablement croire que ce qui se trouvait sous sa jupe correspondait à un lieu privatif ». Pour finir, les tribunaux ont statué en déclarant le comportement de Gary comme « choquant », mais pas interdit par la loi. La jolie victime sera sûrement ravie de savoir que son entrejambe est légalement un « lieu public » que l’on peut filmer sans soucis. Un peu comme une belle église ou un pont célèbre… Ce serait au législateur de corriger maintenant ce problème. Démocrates et républicains sont tombés d’accord pour affirmer la nécessité d’une loi claire interdisant et criminalisant ce type de comportement. Cela devrait être au programme de la prochaine session législative qui commence en janvier 2017.

upskirt bus

Les voyeurs en tout genre n’ont donc plus que quelques mois pour aller filmer les strings, poils, culottes, fesses et autres paysages « upskirt » en Géorgie avant de tomber sous le coup de la loi. À bon entendeur…

Reporter bilingue basé aux États-Unis, spécialiste du Xbiz américain.

Populaire

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos articles.